Ils se sont mangés … Sérieusement ?

cannibalisme

Le buzz du jour est à vous lever le cœur, vous voilà prévenus. Si nous trouvons que la télévision française est encline aux dérives, il y a nettement pire. Sceptique ? Un cas de cannibalisme côté TV Néerlandaise est-il assez révoltant ?

La nouvelle fait le tour de la Toile et on comprend pourquoi. La télé-réalité néerlandaise a osé mettre le cannibalisme au programme. Dennis Storm et Valerio Zeno, co-présentateurs de l’émission «Proefkonijnen» ont accepté un défi hors norme, outrepassant par la même occasion la notion de tabou.

A l’origine de ce défi se trouve un drame survenu dans les Andes en 1972, où les rescapés avaient dû pratiquer le cannibalisme pour survivre. Les deux hommes ont été impressionnés par le récit de cette catastrophe aérienne, en résulte cette histoire d’anthropophagie.

« Proefkonijnen » signifie littéralement lapins de laboratoire … vous vous doutez où cela va mener. Chaque animateur s’est fait prélever un morceau de chair par un chirurgien, par la suite un cuisinier a préparé la viande humaine. C’est ainsi que devant un parterre de spectateurs médusés, chacun a mangé un petit bout de l’autre.

Dennis Storm et Valerio Zeno n’ont pas commenté cet acte émétique, si ce n’est pour confirmer que le moment a été psychologiquement difficile à vivre. A la question quel goût a la viande humaine ?, les deux compagnons ont qualifié la remarque de « stupide ».

Les internautes et spectateurs ont considéré que l’émission franchissait ostensiblement les limites de l’acceptable et de la bienséance. Il est vrai que la nouvelle est plutôt choquante. Au cours de l’émission, un avocat a expliqué que le cannibalisme n’était pas punissable aux Pays-Bas, seul le chirurgien encoure des représailles judiciaires pour prélèvement de chair sur personne vivante.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour réalisé un tel defis, ils ont du en fumé un bon avant l’emission =P
    J’espere qu’ils dévoileront leur fournisseur car il devait être bien loin dans leur tête pour mangé leur propre chair

  2. Je crois qu’une étude avait été fait il y à quelques années pour savoir si les tribus cannibale mangé la viande par plaisir ou par rite.

    En reconstituant la consistance chimique, le gout était selon assez médiocre, car nous vivons assez vieux ( en gros seul les jeunes enfants seront  » de bon gout » ).

  3. Ils ont prélevé quoi ? Un bout de muscle ? J’aimerai voir ça !
    Sinon, je ne vois pas l’intérêt de bouloter un bout de gras ou de peau sans goût, humain ou pas …

  4. Je sais que mon avis ne peux plaire à tout le monde mais à mon sens s’ils étaient d’accord (y compris le chirurgien qui risque des sanctions légales), que le retrait de chair a été fait dans de bonnes conditions (hygiène&anesthésie), et que leurs vies et leur santé ne sont pas menacées par ce retrait, alors pourquoi pas, je dis pas non plus qu’ils faut se jeter sur le premier venu au moindre petit creux ou pour le quatre heure, loin de là, mais ce qu’ils ont choisi de faire est moins choquant et morbide que ceux qui, sous une pulsion, découpe, démembre et dévore des personnes entières après avoir pris le temps de les cuisiner (!)

    Je comprends bien en quoi ça paraît gênant dans le sens où ce dont on évite de parler, en France en tout cas, est catalogué quasi-automatiquement en tant que sujet tabou dès qu’on choisit de l’aborder quand même, mais la procédure mise ne place semble finalement écarter toute trace de barbarie. La pêche aux requins pour leur prendre leurs ailerons et les relâcher ensuite me paraît plus immorale que cette expérience culinaire particulière.

    1. L’absence de barbarie justifie t elle la legitimité de la chose? Quel est l’interet de tout ca , l’intelligence et la finalité d’un tel acte imposé à des telespecteurs credules?

  5. En tout cas, ce n’était pas vraiment un steak…

    Qu’on le veuille ou pas, la viande, c’est de la viande ! Même humaine. Parait qu’on a un goût de porc, ce qui ne m’étonne pas. Et non de cheval, comme grotesquement avancé plus haut.

    Il est malheureusement peu recommandé de manger les vieux… pas assez tendres. Le mieux est de manger ses enfants, par exemple dans le fiston tout est bon.

    Votons pour une anthropophagie enfin décomplexée. Et comme disait Boris (Vian) : » Faut qu’ça saigne ! « 

  6. Pour repondre a Plop
    A partir du moment où ca passe non seulement sur une grande chaine, surement a une heure de grande ecoute, martelé dans le reste de cerveau de telespectateurs dignes de tf1 ou M6 a coup de pubs clipesques avec musique apocalyptique hollywoodienne ( suffit de voir le succès de masterchef sur tf1 ) pour moi oui c’est imposer de tel programme, du vide qu’on nous vend pour eviter de secreuser les meninges. Le telespectateur est devenu un esclave de ses programmes

  7. ~ En 1918, jusqu’en 1925, L’allemand Fritz Haarman a assassiné une 50aine d’enfants sans logis qu’il attirait chez lui par l’appat de la nourriture dont ces enfants manquaient tant. Il les a violés, mordus à la gorge (leur dévorant) battus jusqu’à la mort. Il les découpait ensuite et les vendait au marché noir comme du porc ou du cheval…

    Comme quoi l’idee du gout de cheval n’etait pas si « grotesque » ^_^

  8. Je pense que la plupart des gens ici n’ont pas tout à fait cerner la problématique de cette émission. Elle ne constituait pas au gastronomie « cannibalique », mais sur l’aspect psychologique. En effet, en 1972, lors du catastrophe aérienne, les rescapés ont du faire le choix de cannibalisme pour survivre, sachant que tout comme aujourd’hui, le cannibalisme étant immoral. Imaginons la difficulté, ainsi que le choc psychologique encouru lors de ce « cannibalisme ». Ces présentateurs ont voulu d’un part montrer le défi psychologique, et de deux c’est un coup de marketing pour la chaîne qui a diffusé.

  9. Yuzumir> Vouloir cerner le « défi psychologique » du cannibalisme en mangeant 10g de viande humaine sur un plateau de télévision combine la plus parfaite prétention au plus insoutenable voyeurisme. Quand je pense que les 2 co-présentateurs ont qualifié la question du goût de la viande humaine de « stupide ». C’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité ! Inimaginable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité