Les syndicats accusent Free Mobile

Free Mobile

Free Mobile devait, à son lancement, couvrir 27% du territoire nationale. Mais les syndicats CFE-CGC et Unsa Télécoms montent au créneau contre le quatrième opérateur et l'accusent de ne pas respecter ses engagements en terme de couverture réseau.

Free Mobile couvre 35% du territoire. C’était la condition sine-qua non pour que l’opérateur puisse être lancé. Et ce notamment, afin de ne pas surcharger outre-mesure le réseau d’Orange avec lequel un accord d’itinérance 2G/3G a été passé.
Xavier Niel assure que le gendarme des ondes a procédé à une vérification de son réseau. Il l’a d’ailleurs redit ce matin devant l’Assemblée Nationale.
Mais les syndicats Unsa Télécoms et CFE-CGC qui regroupent des membres du personnel des trois opérateurs accusent Free Mobile de ne pas respecter l’accord en ayant procédé à une fermeture d’une partie de son réseau. L’astuce permettrait de prendre le temps de monter en puissance et de mettre en place l’ossature technique progressivement. Ils invitent donc l’ARCEP à procéder à de nouvelles vérifications.
Des accusations graves qui remettent en question l’accord d’itinérance passé avec Orange. Si les accusations sont avérées, le non respect des engagements passés avec l’ARCEP pourrait se traduire par une perte de licence ou bien par un service parcellaire (1/3 du territoire couvert) offert aux abonnés qui pourraient dès lors fuir.
Mais nous n’en sommes pas là. Les accusations se font sur fond de crainte de licenciements, menace brandie par les 3 autres opérateurs.

[cfecgc-unsa-ft-orange]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai vu une enquête sur « l’antenne » connectée via une vieille freebox. Les tags indiquent que c’est prit d’un iphone, et c’est géolocalisé dans des locaux… Orange. Il s’agit en fait de matos de tests. Donc ça déjà, ça saute.

    Pour le reste… wait & see

  2. Chapeau les gars, et c’est comme ça que vous comptez booster le secteur de l’innovation technologique en France… Un nouveau venu qui innove fait peur, et s’il fait peur on lui met des bâtons dans les roues, on le presse on le dénigre au lieu de tout mettre en oeuvre pour rester crédible face à lui et le battre sur son propre terrain, pour créer une réelle émulation! Ca manquait terriblement de concurrence avant l’arrivée de Free et je suis ravis de leur arrivée sur le secteur, parce que pour une fois le consommateur ne sera pas oublié. Alors oui il y a quelques problème technique, on ne met pas en place un 4em opérateur téléphonique dans le paysage comme ça par simple coup de baguette magique, ça demande un temps d’adaptation et d’optimisation. Je suis plus enclin à faire les frais de quelques désagrément techniques éphémères plutôt qu’a faire les frais d’une surfacturation interminable sans réel valeur ajoutée.

  3. C’est un peu normal, ces compagnies avaient un puit de pétrole gigantesque (nous tous).
    Et une compagnie arrive, et nous annonce qu’en réalité nous nous faisons avoir depuis des années, dans les très TRES grandes largeurs.
    Cela n’était possible qu’avec une entente sur les prix entre les compagnies. Nous avons été grugés.

    Un puit de pétrole vient de disparaitre, tout est bon pour se défendre, même les plus basses actions.

    Vous allez voir qu’ils vont dire qu’ils innovaient depuis des années (en fait ils achetaient des émetteurs à l’étranger, et puis c’est tout). En fait ces 3 boites ralentissaient le progrès et l’économie numérique en stoppant l’accès a l’illimité et en pratiquant des prix dolosifs et en facturant chaques options au prix TRES fort.

    Je ne vais pas pleurer sur les emplois que vont perdre certains salariés de ces 3 boites. Au final la fin de l’entente sur les prix fera plus de bien au pays.

    Tous les moyens seront bon, même les plus déloyaux.

    1. @192.74.29.90 >
      J’espère sincèrement vous compter dans les sans emplois durant cette année 2012 vous et vos proches. Se réjouir de licenciements potentiels montre un énergumène ne vivant que pour sa gueule et son porte monnaie, prêt a laisser creuver son voisin devant sa porte sans rien faire. Vos propos sur l’évolution technologique est totalement digne d’un ignare parlant d’un sujet qu’il ne metrise pas car défendant sous ces termes un opérateurs »louant » 80% de son infrastructure telecom… C’est sûr, il font vachement avancer la techno. Mon cher, vous êtes un con.

  4. Méfions nous des futurs annonces, les 3 qui nous ont grugés ont amassés un gros pactole depuis des années, cela leur permet d’annoncer sur tous les médias, papiers et pixels.
    Des pressions sont faites sur les médias pour tenter de les influencer.

    Je vais rester vigilant auprès des sites qui ont des pubs d’un des 3 grugeurs, comme un habillage de site par exemple…

  5. Je comprend pas bien l’interet de Free à fermer une pertie de son réseau, ça lui reviendrait plus cher d’utiliser le réseau orange, non?

    1. Non, le prix est définit par l’Arcerp. Orange est toujours sous les mesures d’ouverture a la concurence depuis sa privatisation. Le prix est fixe.

  6. Il pourrait ne pas y avoir de licenciement chez les 3 arnaqueurs, il suffirait de réctifier les salaires honteux des PDG / Cadres sup’ et j’en passe, de réduire les dividendes pharaoniques, d’optimiser la gestion de la boite, et c’est tranquille, le coût des boutiques n’est pas énorme ( 5 % du CA selon Niel ).

    Mais bon ces grosses merdes préfère virer et garder leurs voitures de sports, villa et autre diner mondain …

    1. Si vous gagnez au Loto, vous reverserez le gain a des associations carricatives ? Si vous montez votre boite et qu’elle prospère, vous ne toucherez qu’un SMIC ? Ah…l’hypocrisie…qu’il devient moche notre pays…

  7. ils m’exasperent ces syndicats.
    c’est a sa societe del saisir le regulateur. pas les syndicats.

    apres pour cet histoire de reseau Niel a dit que sur paris c’est dificile de poser des antenes.
    les syndicats semblent oublier que Paris n’est pas le centre du monde.
    on peut tres bien equiper 30% de la population et du territoire sans passer par paris. et oui. :)
    surtout que ca doit etre plus cher paris qu’ailleurs !!

    dire qu ces syndicats foncent tete baissé. et ils devraient etre un peut moins egoiste. si perde d’emploi chez orange il y aura des creation chez free.
    et puis ils n’ont qu’a baisser les salaires des dirigeants !

    apres Niel n’est pas debile. deja qu’il a les trois operateurs sur le dos. il ne va pas prendre le risque d’un proces. ce qui pourais lii couter cher

  8. +100 ! vous savez combien gagne un vendeur chez sfr ?! il se coltine aussi l’humeur des clients pas content .. + la pression des supérieurs … si vous saviez sur ces derniers comment ils se foutes des clients lol, vous clients pour eux vous êtes des sous merde … et je pèse mes mots … c’est un peu pour ça que j’ai démissioné d’ailleurs ..

  9. hé bien ma carte SIM free est arrivée avec un peu de retard… activation aujourd’hui dans la foulée et tout marche parfaitement. Je tenais à témoigner de ce fait…

    je témoigne aussi avoir été contacté avant hier par orange pour un nouveau forfait, la gentille dame me faisait comprendre que Free ne couvrait que 20% de la population… donc vous comprenez les appels ne vont pas passer… mieux vaut rester sous orange… bref gros mensonges…

    test réseau free en province trou du Q du monde 4 barres test du réseau Orange 4 barres… normal

    encore Ce matin deux appels d’orange sans doute de centre d’appels à l’étranger (tiens je croyais que c’était mal… et le service client orange super top moumoute alors? il est où?) pour m’offrir un abonnement vachement plus mieux pour ma pomme : Appel Illimité + sms limités +
    + internet illimité + Box internet et abonnement tél : 150€…
    oui vous lisez bien… 150€ et oui ils sont comme ça là bas…

    Bref passez à free car les syndicats les seuls trucs qui les font flipper dans l’affaire c’est le poignon que le CE des 3 larrons leur versera pas… alors en souvenir des dérives dépensières de ces sois-disant défenseurs des travailleurs

    messieurs je vous la met bien profond et je passe sous free dès que je peux… zou

    et pour info :

    Des ré-engagements abusifs
    Le problème

    Au moment de résilier pour rejoindre Free mobile, certains consommateurs découvrent que leur abonnement a été prolongé, à leur insu, quelques mois auparavant. Les témoignages se multiplient actuellement à la rédaction de 60 Millions. Le plus souvent, l’opérateur avait contacté la victime par téléphone pour proposer une nouvelle option, sans lui indiquer que celle-ci prolongeait son engagement.

    La cause
    A l’approche de l’arrivée de Free mobile, les concurrents ont visiblement cherché à verrouiller ce qui pouvait encore l’être. Ces ré-engagements sont abusifs dans de nombreux cas, l’opérateur n’ayant pas obtenu la signature de l’abonné pour le valider.

    Vos droits
    Dans le cas où c’est l’opérateur qui vous a appelé – c’est le cas le plus fréquent –, le code de la consommation est clair (article L.121-27) :

    « Le consommateur n’est engagé que par sa signature. »
    L’opérateur aurait dû vous envoyer une confirmation et obtenir votre signature, soit manuscrite, soit électronique. S’il ne l’a pas fait, contestez le ré-engagement.

    Attention, si c’est l’abonné qui avait pris l’initiative d’appeler l’opérateur, ce dernier n’est pas obligé d’obtenir la signature de l’abonné pour le ré-engager. Mais dans ce cas, il doit lui envoyer une confirmation de l’offre, et lui rappeler son droit de rétractation, comme dans toute vente à distance (article L.121-18 et L.121-19 du code de la consommation). C’est seulement s’il ne l’a pas fait que le ré-engagement est contestable.

  10. Pouf, pouf, pouf, et ces syndicats qui participent à la vie de leur entreprise, qui par leurs adhérent ont accès à tous les échelons de leurs société, qui ont ont également des pouvoir d’action et de question sur la gestion de leur société, qu’est ce qu’il faisaient pour les millions de consommateurs, qui viennent de se rendre compte que leur facture de mobile était multiplié par deux ou trois.

    Ils ont participé par leur mutisme à la grande arnaque de la surfacturation des trois voleurs, et maintenant ils viennent pleurer.

    Ils ont été égoïste, soyons le en partant pour FREE.

  11. > Des accusations graves qui remettent en question l’accord d’itinérance passé avec Orange.

    FAUX, le patron d’orange l’a confirmé. Même si effectivement le réseau Free n’était pas en état, l’accord n’est pas remis en cause.

  12. C’est vraiment du n’importe quoi quand même, tous les moyens sont bons pour essayer de discréditer Free Mobile. Le réseau de Free a été testé et ensuite approuvé par l’ARCEP donc à partir de la envoyer des huissiers c’est quand même juste pour essayer de lancer une fausse rumeur sur la qualité du service….
    Une fois cela lancé ils comptent certainement sur la réaction et le bouche à oreilles des Français pour entacher la réputation de Free Mobile ..
    La technique est vraiment basse et ne marchera surement plus maintenant à la vue de la réaction des français vis à vis des prix pratiqués depuis 15ans par les opérateurs historiques.
    J’aimerais précisé un point concernant les forfaits et les appareils mobiles eux mêmes, J’espère que le nombre de personnes qui hésitent entre prendre un forfait illimité sans engagement et donc sans mobile et un forfait avec engagement et donc avec mobile prendront en compte le fait qu’avec abonnement le prix du mobile reviendra à plus de 800€ alors que si vous prenez un forfait sans egagement et un mobile d’occasion ils vous reviendra peut-être 3fois moins cher, j’ai pris un samsung galaxy s2 sur mobileoccasion.net à 330€ et j’en suis totalement satisfait.
    Que preferez vous faire ? occasion et moitié moins cher ou bien mobile à 600 800€ ?

  13. @Lauwent

    Ton calcul se base sur quoi ? 800€ sur 24 mois ça représente 33.33€ par mois… Soit le prix d’un forfait déjà assez cher. Il faut retirer le prix du forfait lui même, soit 20€ par mois si tu prends pour exemple celui de free.

    Soit 13.33€ par mois « pour le téléphone ». Soit 320€

    N’exagérons rien 😉 (même si ça fait quasiment le prix d’un téléphone neuf, ce qui reste cher)

    Evidemment si je me trompe dans mon calcul, n’hésitez pas à me reprendre 😉

    En attendant moi j’attends la fin de mon engagement pour songer à changer d’opérateur ^^

  14. Ce n’est pas la première fois que SFR, BOUYGUES, ORANGE agissent de la sorte.

    Pour mémoire, je vous rappelle que ces compères ont été condamnés par l’autorité de la concurrence en raison d’une pratique d’échange d’information ainsi qu’en raison d’une entente sur les parts de marché ayant « facilité la mise en place par les opérateurs de mesures défavorables aux consommateurs telles que la hausse des prix des communications et l’instauration de la facturation par paliers de 30 secondes après la première minute indivisible » à des amendes respectives de :

    – Orange : 256 millions d’euros
    – SFR : 220 millions d’euros
    – Bouygues : 58 millions d’euros

    Plutôt que d’attirer le clients par des offres plus intéressante tant sur le plan fonctionnel que tarifaire, les 3 opérateurs procèdent par coup bas.

    Lien vers la décision de l’autorité de la concurrence : http://www.autoritedelaconcurrence.fr/pdf/avis/05d65.pdf

    1. « Le 21 février 2006, Free est condamné par le Tribunal de grande instance de Paris à payer 30 000 euros à titre de dommages-intérêts à l’UFC-Que Choisir et 15 000 euros à l’association Familles de France pour 32 articles dans les conditions générales de vente de Free jugés abusifs. Free a réagi en regrettant « l’instrumentalisation des tribunaux par certaines associations de consommateurs en mal de publicité et de financement ». Un peu plus de deux mois plus tard, Free informe ses abonnés du changement des CGV.
      En mai 2006 l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir lance plusieurs centaines de procédures judiciaires contre la société, à la suite d’un grand nombre de plaintes d’abonnés. À la suite d’une plainte contre X en diffamation, les dirigeants d’UFC-Que Choisir ont été mis en examen. Cette dernière plainte a finalement été rejetée par la cour d’appel de Paris (11e chambre). En juillet 2007, Free est condamnée à rembourser trois abonnés et à payer 20 000 euros de dommages et intérêts à l’UFC-Que Choisir, mais elle fait appel. Un nouveau procès est prévu en novembre 2009.
      En octobre 2009, l’association UFC-Que Choisir attaque Free qui est le seul FAI français à surtaxer sa hotline (0,34 € la minute sans compter les surfacturations des opérateurs de téléphonie mobile). Le 7 décembre 2009, la même association annonce qu’elle a saisi le Tribunal de grande instance de Paris à l’encontre de Free pour « pratiques déloyales et illicites dans ses conditions de vente ».
      En mars 2011, le Tribunal de grande instance de Paris, saisi par l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir en mars 2010, a ordonné à Free de cesser ses « pratiques commerciales illicites » et ses « pratiques commerciales trompeuses ».
      Free doit payer 50 000 euros de dommages et intérêts à l’UFC-Que Choisir, modifier ses conditions générales dans un délai de 15 jours sous peine d’une astreinte de 2 000 euros par jour de retard, et publier la condamnation dans la presse et sur la page d’accueil de leur site interne.
      La justice a déclaré illégaux :
      Les frais d’activation différés : 96 euros (moins 3 euros par mois d’ancienneté et moins 1,5 € par mois pour Freebox Révolution) facturé aux abonnés souhaitant résilier leur abonnement. Pour la justice, il s’agissait de frais de résiliation non justifiés : l’article L. 121-84-7 du code de la consommation oblige les opérateurs à facturer des frais de résiliation en adéquation avec leur coût réel.
      Le tribunal a également donné raison à l’UFC-Que Choisir sur d’autres pratiques, mais auxquelles Free a mis fin depuis le dépôt de la plainte de l’UFC Que Choisir en mars 2010 : option Service Plus pré-cochée ou encore l’utilisation de termes trompeurs (« Il a Free, il a tout compris » ; « Découvrez les 20 exclusivités de l’offre Free » ; « Bénéficiez de tarifs attractifs vers les autres destinations et mobiles »). »

      C’est sûr, Free est clean et ne « baise » pas ses clients…

      1. et j’oubliais :
        « En 2011, Free est l’opérateur qui pose problème : 62 % des copropriétés ayant signé une convention avec Free ne sont toujours pas connectés après les six mois de délais réglementaires. Par ailleurs, la société Free a adopté une attitude anticoncurrentielle qui pénalise 85 000 logements situés dans 7 000 copropriétés »

        Mes sources : wikipedia

        A les français c’est pas les anonymous : une pub les fais rire et la douzième fortune de France fait un sourire et on se met à genoux. Les clients des trois historiques sont peut être des pigeons, les freenautes, bien que ex-pigeons se sont transformés en moutons…

      2. Avec plaisir Wondy;
        Orange : « Depuis novembre 2009, trois utilisateurs ont porté plainte contre Orange pour « publicité mensongère » concernant le service « Clé 3G illimité »93. Ces clients reprochent à l’opérateur de présenter de manière trompeuse ce service qui, en réalité, n’est pas illimité. Le forfait n’a en effet aucune limite de temps mais l’utilisateur ne peut excéder 1 giga-octet de téléchargement par mois, ce qui limite donc sa navigation. Ignorant ce fait, les trois plaignants ont navigué hors-forfait et ont dû s’acquitter de sommes parfois très importantes pour couvrir leurs dépassements.
        Le 1er décembre 2005, la société Orange a été condamnée par le Conseil de la Concurrence à une amende de 256 millions d’euros pour entente illicite avec ses concurrents SFR et Bouygues sur les tarifs de téléphonie mobile au début des années 2000
        Le 1er janvier 2011, les SMS et MMS des usagers Orange ont été émis et facturés plusieurs fois. L’opérateur s’est engagé à rembourser le surcoût aux consommateurs tout en expliquant que l’erreur venait d’un « opérateur tiers »99 (qui s’avère être Bouygues Telecom100) qui n’aurait pas envoyé d’accusés de réception entraînant alors la réémission des messages. La faute est rejetée sur la plate-forme de Bouygues qui aurait connu un problème informatique »

        SFR : « Le 1er décembre 2005, SFR a été condamné par le Conseil de la concurrence à une amende de 220 millions d’euros dans l’affaire de l’entente entre trois opérateurs de téléphonie mobile en France12.

        Le 3 mars 2006, sur plainte de l’UFC – Que Choisir, le tribunal de Nanterre a condamné en première instance la société Neuf Télécom pour diverses clauses illicites et abusives contenues dans ses conditions générales. Le jugement a été affiché sur le site de Neuf Télécom durant un mois[réf. nécessaire].

        À l’automne 2008, deux arrêts de cours d’appel ont condamné les pratiques de l’opérateur envers ses boutiques, suivant d’autres arrêts du même type les mois précédents. Des avocats expliquent que SFR « est allé chercher des gens pour qu’ils montent des boutiques à la fin des années 1990 (…) tout en leur cachant qu’il était en train de monter son propre réseau. » et les laisserait maintenant tomber ou leur imposerait des changements de contrat. De surcroît, selon les avocats, SFR « utiliserait le faux statut de gérant de société (franchise) pour imposer à ces patrons des contraintes supérieures au salariat mais sans les avantages. 13 » »

        Bouygues : Je n’ai que retrouvé les ententes illicites.

        En bref : Oui, Free a plus de problèmes suite à des tentative « d’arnaques ». Orange, SFR et Bouygues se sont entendu sur les prix ? Vous vous sentez volés ? Quelqu’un vous à forcé à faire la démarche de souscrire à une offre chez eux ? Non, vous vous êtes faits avoir par un système poussant à la consommation. Oui, vous êtes donc des pigeons si vous pensez ainsi et des moutons si vous pensez que Free est mieux que ses concurents…

  15. Et les 3 grands opérateurs qui non seulement se gavent sur notre dos depuis des années et qui brandissent maintenant le spectre du chômage pour garder des clients, ça me fait vomir.

  16. Quand meme, la france le pays des oligopoles ou la concurrence est faussée depuis des lustres ou les pauvres gens payent de services soit disant privatisees aux prix « du service publique »

    Apres, il faut savoir ce que l’on veut, ou on passe tout au prive (uk, us) et les citadins on le choix et les campagnards n’en n’ont pas beaucoup, ou on reste au service publique de base (et la on paye tous un peu plus cher) mais avec un service minimum pour tout le monde.

  17. @pov’type
    1:tu a très bien choisie ton pseudo!
    2:si tu n’aime pas la concurrence il reste encore des pays comme Cuba ou la Corée du nord ou la concurrence n’existe pas .
    :3 Pour le quel des 3 gros bosse tu et si oui a tu une prime pour venir dénigré de manière systématique une chose que toute la France vois comme une évolution voir comme une libération .
    4:sur une vingtaine de commentaires ,seul les tiens essaye de nous faire croire que l’arrivé de Free c’est le mal absolu .
    5:si tu pense réellement au emploi va manifesté avec tout les gens qui vois leurs usine disparaître .
    6: Si tu veux payer un forfait 3 fois son prix ne te gène surtout pas .

    1. 1. J’ai au moins le mérite d’avoir un minimum de créativité, moi …
      2. Vous interprétez très mal; ais-je dit ça où laissé entendre une telle chose, non.
      3. Perdu, je ne travail pas dans les telecom et ne suis pas rémunérer pour parcourir Gizmodo Vous êtes payé par Free ? Non plus… Mais je comprend que vue d’un mouton, voir quelqu’un prendre une autre direction peut vous paraitre bizarre…
      4. Encore une mauvaise interprétation : à lire la vingtaine de commentaires, on peu penser que Free est mieux que les trois autres. Mes commentaires montrent juste que Free n’est qu’une boite, comme les trois autres, essayant de générer un maximum de fric sur le dos de leurs clients (mais n’est-ce pas le but d’une société ??)
      5. JE vais manifester plusieurs fois par an si je juge le motif acceptable, même si je ne suis pas touché. Et ces jours là, je m’assois sur mon salaire pour soutenir des causes. Je bosse dans le privé et ait déjà manifesté auprès de fonctionnaires, chômeurs même en étant pas directement concerné. Mais vous aussi devez bien trop penser à votre petit égo que s’engager pour autrui. D’ailleurs ne feriez vous pas parti de cette France qui ne va plus voter et qui chiale des décisions de nos politiciens ? Cela ne m’étonnerai pas.
      6. 3 fois le prix ??? ça fais 60€/mois ??? Si vous payiez ça avant, oui, vous êtes un pigeon…

  18. @dede : avec une poste ouverte de 10h a midi et de14h a16h, c vrai c une service minimum…
    Free n’est pas parfait, mais entre un imparfait cher et un autre moins cher….

  19. Bouygues à lâché son troll: pov’type
    il a mis quelques minutes à rassemblé les quelques condamnations de Free alors qu’il faudrait plusieurs jours voir semaine pour rassemblé les condamnations des 3 raquetteurs!
    Quand aux autres commentaires qu’il a laissé,Mdr, continu comme ça tu nous amuses bien…
    Plus sérieusement, ça doit vraiment etre le bordel chez les opérateurs mobiles pour qu’ils réagissent avec des méthodes pareilles.

  20. Moi j au du mal à comprendre qu’ orange dénigre free au niveau du réseau en disant qu il y aura bcp de déçu en gros…
    Mais Orange, est bien le garant de free pour le reste de la couverture?
    Je comprend pas trop à moins qu’ils limitent leurs réseaux.
    C’ est comme se tirer une balle dans le pied d une certaine façon, problème de communication? Lol

  21. Je suis sur le c..l, comme si les syndicats des trois groupes n’avait rien de mieux à faire que de s’occuper de la concurrence. Messieurs les syndicaliste, occupé vous de défendre les intérêts de vos syndiqués ou collègues qui malgré les bénéfices engrangés par ces trois société n’ont pas eu les mêmes dividendes que les actionnaires, plutôt que d’aller jouer les boute-en-train de ces dernières. Je crois rêver si maintenant les syndicats s,occupent de stratégie commercial ou de concurrence…. pffff c’est pitoyable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité