Réincarnation ! Quand la réalité imite Avatar

philippe_appelant_robot

Non, nous n’avons pas trouvé une planète peuplée de Na’avi, et nous ne nous connectons pas encore aux arbres avec nos cheveux. Mais des chercheurs ont réussi l’exploit de réincarner un homme dans un robot. Inutile de vérifier votre calendrier, nous ne sommes pas le 1er avril.

Dans le film Avatar, il y a un militaire paraplégique qui s’incarne dans un avatar ayant la forme d’un Na’avi. Pour cela, il s’installe dans un caisson et il pilote son Na’avi par la pensée. 2 équipes de chercheurs situés en France et en Israël ont mis les premières pierres de ce scénario de science-fiction.

L’expérience a été conduite d’un côté par des chercheurs de l’IUT de Béziers et de l’Université Montpellier 2, et de l’autre par des chercheurs de Rehovot en Israël.

L’équipe Israélienne a placé un être humain dans un IRM (vous savez, ce sont ces grosses machines qui permettent de voir tout ce qui se passe dans notre corps). Cet IRM sert à percevoir les parties du cerveau qui s’animent quand le sujet pensait à une de ces 3 actions : aller tout droit, tourner à droite, tourner à gauche.

L’équipe française installée à Bézier avait un robot HOAP-3 muni de caméras pour que la personne se trouvant dans l’IRM puisse voir comment évoluait son avatar. Et ça a fonctionné ! Le robot était dirigé par la pensée. Un humain a interagi avec une machine par la pensée alors qu’elle se trouvait à plusieurs kilomètres de distance.

C’est un premier pas dans le pilotage de robots par la pensée à l’autre bout du monde. On peut imaginer que dans un futur pas si lointain, des soldats ou des explorateurs piloteront des robots à l’autre bout du monde, alors qu’ils seront confortablement installés dans un fauteuil. [IUT Béziers]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi je préfèrerais imaginer des paraplégiques qui pilotent ainsi des robots qui pourront pousser leur fauteuil, leur donner à boire et les aider pour faire tous ces trucs de la vie courante et qui sont interdits aux handicapés qui n’ont pas la fortune de M. Pozzo di Borgo, le « modèle » du film « Intouchable ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité