La Commission du commerce international des États-Unis statue en faveur d’Apple

samsung-apple-legal

La Commission du commerce international des États-Unis a statué en faveur d'Apple dans une affaire qui implique des brevets fondamentaux tels que "tap to call (tapoter pour appeler)" ou "tap to schedule a calendar appointment (tapoter pour créer un rendez-vous dans le calendrier)" à partir d'un email. Bien que très simple, ces fonctionnalités sont basiques et fondamentales pour faciliter l'utilisation d'un smartphone. Si Apple gagnait de façon définitive cette décision, cela va diminuer la productivité de toutes les autres plateformes mobiles.

Dans cette affaire, HTC constitue l’autre partie, et il devra modifier tous ses smartphones si le jugement est définitif. C’est une mauvaise nouvelle pour HTC, qui connaît de difficultés de croissance et qui rencontre une forte concurrence contre Samsung sur Android. A moins d’un changement radical, le jugement pourrait empêcher HTC d’importer des téléphones aux USA le 19 Avril.

Et évidemment, Apple ne va s’arrêter à HTC. Fort d’un précédent, il chercherait probablement à faire interdire d’autres téléphones et à bloquer les autres concurrents. Google a acheté Motorola Mobility au prix de 17 milliards de $ pour justement éviter ce type de scénario car Motorola a un portfolio conséquent de brevets qui pourrait servir de munition dans une guerre des brevets.

Apple rencontre une forte concurrence dans le domaine du smartphone, et qu’il ait une bonne croissance et des marges confortables, il est déjà dépassé par Android en termes de parts de marché, et il est confronté à la perspective d’un deuxième front avec l’alliance Microsoft/Nokia. Comme sa part de part de marché globale a déjà commencé à décliner (en pourcentage), alors le temps des mesures drastiques est arrivé. [via New york times]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité