Une nouvelle molécule pourrait empêcher la progression de la maladie d’Alzheimer

alzheimer-j147

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, la maladie d'Alzheimer est la quatrième cause de décès dans les pays développés, et avec une population mondiale vieillissante, il est prédit que cela affecterait une personne sur 85 dans le monde entier en 2050 - à moins qu'un traitement soit découvert. Des scientifiques de la Salk Institute for Biological Studies menés par David Schubert, fondent de grands espoirs sur une nouvelle molécule qu'ils ont développé: la J147. Elle a amélioré la mémoire et a empêché les lésions cérébrales sur des souris, et c'est un candidat prometteur pour le premier médicament pouvant arrêter la progression de la maladie d'Alzheimer chez les humains.

"La J147 améliore la mémoire chez les souris normales et les souris Alzheimer, et elle protège le cerveau des pertes de connexions synaptiques," a déclaré Schubert. "Aucun médicament sur le marché pour Alzheimer n'ont ces deux propriétés."

L’équipe déclare que la J147 pourrait être testée comme traitement d’Alzheimer sur les humains dans un futur proche, et grâce à sa grande capacité à protéger les cellules nerveuses, elle pourrait aussi être efficace pour traiter les autres désordres neurologiques, tels que la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington, le sclérose latérale amyotrophique, ainsi que les AVC (Accident Vasculaire Cérébral).

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité