Intrusion dans une fabrique de fusées russes

russie

Elle s’appelle Lana Sator et elle est entrée dans l’usine NPO Energomash qui se trouve en dehors de Moscou. Cette usine ne vous dit certainement rien, mais il s’agit d’un des plus grands fabricants au monde de fusées à carburant liquide. Ses photos sont hallucinantes. Elles semblent tirées de Star Wars ou Alien. Regardez…

Pour entrer, c’était assez simple. Elle y est allée, a sauté au-dessus de la barrière, et est arrivé au cœur de l’installation via des tunnels et des tuyaux, ce qui est assez étonnant. Les moteurs fabriqués ici se retrouvent sur les nouvelles Soyouz, la Zenit 3SL, et les véhicules de lancement Angara et Baïkal. Leur moteur RD-180 propulse même le premier étage de la fusée américaine Atlas V. Et ils ont même des liens forts avec l’armée russe.

Et pourtant, elle n’a croisé personne. Pas de garde, pas de sécurité. Rien. Juste quelques caméras de sécurité ici et là dans des salles bourrées de machines.

Même si sur certaines photos, l’usine semble vieille et abandonnée, ce n’est pas le cas. Elle est toujours en activité. En fait, le gouvernement russe est plutôt énervé par Lana. Les autorités ont envoyé des lettres lui disant que sa situation allait « grandement empirer » si elle continue de poster des photos de l’usine.

Mais Lana s’en fiche. Elle a posté les lettres sont son site. Du coup, j’ai envie d’aller à Moscou, de devenir son ami et de faire la fête avec elle toute la semaine. Cette fille est de loin plus cool que moi.

Ou elle est folle.

Dans tous les cas, je l’aime bien.  [Lana Sator via Animal New York via Minus Manhattan via It’s Full of Stars]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En tout cas, si par lettre on entends le papier photographié dans la galerie d’image, il s’agit juste de l’avis d’interdiction d’entrée sous peine d’emprisonnement (un peu comme chez-nous en fait) => rien de personnel, juste un papier scotché sur un mur en somme (j’ai pas trouvé les lettres personnelles du gouvernement russe … ou alors c’est planqué dans les commentaires imbriqués sur 8 pages)

    1. Bonjour

      Tous les pays (et gouvernement) ont des choses à cacher.
      La Russie ne fait pas exception à la règle.
      Encore plus quand il s’agit d’un domaine aussi sensible que le domaine spatial.

      A+

      Olivier

    2. Bonjour

      Ce n’est pas parce que certains arrivent à pénétrer dans certaines zones que celles-ci ne sont pas interdites d’accès !!!
      Mais je me demande si tu es bien capable de comprendre le concept…

      A+

      Olivier

      1. Il y a une differance entre interdire l’accès et empêcher physiquement quelqu’un d’entrer, au usa dans la zone 51 tu te fait tuer si tu entre…

  2. la réelle source est « english russia »

    un superbe site qui propose un tas de truc pour les gens fan des van des russes sur la route, de la culture russe… et les fan de STALKERS et délire de guerre froide

  3. Je ne vois pas ce que la russie a à cacher en sachant que tout est délocalisé à kourou en guyane .
    De plus avec les déboires de l’année 2011 ils sont loin d’avoir sur ce secteur quelque chose de secret .
    Pour la base 51 il faut regarder y a une video qui traine sur le net , c’est bourrée de capteur de pression a plus de 2 km de rayon de la base , de camera parfois pour surveiller .De plus la cia ( puisque c’est elle qui gere cette base ) embauche des barbouzes , des entreprises privées pour la surveillance , les mêmes qui en irak ont fait scandale pour leur méthode peu orthodoxe .

  4. Pas mal j ai pas peur des friches je me suis fait sortir un certains nombre de fois d endroit ou j avais pas le droit d etre par les forces de l ordre mais j avoue une usine en fonctionnement c est chaud.

    Rah j aurais kiffé avec mon reflex enfin niveau risque ca crains pour ca qu il me faut un bon compact qui prend le manuel et resistant au chutes poussière flotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité