Conseil de l’agence Magnum aux jeunes photographes : portez de bonnes chaussures !

Austria. 1948. © David Seymour/Magnum Photos.

[caption id="attachment_153226" align="alignleft" width="300" caption="Austria. 1948. © David Seymour/Magnum Photos."][/caption]

Quoi que l’on fasse dans la vie, on apprend toujours de ses aînés et en photographie quoi de mieux que les conseils de professionnels d’une grande agence pour progresser dans sa technique et trouver son univers.

L’agence coopérative Magnum a été crée en 1947 par de grands noms de la photographie :  Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, George Rodger et David Seymour. Et encore aujourd’hui elle regroupe quelque uns des plus grands photographes et photojournalistes du monde.

Sur son blog, l’agence a regroupé et partagé dans dans un document les conseils de ses membres envers les jeunes photographes. Ses conseils ou anecdotes sont autant de guides dans votre parcours dans le milieu de la photo, de sources d’inspirations et de motivations.

Le fichier PDF est téléchargeable ici, mais voici quelques conseils tirés de ce document :

Abbas

“Trouve une bonne paire de chaussures… Et tombe amoureux.”

Alec Soth

“Essaye tout. Photojournalisme, mode, portrait, nu, ce que tu veux. Tu ne sauras jamais quel genre de photographe tu es tant que tu n’auras pas essayé. (…) Si au plus profond de toi, tu veux prendre des photos de chatons, prend des photos de chatons.”

Bruce Gilden

“Photographie qui tu es !”

Carl De Keyzer

Donnez tout ce que vous avez pendant 5 ans, vous déciderez ensuite si vous avez ce qu’il faut. Beaucoup de grands talents abandonnent au tout début; le grand trou noir qui rôde après le confort des années université / études est le premier fossoyeur de futurs talents.

Alex Webb

Shootez parce que vous adorez ça, parce que vous devez absolument le faire, parce que la plus grande récompense sera le seul fait de photographier. Les autres récompenses – la reconnaissance, la rémunération – vont à si peu et de manière si brève. Et même si vous connaissez un certain succès, arriveront inévitablement les plages et périodes où vous serez ignoré, gagnerez peu, souvent les deux en même temps. Il y a certainement des manières plus faciles de gagner sa vie dans cette société. Embrassez la photographie comme une passion, pas une carrière.

Constantine Manos

Essayez de ne pas prendre des photos qui montrent simplement l’apparence d’une chose. La manière dont vous composez les éléments d’une image dans un cadre nous montre quelque chose que nous n’avions jamais vu avant et que nous ne verrons plus jamais. Et rappelez-vous que capturer un moment rend l’image encore plus unique dans le cours du temps. De même, essayez de participer à des ateliers avec des photographes dont vous admirez le travail, mais assurez-vous bien tout d’abord qu’ils sont aussi bon pédagogues que photographes. Prendre de bonnes photos est facile. Faire de très belles images est difficile. Produire des images fantastiques est presque impossible.

David Alan Harvey

Dans une époque où tout le monde peut facilement produire des images techniquement parfaites avec un photophone, vous devez être un “auteur”.

[Lense] [sandrodicarlodarsa.com] [blog.magnumphotos.com]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Super article.
    Seul hic, le discours d’Alex Webb m’a par contre bien fait rire « Il y a certainement des manières plus faciles de gagner sa vie dans cette société ».
    Et ouais, par contre photographe y’a plus difficile comme job alors qu’il fasse un tour aux boulots à la chaîne il pourra pleurnicher après.

    1. Suchi : J’ai travaillé à l’usine et je ne me vois pas gagner ma vie comme photographe. Bien sur que c’est beaucoup plus difficile d’arriver à gagner sa vie comme photographe. Il y a très peu d’élus.
      Je pense que tu n’as pas compris ce qu’il voulait dire.

  2. Il y a pire comme travail, oui mais pour vivre de sa passion ça deviens très dur au moment ou la société pense que une image est gratuite et est faite d un simple clic

  3. Je devine que « Sushi » cherchait seulement la provoc… j’ai travaillé comme ouvrier, puis à la FNAC… vivre de ses photos est de loin bien plus compliqué.

    Je suis chaque jour un peu plus étonné d’en vivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité