20 millions de dollars pour Wikimedia

460px-Wikimedia_logo_text_RGB.svg

Wikimedia avait lancé sa traditionnelle levée de fonds tout récemment. L’année 2011 venant de se clôturer, la fondation notifie de ses résultats non sans une certaine fierté. Au final, l’an écoulé s’annonce lucratif puisque 2011 a permis de recueillir 20 millions de dollars.

Si ces 20 millions sont globalement impressionnants, la campagne s’avère être un véritable succès puisqu’elle comptabilise un million de généreux donateurs de par le monde. La fondation s’enorgueillit de cette réussite, en effet il s’agit de la somme la plus importante jamais récoltée depuis le lancement de ces actions en 2003.

L’impact de ces fonds est indispensable à la survie de l’ensemble des sites et projets de la fondation. La raison est simple, les sites ne sont pas financés par la publicité mais uniquement par les dons. On se souvient d’ailleurs que Sergei Brin, co-fondateur de Google avait généreusement versé la somme rondelette de 500 000 $.

Dans un billet publié sur le blog de la fondation, Jay Walsh précise que cette somme sera utilisée à bon escient, notamment pour acheter de nouveaux serveurs ou remplacer le matériel obsolète. Le fondation compte également développer de nouvelles fonctionnalités et investir dans les services mobiles.

S’en suit tout un paragraphe traitant des indispensables remerciements à destination des contributeurs, des éditeurs, des lecteurs, du staff et bien évidemment des donateurs.

On attend juste de savoir comment les dons seront répartis entre les différents pays. Pour rappel Rémi Mathis, Président de la branche française espérait une levée de fonds équivalente à 800 000 euros, soit environ 1040240 dollars (américains).

[blogwikipédia]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Qu’ils nous disent la prochaine fois combien ils espèrent lever, en combien de temps, et où on en est des dons (quitte à afficher une barre de progression qui dépasse les 100%).
    Avec ce genre d’infos, on est dans le financement collaboratif et j’aurais surement donné plus de 100 euros cette année.
    Sans elle, on est dans le registre de la quête et j’ai passé mon tour cette année.

  2. Ca tombe un peu comme les cheveux sur la soupe, mais je viens de découvrir une petite appli intéressante sur le site http://www.ebibliophilie.com ( le système n’a rien à voir avec le cœur de leur activité, apparemment une base de données pour retrouver le prix d’un livre ancien )

    Ils ont reconstruits un système comme le Ngrams de googlebooks, sauf qu’apparemment ils remontent à des livres d’avant 1500, et on peut voir de quelle manière les concepts s’imposent à une époque :
    Ainsi le mot clef « informatique » démarra à partir de 1930, et explose ap 1960.
    Le mot « mécanique » est le plus à la mode au XVIIIe siècle, pas au XIX !

    Je me suis amusé à faire quelques analyse de tendance sur la base des theme abordé dans le blog, c’est intéressant.

    Le lien de l’appli ci-joint
    http://www.ebibliophilie.com/stats_words.php

    a bientôt,

    yohann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité