Des robots en essaim pour augmenter notre production agricole

Le robot Prospero

Le robot ProsperoBientôt, notre production agricole ne subviendra plus aux besoins de la planète. Nourrir la population est une priorité qui n'est malheureusement pas toujours prise en compte par nos dirigeants. David Dourhout a peut-être une solution qui pourrait nous permettre de tenir encore quelques décennies supplémentaires dans l'opulence.

Aujourd’hui, notre terre arable n’est pas exploitée à son maximum. C’est de ce constat que David Dourhout démarre sa reflexion. C’est pourquoi il développe un robot, Prospero, capable de travailler en équipe (essaim) afin de maximiser les performances de nos terres cultivables.

Prospero est un robot se déplaçant avec 6 pattes et capable de communiquer avec ses congénères par infrarouge. En essaim, les robots marquent les zones qui ont déjà été plantées et signalent lorsqu’il y a besoin d’aide pour ensemencer une parcelle. Les robots peuvent ainsi améliorer l’optimisation de notre agriculture.

Notre sauveur veut construire un robot plus grand, capable d’ensemencer, entretenir et récolter en toute autonomie une parcelle qui lui est destinée.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=CReaedEF41w[/youtube]

David est avant tout entomologiste, donc proche de la nature. Il s’interesse à la robotique en amateur. Mariant ses deux passions, il en ressort des idées avec lesquelles il faudra compter.

[Via GuruMeditation]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Dans tous les cas, cette technologie va prendre du temps à être mise en place, si elle l’est.
      Les paysans de cette génération ne devrait pas en souffrir (ou tout du moins ce ne sera pas leur soucis premier).

      Les prochaines générations auront largement le temps de se réorienter.

    2. 1. Alors pour toi paysan est synonyme de pauvre?
      2. Le premier truc qui ressort de cette vidéo c’est que les paysans ont toujours suivi la technologie. Aujourd’hui il moissonnent, demain ils s’occuperont de la maintenance de ces robots.
      3. Une baisse de la production agricole entrainera une augmentation brutale des prix (rareté du produit) et donc c’est les pauvre qui souffriront en premier.
      4. Nan mais franchement, t’as regardé la vidéo?

  1. Il n y a pas de problème de quantité de nourriture sur la planète et cela pour encore de longue années!! Le seul problème est encore une fois le partage et la répartition des richesse de ce monde! Il devrait plutôt faire des robots des bois pour partager équitablement au lieu de vouloir produire plus! Encore un problème regarde par le mauvais côté de lorgnette!!

    1. Exactement, je me demande quand même comment on peut se poser des questions comme cela. Comment nourrir les populations riches dans les prochaines années, alors qu’on gaspille cette nourriture aujourd’hui et que d’autres en ont le plus besoin…
      C’est bien de vouloir régler les problèmes futures mais réglons d’abord les problèmes présents.

  2. Non, je pensais aux paysans des pays du tiers monde, et pays émergents spoliés par Monsanto et les multinationales de l’agroalimentaire. Ceux qui n’ont déjà plus droit a exploiter leurs terres et les semences autochtones. Eux n’ont plus accès a la technologie mais en sont les victimes, et je pense qu’on peut dire qu’ils sont pauvres. Le blé et le mais ne seront bientôt plus que sources de spéculation et plus des moyens de subsistance. Va voir sur le net ce qui se passe en Inde et en amérique du sud. Je peux me planter, mais bon… Puis c pas une raison pour être insultant. Tu as sûrement besoin de décharger ton agressivité toi aussi!

  3. Donc :

    a ) on va remplacer des emplois de smicard ou de saisonnier par des robots .
    b) on passera plus de temps à dépanner des robots plus qu’autre chose car il faut prendre en compte que ce sont des essaims soit un nombre conséquent .
    c) quid des pièces détachées , des huile de silicone pour les engrenages qui tomberont et s’enfouiront dans les terres agricoles ?
    d) on transformera une ferme en garage géant .
    e) le personnel de maintenance sera lui optimisé pour être le moindre possible .

    Y a pas un souci , la population mondiale augmente et plutôt que le fa faire bosser on la remplace par des machines .
    Si le paysan suit la technologie c’est du au fait que le prix des produits cultivés ne vaut plus rien sur le marché et par conséquent celui ci est obligé de se transformer en grosse exploitation .
    La plupart des petits agriculteurs mettent la clé sous la porte et changent de secteur .
    Je ne vois pas en quoi ça change le problème car si un pauvre n’a pas d’emploi ( voir  » a ) » ) il n’ a pas d’argent pour se payer de la nourriture .

  4. Et le numerus closus des humains, c’est pour quand ? (il serait temps)
    Qu’on revienne à 3 milliards d’habitants (maximum) … et ça devient jouable dans de bonnes conditions.
    Là on est déjà trop si tout le monde doit vivre pleinement une vie confortable.

    1. Sauf que ton confort dépend beaucoup de l’économie de ton pays .Economie qui dépend du fait qu’elle se porte bien , donc pouvoir d’achat .
      Tu me diras tu peux tricher en délocalisant mais ça reste égoïste et à long terme ça te mène droit dans le mur puisque c’est le pays où tu as délocalisé qui te bouffe .
      A une autre époque on appellerait ça de la collaboration , bon ce terme définit à lui seul comment tu gagnes ta vie et pourquoi tu te permets de faire du ségrégationnisme sociale .
      Tu me diras si ça tourne mal pour toi tu refourgueras une partie de tes actions investies à l’étranger puis te changeras de pays donc de nationalité après avoir monté une entreprise .
      Bref rien de grandiose .

  5. Elle me fait bien marrer cette vidéo !
    Faudrait qu’il voit le potentiel des machines aujourd’hui pour qu’il ce rende compte que son concept est pourri !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité