Un flipper géant à la Fête des Lumières de Lyon

flipper_fête_des_lumières_Lyon_2011

Chaque année, début décembre (autour du 8), la Fête des Lumières est incontournable dans la capitale des Gaules. Et cette année, un bâtiment s'est transformé en flipper géant.

La Fête des Lumières est l’occasion de voir la ville de Lyon se parer de mille lumières.
Et cette année, parmi les différents jeux de lumière que les lyonnais ont pu admirer, il y en avait un qui sortait du lot. Un spectacle son et lumière qui a vu ce bâtiment se transformer en flipper géant. Et le bâtiment en question n’était ni plus ni moins que le théâtre des Célestins bien connu des lyonnais.
Le flipper était jouable. Les joueurs le contrôlaient en utilisant deux boutons situés à proximité de la cabine de projection. Imaginez la taille des pièces à introduire.
Il était en revanche impossible de le faire tilter.
La performance a été réalisée par le collectif CT Light Concept en mapping 3D sur la façade du théâtre.

[YouTube via laughingsquid]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La fête des lumières est exactement le 8 décembre, pour celebrer l’édification d’une statue en l’honneur de la vierge Marie. Voilà pour la petite histoire :)

    1. Certes mais les jours supplémentaires sont pour les touristes ou pour ceux qui ne peuvent pas venir le 8.
      La fête des lumières à proprement parler est le 8 décembre pour célébrer Marie comme le dit Zizz.

    2. La fête des lumière est le 8 décembre, les jours restants ont pour les touristes ! Il n’y a que le 8 décembre que les Lyonnais mettent des lumignons aux bord des fenêtres ! Tous ces effets de Lumière sont très récents, 7 ou 8 ans.
      Cette fête célèbre non pas la Statue mais l’éradication de la peste par la vierge Marie.

  2. Mouais, j’ai du mal à voir la prouesse à projeter un jeu de flipper des années 80 sur une façade d’immeuble….Si à la rigueur ils avaient fait ouvrir les fenêtres du bâtiment pour capturer la balle, ça aurait été nettement plus technique…

    Au premier coup d’oeil, ça m’a fait penser au vénérable « Macadam Bumper » sur CPC, qui disposait déjà d’un éditeur de plateaux pour faire ça…il y a 25 ans.

  3. Non le 8 décembre exactement. Les jour suivant ba c’est bien pour amortir le coût des lumière et faire venir les touristes! Et l’histoire c’est que la vierge marié à stopé la peste au porte de Lyon et il le célèbre le 8 décembre. Parole de lyonnais!

  4. Lyon, au faîte de sa lumière

    Et les lumières fusent…
    Faire abstraction de la multitude dans ses artères et absorber les projections lumineuses. Initiation à l’esthétisme d’une ville réinventée : des myriades de flammes du Huit aux ballets de couleurs sur bâtiments transmués, les sens exaltent.
    J’entame par du grillage à poules, aux abords du lac de la Tête d’Or, pour un irréel vaporeux. J’effleure ensuite la crinière du cheval échappé de la fontaine Bartholdi, puis je grime vers la façade fraîchement restaurée de la Saint-Jean. D’une rive l’autre, les passerelles dévoilent leurs charmes : celle du Collège pour un soir pyrotechnique, celle de la Justice pour des feux de la rampe orchestrés sans fausse note.
    Sous la bénédiction bleutée d’une basilique en suspens, les quartiers de Lugdunum s’illuminent et la pleine lune se devine, comme un signe céleste.
    Une, deux, trois lumières ! Ne bougeons plus, la féérie s’opère.
    Cf. les photos sur http://pamphletaire.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité