Sun-Believable, la peinture solaire

red paint splash

Technologie, énergie solaire, on a beau vouloir s’y mettre, l’installation de panneaux solaires représente un sacré investissement de départ. A tout problème sa solution, un professeur de chimie met au point la « peinture solaire ».

Prashant Kamat est un professeur de chimie et de biochimie d’un genre entreprenant. Cet homme travaille au sein de l’Université Notre Dame et a mis au point une mixture révolutionnaire. Comme ce sont encore les fêtes, nous vous donnons même la recette, à vos béchers. Il s’agit d’un subtil mélange de particules de taille nanométrique de dioxyde de titane recouvertes de sulfure de cadmium (ou si vous n’en avez plus de séléniure de Cadmium), le tout agrémenté d’un mélange d’eau et d’alcool pour l’homogénéisation.

Une fois le tout bien mélangé, vous obtenez la pâte magique. En effet cette peinture est capable de générer de l’électricité grâce à une simple exposition à la lumière. Son nom ? Sun-Believable, on dirait du grand Barney Stinson. Elle permettrait ainsi d’alimenter en électricité nos appareils électriques de façon écologique et à très faible coût.

La théorie est excellente, mais en pratique la quantité d’électricité  produite est encore faible, de l’ordre de 2 ou 3 milliampères par centimètre carré. En termes de tension, on atteint de 585 à 615 millivolts. Aussi, un toit typique peint de cette substance pourrait produire entre 300 et 600 ampères représentant 150 à 300 watts.

C’est peu puisqu’une maison consomme en moyenne 30 kilowatts par heure, même avec un soleil du feu de Dieu tapant durant 10h, cela n’alimenterait qu’un dixième des besoins énergétiques de la maison. Seulement, ce n’est que de la peinture et autant d’économies à mettre à une échelle plus large.

Kamat et son équipe tentent en ce moment d’accroitre les capacités de cette peinture de 8 à 10%. Si tous les toits en sont équipés, les économies pourraient être considérables, d’autant plus lorsque l’on voit le coût d’une telle démarche.

[NotreDame]

© Okea – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Elle permettrait ainsi d’alimenter en électricité nos appareils électriques de façon écologique et à très faible coût »

    Je ne crois pas que le cadmium soit compatible avec le terme « écologique ». La peinture, ça s’use. Et quand ça s’use, ça part dans le sol. Sans parler des déchêts.
    C’est tout le problème du photovoltaïque : fabriquer des produits très polluants pour produire une énergie « propre ». Pas du tout acceptable.

  2. C’est moi où votre maison consomme énormement, ou alors c’est qu’elle est très grosse. 30kW/h ça représente quand même l’équivalent de 15 radiateurs électrique de 2kW fonctionnant en permanence et à fond, ce qui n’est le cas de personne puisqu’il y a un régulateur de température dans les radiateurs (à moins d’habiter en sibérie) et une maison de 100 m² a environ 7-8 radiateurs

  3. @geo373 +1. Comme 90% des journalistes, ils donnent des unités de mesure (inexistante en l’occurrence, le kW/h ne veut rien dire) et des chiffres sans même chercher à comprendre de quoi il s’agit… Maintenant je ne sais même pas comment on peut tenter de corriger l’erreur : 30kWh/an ? Ça fait 3.4W de moyenne, trop peu (la moindre box consommant déjà 20 à 40W). 30 kWh/jour ? Ça fait 1250W de moyenne, là pour le coup c’est trop 😉

    1. Peut-être que la rédactrice a choisi un nombre fictif O_o
      En effet 30kWh/an c’est pas possible mais 1250Wh, c’est encore trop faible. Un PC moyen et un petit radiateur dépasse déjà cette valeur.

  4. Je vois que je suis pas le seul choqué par ces moyennes (?) démentes..
    Bon pour les 30kW/h c’est nimpe, mais 400 à 600 Ampères vous déconnez les mecs, on parle d’une maison, pas d’une centrale électrique…

  5. 30kw/h en moyenne……………………? alors qu’une maison de 100 m² chauffé avec une pompe à chaleur en normandie n’a qu’un abonnement EDF que de 6kw max dispo par Heure et en chauffage electrique 9 ou 12 kw … elle sort d’ou cette moyenne

  6. en effet je me chauffe aussi avec de la climatisation dans le nord et ma consommation edf tout compris à l »année n’est que de 11700 kw par an soit divisé par 8760 heures par an donne une moyenne de 1,34 kw/h.

  7. 30 kWh et pas 30kW/h déjà…
    A mon avis, il faut utiliser les kWh/m², c’est mieux.
    Soit entre 50 et 450 à peu près en france.
    15 à 50 pour une maison BBC / PassivHaus.

    300 A n’est pas un problème, quand on sait que le tension fournie est < à 1 volt (disons 1V pour simplifier) : ça fait 300 W ( P = U * I ).

  8. Hello there, just turned into alert to your blog through Google, and found that it’s really informative. I am gonna be careful for brussels. I will be grateful when you proceed this in future. Numerous folks will likely be benefited from your writing. Cheers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité