Le président d’Acer focalisé sur les ultrabooks

Acer-Aspire-S3

On le savait déjà : Acer change désormais son fusil d'épaule, délaissant les terminaux bas de gamme, cheap et bon marché, pour s'intéresser de plus près à des modèles d'ordinateurs bien mieux menés, bien plus solides, et bien plus impressionnants. JT Wang, le président de la société, l'a d'ailleurs réaffirmé ce mardi.

Un temps réputé pour ses ordinateur d'entrée de gamme, Acer s'est pourtant subitement décidé à revoir l'intégralité de sa stratégie, au point de faire un 180° et de déboussoler le marché. Cette décision, menée de front par JT Wang, le président de la compagnie, est désormais affirmée et assumée, comme il l'a indiqué il y a quelques jours de cela.

Et ce grâce au succès enregistré par l’Aspire S3, soit le tout premier ultrabook proposé par la société, qui aurait été distribué à 250 000/300 000 exemplaires durant les 3 premiers mois ayant suivi son lancement (il est disponible sur le marché depuis le mois de novembre dernier). Il faut dire que si ce modèle ne nous avait pas scotché, il avait pourtant eu le mérite de poser des bases intéressantes, qui ne demanderont qu’à être polies et peaufinées par la suite.

Pour évoquer le futur maintenant, Acer a indiqué qu’il prévoyait de lancer de nouveaux ultrabooks dans le courant des second et troisième trimestres de l’année 2012. Wang ayant d’ailleurs indiqué que les ultrabooks basés sous Windows et propulsé par Intel avaient de grandes chances d’englober entre 25 et 35% des ventes totales de sa firme cette année. Mais ce n’est pas tout : sûr de lui et du potentiel de ses ultrabooks, le président d’Acer table également sur une baisse de la distribution d’ordinateurs portables plus classiques (écran 15.6″ des plus traditionnels, form-factor moins sexy, etc.) comprise entre 10 et 15% dans le seul premier trimestre 2012. Sur l’année complète, il avance d’ailleurs une baisse globable des envois de ce genre de terminaux de l’ordre de 10%. Pour refermer la parenthèse, notons qu’Acer pense pouvoir atteindre très rapidement des chiffres de vente assez intéressants au Brésil, aux Philippines, en Thaïlande, mais aussi sur certains marchés Asiatiques.

De notre côté, on aurait tendance à vouloir tempérer les dires de JT Wang. Certes, les ultrabooks ont tout le potentiel nécéssaire pour réussir. Mais le CES 2012 devait être LE rendez-vous où les principaux constructeurs allaient se faire un malin plaisir de présenter au monde entier leurs propres vision de ce produit. Rares sont ceux qui pourront affirmer que ce fut le cas. Peut-être que la sauce mettra un peu plus de temps que prévu à prendre. La faute aux tablettes tactiles ?

[bgr]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tout miser sur le marché haut de gamme est-il une stratégie viable dans le monde des PC ? Le publique près à mettre 1200€ dans une machine alors « qu’on peut avoir la même en plus puissant pour moitié moins cher » ?
    C’est à mes yeux un paris risqué pour acer, mais je suppose qu’ils y ont réfléchit à deux fois avant de prendre cette décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité