Murdoch confesse son échec sur la question MySpace

rupertmurdoch

La revente de MySpace en juin 2011 par News Corp. aura légèrement fragilisé l'empire de Rupert Murdoch. Le célèbre homme d'affaires, beau joueur, est d'ailleurs revenu sur cette triste affaire via son compte Twitter.

2005 : News Corp., le groupe de médias géré d'une main de fer par Rupert Murdoch se décide à faire l'acquisition du réseau MySpace, alors promis à un très bel avenir, pour la somme de 580 millions de dollars. Juin 2011 : le site, qui n'aura jamais réussi à se faire une place au soleil depuis, est revendu pour 39 millions dollars. Et ce après une succession de négociations âpres, qui auraient d'ailleurs pu se conclure sur sa fermeture pure et simple.

Murdoch, conscient de son échec sur tous les plans, qualifie alors l’expérience par un message évocateur sur son compte Twitter : « Beaucoup de questions et de plaisanteries sur la question MySpace. Pour répondre simplement, nous avons échoué de toutes les manières possibles, et avons appris au finale une bien chère leçon. »

La semaine passée, MySpace a annoncé du renouveau, puisque le site lancera prochainement en partenariat avec Panasonic un service nommé MySpace TV, là encore axé sur le social, et permettant de partager avec ses amis (voir même avec d’illustres inconnus) sur les programmes qu’on est en train de regarder. Ce n’est sans doute pas ça qui le fera sortir de sa torpeur…

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le raccourci est un peu facile mais je le prend quand même : L’échec de MySpace est dû à son rachat par News Corp. qui n’a pas su le faire évolué en temps et en heure.

    Maintenant que MySpace n’est plus dans les vieilles mains décrépit de Murdoch, plein de nouvelles fonctionnalités arrivent avec peut être une possibilité pour le réseau sociale d’avoir de nouveau du succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité