Que s’est-il passé hier chez Apple ?

e8f2d7f1a3856d846b5217d8d35b96dc

La firme à la pomme avait organisé un évènement hier soir, rien d’extravagant puisqu'il était officiel qu'on parlerait éducation. Le fin mot de cette histoire n’est autre qu’Apple iBooks 2.0 qui dématérialise les manuels scolaires.

Apple a réuni les journalistes dans le célèbre musée d’art moderne Guggenheim de New-York pour parler de son dernier projet. Inutile de se voiler la face, Apple entend imposer l’iPad dans les établissements scolaires américains, une large cible encore peu exploitée par la concurrence, exception faite pour Amazon. Pour se faire, et faire de l’iPad un véritable ambassadeur, le processus passera donc par iBooks 2.0.

Le livre électronique est en pleine ascension et la firme compte bien surfer sur cette vague. Adjoindre l’iPad aux manuels scolaires dématérialisés permettra de gagner en interactivité et d’accroître le côté ludique pour nos chères têtes blondes. A cela s’ajoute une baisse du poids du cartable, ce qui n’est pas un mal pour le dos des plus petits comme des plus âgés.

Justement, le voilà le cœur de cible de la firme : les lycéens. Apple a pour vocation de leur proposer un vaste éco-système d’informations en numérisant les données des traditionnels manuels scolaires. De nouveaux usages devraient donc voir le jour, avec notamment des contenus multimédias plus développés, grâce à des images, des vidéos, de la 3D ou encore des fichiers audio. Par exemple, Roger Rosner a présenté un zoom sur un chromosome en 3D pour un cours de biologie.

Exit l’antique table des matières et bienvenue aux liens hypertextes. Par ailleurs des croquis interactifs devraient prendre la place des austères pavés de texte qu’ont dégusté moult générations d’élèves. En somme, Apple entend « révolutionner » les modes d’enseignement que nous avons tous connus.

L’autre annonce de cette conférence est l’application Books Author (compatible uniquement avec Mac OS X) dotée d’une interface WYSIWIG qui permettra aux éditeurs de créer les fameux iBooks. Ces ouvrages seront commercialisés à un tarif unique de 14,99 dollars. Enfin, pour débuter son projet, Apple annonce avoir signé des accords avec Pearson, McGraw-Hill et Houghton Mifflin Harcourt, qui représentent 90 % du marché actuel des manuels scolaires américains.

Reste à savoir si tous les étudiants auront les moyens de s’offrir un iPad ou si d’éventuelles  subventions seront proposées. Dernière interrogation, les livres numériques ont un poids qui se comptent Mo, la capacité des tablettes d’Apple sera-t-elle suffisante ?

[Gizmodo]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. à 600€ la tablette + format de livre exclusif apple, ce qui est bon pour le consommateur ne l’est pas pour l’éducation. Clairement.
    Avant de voir ce type de monopole arriver en France, il serait bon d’imposer un format ouvert pour l’éducation « numérique ». Ce serait peut-être déjà fait si l’état écoutait des spécialistes au lieu de lobbyistes.

  2. Apple a fait de la merde hier.
    Une conférence juste pour nous dire qu’ils sortent ibooks 2 et que les livres scolaire vont couter au moins 15$ sans possibilité de les revendre après c’est du foutage de gueule.
    Ensuite les livres qu’ils ont montré n’ont pas un poind de quelques MO comme le souligne GIZMODO, mais plutôt des centaiens de MO, très proche du GO par bouquin en fait (forcément, à mettre de la D, des vidéos, des sons…)
    Bon, vous direz qu’on peut s’offrir un HDD externe, mais bon…
    Je suis sceptique.
    Jusqu’à la fin je pense que tous le monde attendait des réductions, et pas seulement les 12% actuels.
    Les étudiants qui n’ont actuellement pas un rond vont pouvoir prendre des crédits pour s’offrir des IPADS et des manuels scolaires.
    Alors ok, on va me répondre que les étudiants n’ont qu’a pas acheter d’IPAD, soit, c’est valable pour le moment.
    Mais ptn, quand je vois les facs de France en ce moment qui nous poussent au cul pour qu’on s’équipe avec un Macbook (air ou pro), d’ici 7 ou 8 ans, ils nous pousseront a acheter des Ipad.
    Apple est en train de nous bouffer.
    Le logo de la firme était prémonitoire, la pomme représente le monde et ils sont en train de bouffer la planète.
    Ou on peut également voir ce logo comme « aujourd’hui la pomme, demain c’est vous ».
    Bref
    Fuck !

  3. Mais non faut pas ça va donner encore plus de connards qui savent écrire qu’en abrégé !
    Vou savé com sa c chian kan mem non lol mdr kk buzz

  4. Pourquoi vous vous acharnez à trouver les mauvais cotés des choses? Vous ne pensez pas que le monde serait meilleur si on prenait au moins le soin d’apprécier ne serait-ce que le 10% de positivité d’une chose, au lieu de critiquer le 90% négatif qu’il a? Il ne faut pas se leurrer, nous savions tous que tot au tard il y aurait un changement dans la manière dont on présente les bouquins, dans le système éducatif. Concernant les Mo des livres, dites-vous uniquement que ce n’est que le commencement, Le prix des disques durs continueront à descendre et les fabriquants nous propposeront de plus grandes capacités au fil du temps. Il fait vous rappeler ce que 5 Mo représentaient pour vous à l’ère de la disquette. Et maintenant que représente 5 Mo pour vous? Je préfèrerais de loin que mes enfants connaissent ce genre d’éducation au lieu des éternels livres papiers. Je vous mettrerai au défit de trouver une phrase dans un livre papier, avant quelqu’un qui est équippé d’un livre électronique.

  5. A mon avis, il y a beaucoup à faire dans le domaine de l’éducation via les supports multimédias. Mais ce qu’offre Apple ici me rébute un peu, encore une fois parce que le modèle proposé est complètement fermé. Il n’est pas nécessaire d’avoir iBook2. Tout peut se faire de façon très ouverte sur le web. Je pense par exemple au site de la Kahn Academy. Le concept peut être poussée bien plus loin, avec de belles pages écrites en HTML 5

  6. On voit bien que beaucoup d’entre vous n’ont pas étudié aux USA. Les livres scolaires y sont affreusement plus chers qu’en Europe, et un livre à 15$ représente une véritable aubaine dans ce cas. Pour l’avoir vécu, on arrive TRÈS vite à 600$ de livres pour un seul semestre.

  7. Un bon manuel neuf: 25 euros occaz’ :13 euros. Cependant pour ceux qui font de VRAIES études: on a parfois besoin de sauter d’ un chapitre a l autre ou d’ ouvrir deux bouquins en même temps pour comparer. Et le manuel papier pour l apprentissage est utile. Ce qui sera bien pour les fiches ce sera de sélectionner et compiler des morceaux de chapitres et là un PC avec souris sera plus utile. Les IPad c est bien pour expliquer et pour le « par cœur » bourrin jusqu en 3 eme mais équiper les lycées va ruiner notre France qui n a pas besoin de cela. A noter la Correze a équipé tous ses collégiens d’ iPad. Idée de Francois Hollande. On a compris!!!! Continuons comme ça on aura une génération d’ abrutis qui ne sauront plus tenir un stylo.

  8. Il faut arrêter de s’imaginer que le support papier sera impérissable. A l’heure actuelle, les tablettes offrent un support interactif complètement nouveau qui ne demande qu’à être exploité par le milieu de l’éducation, l’exemple donné dans le texte est très bon, mais on pourrait aussi songer à des évolutions du travail en classe, avec des interfaces de travail en groupe « locaux », le partage des données, etc. Les seuls hics : le prix des tablettes et la correction automatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité