Si la Warner utilise la NFC, Sherlock Holmes n’en a pas besoin

Sherlock-Holmes-2-Jeu-d-Ombres-affiche

A l’occasion de la sortie du deuxième volet de Sherlock Holmes, nous avons eu la chance de participer à une petite aventure basée sur les réseaux sociaux, la technologie NFC et bien évidemment une enquête policière.

On connait principalement la technologie NFC (Near Field Communication) pour ses usages dans le paiement sans fil. La Warner a souhaité faire preuve de modernité en la dévouant au divertissement le temps d’une soirée.

Figurez-vous que Gizmodo s’est retrouvé au beau milieu d’une sordide affaire de meurtre ou plutôt d’une reconstitution imaginaire. Alors que nous sortions de la rédaction avec mon cher collègue Benoit – que vous lisez tous les jours sur Giz’ – nous nous sommes rendus à un étrange rendez-vous.

Remontons le temps jusqu’en 1920 et plus précisément le 26 octobre. A peine la porte du Misia passée que nous voilà tous deux coiffés d’un haut-de-forme et affublés de nouveaux noms. Oubliés Benoit Landon et Florence Corvisier et bienvenue à Werner Beck et Marlène Dietrich. Dépaysant.

C’est pile à ce moment que la technologie et la réalité nous ont rattrapé. La porte tout juste passée que le Barman vous salue par votre véritable prénom, ce qui surprend de la part d’un inconnu. Hasard ou coïncidence, nous ne nous attardons pas sur la question, quand une seconde plus tard, voici ce qui était publié sur nos Facebook :

Deux précisions, à cet instant nous n’avons fait que rentrer dans la salle et l’inscription à la soirée se faisait via le réseau Facebook. Le coupable de cette publication inopinée n’est autre que la technologie NFC. Dans les badges qui nous servaient d’invitation, une petite puce patientait tranquillement. Un capteur situé à la porte les a immédiatement détectées, puis grâce à quelques ondes, elles ont fait tout le travail en transmettant nos données de profil Facebook. Le barman n’avait plus qu’à lire nos informations sur un ordinateur. Et il en a été ainsi toute la soirée.

 

C’est assez bluffant comme expérience interactive et c’est une technologie qui est déjà totalement maîtrisée. A l’avenir, et notamment avec les nouveaux services Facebook reliés à la Timeline, il y a fort à parier que chacun de vos faits et gestes seront mis en avant sur votre profil. D’où l’importance de ce constat, si en l’occurrence nous avons trouvé la nouveauté amusante, cela reste assez effrayant. Nous avons autorisés une application pour tester cette nouvelle approche de la NFC. Ensuite, elle a posté des photos de nous sur nos profils et en nos noms, les images sont visibles par tous sans contrôle avant publication.

Honnêtement, l’expérience était très sympathique puisque nous étions au courant de ce qui aller se passer. C’est une bonne initiative de parfaire l’interactivité avec les réseaux et d’utiliser les technologies modernes. Cela laisse place à des possibilités infinies de mélange entre le virtuel et le réel, mais uniquement sous couvert d’un véritable contrôle. Car cela laisse aussi place à un débat plus inquiétant sur le futur de ces technologies et les dérives qu’elles sont susceptibles d’engendrer. Le paramétrage de la confidentialité de nos comptes va devenir plus long et plus fastidieux et certainement propre à chaque application.

Une explication en vidéo :

[vimeo]http://vimeo.com/35756774[/vimeo]

Nous n’en sommes pas à de telles extrémités, revenons donc au divertissement. Sherlock Holmes II est actuellement au cinéma, pas de NFC dans le film, vous pourrez y aller sans risque de voir vos faits et gestes dévoilés au reste du monde.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=XkGUvYjWZOU&feature=player_embedded[/youtube]

Au passage, si vous vous demandez, Benoit et moi sommes de très mauvais enquêteurs. Nous n’avons pas trouvé le coupable …

 

 

 

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Faites comme moi pas de facebook . :)
    C’est simple , bon moi je dis trop rien ça dépend du métier .
    Si il n’ y avait pas de profil facebook comment aurait fait le gus ?

  2. Le pire c’est qu’ils peuvent profiler les clients .Un logiciel adéquat qui répertorie tous les mot clés relatifs à la boisson, les vêtements etc… sur votre profil , permettront de faire des soirées à thème pour des nouveaux produits ou vous corrompre grâce à vos goûts .
    Je pense que ça existe .

  3. Bonjour
    Votre article suggère qu’une carte “NFC” est « coupable de cette publication inopinée». La technologie NFC ne peut lire une carte (ou Tag NFC) à un distance de moins que 4 cm et en générale ce distance est plutôt 1 ou 2 cm. Cette faible distance exige un geste volontaire de la part du porteur pour présenter sa carte à un lecteur, ce qui lui laisse le choix de ne pas le faire.
    Vous laissez l’impression que seul le fait d’arriver dans le lieu a permis aux « ondes » de voler votre identité.
    La sécurité de la technologie NFC est un sujet très important, et toute information pertinente est le bienvenue, mais confondre le RFID, qui comprends de multiples protocoles et distance possibles et se limite à une carte et un lecteur, et le NFC qui est une configuration très particulière de la technologie RFID et conçu particulièrement pour le paiement sécurisé, est un raccourci qui tend plus vers la désinformation que de l’information.

  4. Hi all,

    Je fais parti de l’équipe technique, merci pour vos commentaires !
    Pour info, c’était bien de la NFC… ET de la RFID, donc tout le monde a raison ^^
    En effet, la carte contenait une techno UHF pour longue distance (RFID), et la courte distance avec le mobile était en techno NFC, on a donc alterné courte et longue distance selon les cas, CQFD :)

    Thanks all !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité