La nouvelle rumeur est encore fausse : les Anonymous n’attaqueront pas Facebook

les-anonymous-se-cachent-derriere-ces-masques-v-comme-vendetta_29298_w250

Devinez-quoi, les Anonymous vont s’attaquer à Facebook le 28 janvier, heure du crime : 12h00. Comme d’habitude, le doute est plus que jamais permis seulement hier encore - via le compte Twitter des Anons - ils annonçaient ne pas vouloir attaquer leurs vecteurs de communication que sont les réseaux. Ils reconfirment aujourd’hui ces propos : l’attaque de Facebook est un fake.

Nous pouvons aisément nous dire que les Anonymous sont capables de s’en prendre à Facebook. Seulement l’incertitude de la réalisation d’une action de cette envergure est évidemment présente, le collectif ne compte pas assaillir les supports qui lui permettent de dialoguer directement avec les internautes. D’une  part, ce serait presque se tirer une balle dans le pied et d’autre part ils l’auraient certainement déjà fait.

Hier, une nouvelle vidéo postée sur YouTube via le compte AnonymousVoice777 faisait état de la menace. Le message reprenait le contexte :

« Une guerre en ligne a commencé entre les Anonymous, le peuple et le gouvernement des Etats-Unis ».

L’actualité des projets de loi SOPA et la fermeture de Megauploap sont au cœur même de ce mouvement de contestation qui agite tout l’écosystème du web. Les hypothétiques Anons affirment que si SOPA est pour le moment en suspend, rien ne garantit la liberté des droits des internautes à l’avenir. Le peuple est pour le moment dans l’expectative et le pseudo-collectif souhaite obtenir des garanties. Depuis le début du conflit, des attaques officielles ont déjà eu lieu, confirmant la position des véritables cyberhacktivistes. La vidéo à l’origine de cette nouvelle rumeur annonçait purement et simplement la mise à mal du réseau Facebook le 28 janvier à midi.

Le faux collectif en appelait au peuple en lui demandant de participer et d’aider à l’aboutissement de cette menace. Ils amènent les Américains à télécharger Low Orbit Ion Cannon (LOIC), l’outil qui a été utilisé pour pirater avec succès le Ministère de la Justice. Ce petit programme est capable d’envoyer un nombre extrême de requêtes et donc de saturer les serveurs, le site visé devient alors inaccessible. Le message précise d’ailleurs que même si Facebook a au moins 60 000 serveurs en service, il est possible de les mettre hors d’usage si tout le monde participe à la bataille.

Les instructions pour obtenir et exécuter LOIC ponctuent la suite de la bande et les hackers prennent à parti les américains,

«Voulez-vous faire partie du plus grand mouvement de protestation sur Internet et de la première guerre cybernétique officielle? »

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=oVSQ3JIgIXE&feature=player_embedded[/youtube]

Facebook a réagi à ces propos sans pour autant corroborer la thèse de la menace officielle.

« Nous nous préparons à l’attaque d’Anonymous comme nous nous préparons à toute autre forme d’attaque quotidiennement. Noter envergure nous contraint à faire face aux menaces propres à l’ensemble du Web, nous avons développé des partenariats, des systèmes de traitement dorsaux et des protocoles afin de répondre à tous types de défis sécuritaires. Facebook s’est toujours engagé à protéger les renseignements de ses utilisateurs et continuera à innover et travailler sans relâche afin de protéger ces informations. »

Les Anonymous semblent lassés des rumeurs et tweetent leur réponse avec un brin d’agacement :

« Encore une fois, nous n’attaquerons pas Facebook ! C’est un mensonge des médias de masse, encore. »

 

[CNET]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je ne sais pas si c’est une faute de frappe de l’auteur ou bien le gars de la vidéo qui le dit comme ca, mais si c’est la deuxième solution, ce gars n’est qu’un Kévin. On ne parle pas de guerre « cybernétique ». Ne faites pas confiance aux vidéos postées par ceux qui se prétendent annons sur youtube. Ne faites pas non plus l’erreur de les transmettre, et ne cliquez jamais sur les liens en commentaire

  2. Au-delà du beau discours idéaliste des Anons, que valent leurs « attaques » ? Des actions par déni de service durant quelques minutes n’ont aucune efficacité et restent en fait dans la légalité en respectant les règles qui protègent les sites visés.
    Entrer sur ces sites et en modifier les pages serait une véritable action.

  3. @barbe noire. Les anons ne se revendiquent pas forcément comme hackers et ne prônent pas des attaques violentes à l’encontre des sites visés.

    Ça ressemble plus à des « protestations » et pour ces actions par déni de service il n’a pas été question d’endommager les sites mais les faire tomber en les saturant par exemple.. C’est du moins comme ça que je l’ai compris.

    Leur collectif cherche peut être plus à sensibiliser le maximum de personnes sur divers sujets liés au net ou l’actualité, avant de procéder à du sabordage ou des actes malveillants qui pourraient les nuire. Cela n’empêche pas que certaines attaques ont été plus virulentes que d’autres..!

  4. Facebook et Anonymous sont déjà sous de bon terme alors toutes ces histoires de hack n’ont vraiment aucun sens.
    Renseignez vous sur #opforkids la lutte contre les réseaux pédophile où Anonymous fournis des listes de comptes à Facebook pour qu’ils les suppriment…

  5. S’il vous plais sur Gizmodo, cela doit bien faire la 3eme fois que vous présagez une éventuelle attaque de Facebook par les Anonymous. J’espère que c’est la dernière car ces fausses accusations nuit à l’image de ce regroupement. merci

  6. Je pense qu’ils ont réussi leur coup sans même avoir hacher tt le monde en parle
    Je pense qu’il ont raison car si une partie des bénéfices était reverser au + pauvre ils faudrai fermer les site de téléchargement illégal mais l’argent va à l’argent …
    Alors mr les hacher merci de faire les robins des bois du net.

  7. En partant du principe que n’importe qui peut se déclarer faisant parti du groupe Anonymous,comment peut-on dire fake ou pas?
    La liberté réclamée par le groupe se « retourne » peut-être contre eux.
    N’importe qui peut entamer n’importe quoi, il leur suffit de porter un masque et « hop! », c’est encore un coup des anonymous.
    Je pense que ça ne fait que commencer…

  8. Desfossez Thomas alors toi aussi tu ne lis pas un article jusqu’au bout, seulement le titre…….!

    Au lieu de parler d’une attaque ils parlent plutôt du fait qu’ils ne sont surement pas derrière ces attaques, car d’après Giz : « Ils reconfirment aujourd’hui ces propos : l’attaque de Facebook est un fake. », une des phrases parmis tant d’autres dans cet article qui indique bien que Giz ne relaye aucune information d’attaque des anons sur facebook/twitter.

    Giz ne fait donc qu’informer, relaye certes l’information mais ne relaye pas de rumeurs d’attaque ni les confirme.
    « Encore une fois, nous n’attaquerons pas Facebook ! C’est un mensonge des médias de masse, encore. »

    Trop de ligne dans l’article??…….!!

  9. Au passage les anons ont encore fait des siennes, de manière plus virulente (dédicace barbe noire ^^) contre la FTC américaine (Federal Trade Comission)
    question efficacité on verra, par contre c’est vrai que la ce n’est plus des attaques à titre informatif..!

  10. Je suis toujours étonné de l’avis des gens qui pensent savoir ce que sont les anonymous…
    La plupart du temps ils sont pétris de convictions basées sur des rumeurs, et des informations fausses.
    Il est facile de manipuler l’opinion du peuple, tant que ce peuple pensera se forger sa propre opinion a partir de bruits de fond et de données mal renseignées et vite survolées.

    Le crédo d’anonymous est d’abord la liberté d’expression, il est évident qu’ils n’attaqueront pas facebook, ou l’express, ou n’importe quel média d’information. Même s’ils en ont largement les moyens techniques. Et même si ce média n’est pas d’accord avec eux.

    Le principe est qu’il n’y a pas de chef, de vrai structure, ni de hiérarchie. Le risque inhérent est qu’il est facile de leur nuire avec des fausses déclarations, que cela vienne d’électrons libres ou d’une vrai stratégie de diffamation. L’avantage est que c’est vraiment l’expression d’une conscience collective, une première historique possible grâce à internet.

    En ce moment leur nom fait vendre du papier, ou du pixel de pub, le moindre fake est repris, et certain n’ont que ces éléments pour se forger une opinion…

  11. C’est des pov’types !!!
    À chaque fois c’est pareil …
    On dirait quand les petits cons qui se font arrêter, c’est les premiers a chialer !!!
    Aucun vrai rebelle. Ça devient lourd vraiment lourd …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité