Google coupable, deux employés trinquent

Jail

Nous vous parlions hier de cette affaire où Google était accusé de vandalisme virtuel. Encore une histoire qui entache la réputation de la firme de Mountain View. Si le doute concernant sa participation était encore permis, Google a reconnu les faits.

Petit feed back : OpenStreetMap propose un service de cartographie sous licence open source. Les dirigeants se sont rendus compte que des modifications subtiles mais erronées avaient régulièrement lieu sur leur carte. Surprise, elles provenaient d’adresses IP appartenant à Google Inde, ces mêmes adresses étant déjà impliquées dans l’affaire kényane Mocality où « une équipe isolée de Google » avait acté de concurrence déloyale et surtout illégale.

Ni une ni deux, OpenStreetMap a fait part de ses conclusions, sans pour autant porter d’accusation définitive. Google a répondu aujourd’hui, après avoir effectué une enquête préliminaire de son côté. Verdict, comme pour l’affaire Mocality : Coupable.

Le scénario se répéte puisque Google se désengage encore une fois des responsables. « Les deux personnes à l’origine des modifications sur OpenStreetMap ont agi de leur propre initiative via le réseau Google. Ils ne travaillent plus pour nous désormais ».

Ils ont donc été licenciés pour non-respect des règles de Google et pour avoir pratiqué des activités non autorisées. Reste que c’est la deuxième fois en très peu de temps que le géant trempe dans des affaires douteuses et se dédouane en se désengageant de ses équipes.

[CNET]

© paulo Jorge cruz – Fotolia.com

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Aux rédacteurs de Gizmodo,
    Je vais être chiant, mais ça me soule que :
    – quand vous parlez d’Apple, vous dites : « la firme de Cupertino »
    – quand vous parlez de Google, vous dites : « la firme de Mountain View »
    – quand vous parlez de Microsoft, vous dites : « la firme de Redmond »
    et ce, à chaque article !!!

  2. C’est incroyable cet article.

    Vous voulez suggérer que les deux employés agissaient sur ordre de la direction de Google et qu’ils servent de bouc émissaire?

    1. Exactement ce que j’allais dire !
      Qu’est ce qui vous permet de sous entendre aussi fortement que Google a commandité ces actions ?
      D’autant qu’ils n’ont pas attendus un procès et ont réagis d’eux même.

      Sérieusement, le ton que vous employez est consternant.

      1. Vous travaillez chez google france tous les deux? Ou alors vous venez tout droit de chez les bisounours?
        Qui irait attaquer google en justice pour ensuite être privé de contrat avec « la firme de mountain view »?
        Soyons sérieux… Ces entreprises font remarquer à google qu’elles souffrent, et lui demandent poliment (sans aller en justice) si elles pourraient continuer à vivre (car elles ont besoin de google).
        Google tient quand même en otage une partie du monde…

      2. je plussoie, Google a fait ce qu’il devait faire, voilà tout ce que l’on peut retirer de cet article !

        il est impossible d’interdire aux salariés, quelque soit l’entreprise, de faire des bêtises sur le net depuis le réseau de google, sauf à bloquer les salariés… et je ne pense pas que ce soit la politique de Google de faire cela.

        de plus, il y a toutes les compétences requises (proxy/VPN) chez Google pour entreprendre ce type d’action en ne laissant aucune chance de retrouver la trace !!!

  3. Aller, a mon tour de faire mon internaute super engager (ou super troll)
    A HR et mrNico qui trouve tout a fais normale que 2 action similaire soit exécuter par 2 groupes isolé de la même firme.
    Comme si tout les employé de google avait eu envie de faire le même truc illégale.

    Mais ne vous inquiétez pas, c’est monnaie courante dans se domaine. :) (autan pomme, micromoux)
    Même si google a rien commandité a ses employés on ne peu pas blâmer Gizmodo de faire un lien aussi évident.

    1. Si si, on peut blamer, car accuser sans preuve c’est extrêmement proche de la diffamation.
      Google cultive énormément l’esprit d’entreprise, et donc il ne serait pas si étonnant que ça que certains de leurs employés en deviennent d’eux même les défenseurs, avec les mauvaises méthodes.

      Je ne dis pas que ce qui c’est passé, tout comme je ne dis pas que Google a organisé ça. Je ne le fais pas car je n’en sais rien. Comme vous tous. Et comme les rédacteurs de Gizmodo.
      Ce que je dis par contre, c’est qu’ils seront bon que les rédacteurs prennent des pinces géantes avant de lancer si péremptoirement ce genre d’accusations.

    2. C’est toi qui est bien crétin sur le coup.

      Google finance OSM et lui a fait don de carte. C’est cool de financer un concurrent pour lui faire des coups bas…et ça serait plus simple de ne pas le financer du tout.

      Autre chose, tu crois vraiment que si les dirigants de google avait commandité ça, il s’y prendrait comme des manchots?? Ce qu’on retire des 2 histoires, c’est que ce sont des IP fixes, non re-routé…une précaution banales quand tu veux faire du vandalisme, c’est ne pas faire apparaître ton adresse IP. Maintenant, les IP conduisent tous au même bureau (en Inde, si j’ai bien compris). C’est bien connu, quand une directive vient d’en haut, il charge une équipe ultra spéciale indienne de bras cassé de faire tout le sale boulot à la place des autres employés….

      Non décidement, rien ne justifiait ce ton, sinon un parti pris pitoyable….

    1. On ne dit pas que Gizmodo porte une accusation, mais fait une allusion que Google fait porter le chapeau sur deux employés sans aucune preuve bien entendu..

    1. S’interroger, c’est une bonne chose, mais sous le couvert de l’interrogation, tu ne peux pas tout faire passer. Si a chaque article de vol, tu laisse entendre, comme cet article le fait, que ça vient de la communauté arabe, et ce sans aucune preuve, tu montre clairement tes penchants racistes!!

      Là, c’est pareil, sauf que le racisme est punit, pas les allégations douteuses de ce type…

    1. Accusé de quoi ??? il faut des preuves pour accuser, dans ce cas on sait que deux employés on joué et se sont fait prendre, mais de là à dire que c’est Google qui leur à dit de le faire….il faut des preuves……
      En clair, je vais porter plainte contre toi pour m’avoir voler mon téléphone et toi tu vas dire quoi ?? Non c’est pas moi, mais tu serai quand même sur la chaise avec deux policiers te questionnant !!!

  4. Ouuuuhhhh les fanboy google sont pas content! On accuse pas Google comme ça cette fantastique entreprise qui pille et détruit ou sabote au nom de sa liberté. Facile de reporter la faute sur deux employés alors qu’il est évident que ça concerne les intérêt de Google

    1. par contre le seul intérêt que tu as, c’est d’affirmer des choses sans fondement ^^ continue dans cetet lancé, je te souhaite bien du courage dans l’avenir si tu raisonne comme çà…

    2. Décidément, le nombre de gens qui ouvre leur grande ***** sans croiser quelques sources, et utiliser leur cerveau sont légions…

      Tu vas m’expliquer alors pourquoi google finance OSM et leur a fait des dons, puisque ça concurrence leur intérêt….

      Après, tu m’expliqueras aussi peut être quel pourrait être la différence si les 2 employés avait agit de leur plein gré?? Si ça avait été le cas, tu penses qu’il n’aurait pas vandalisé un site concurrent de leur employeur?? Ils auraient vandalisé quoi alors, un site de jardinage??

  5. Hum hum, même si Gizmodo est en droit de se poser des questions sur des possibles liens avec une politique d’entreprise de Google, je trouve le titre très racoleur, on dirait que Google a été condanné en justice et s’est débrouillé pour trouver deux boucs émissaires innocents…

    M’enfin à creuser tout de même pour être sûr, même si je pense qu ce type de concurrence déloyale ou de hacks n’à que peu d’intérêts pour un groupe comme google par rapport aux problèmes qu’ils engendrent une fois qu’ils sont facilement détectés…

    Tiens, je me demande si des employés d’Encarta il y a 5-7 ans s’amusaient à faire des entrées bidons ou erronnées sur Wikipédia ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité