[Megaupload] Le Parti Pirate de Catalogne crée une plainte collective

Scène de crime

La fermeture de Megaupload est en train de créer un mouvement de protestation mondial. Les Internautes prennent conscience de leur poids et ne comptent pas rester impassibles. Une plainte collective se met en place en Espagne où les participants réclament la récupération de leurs données légales désormais inaccessibles.

Le Parti Pirate de Catalogne prend le rôle de catalyseur de ce mouvement collectif. La question du piratage illégal ne se pose pas dans cette démarche, il s’agit principalement de réaffirmer les droits des internautes, indissociables des services proposés par Megaupload. En effet, la fermeture du site a privé les usagers de leurs fichiers personnels et légaux qui y étaient stockés.

Le site n’avait pas pour seule vocation de partager des fichiers qui remettaient en cause les droits d’auteur, autrement dit, qui favorisaient le téléchargement illégal. Tout un pan de leur support était destiné à l’hébergement de données comme les fameuses vidéos de vacances.

Effectivement, dans cette affaire les autorités américaines ne semblent pas faire grand cas des fichiers appartenant légalement aux usagers. Le Parti Pirate de Catalogne compte mettre à  profit ses relations et compétences  pour fournir son aide aux particuliers et professionnels lésés.

Restant dans la légalité, le collectif a donc lancé un appel aux internautes impactés par la perte de leurs fichiers et propose de monter un vaste recours collectif (traduit par Framablog). Par ailleurs, le Parti Pirate n’existe pas seulement en Espagne, si la démarche réussit à mobiliser une masse suffisamment critique de personnes, elle devrait être suivie dans d’autres pays, d’autant plus aux vues de son caractère légal.

Même si la perspective de récupérer les fichiers est infime, le principal reste de montrer les récriminations des internautes envers l’action du FBI et ses conséquences. En usant d’un biais légal, le Parti Pirate compte crédibiliser cette démarche et via le nombre de doléances, démontrer la motivation des internautes à faire valoir leurs droits.

[Framablog] & [recourscollectif]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Et pourtant ça fait bien plus sérieux que ton pseudo ou ton commentaire.
      C’est fou le nombre de gens qui, tous les jours, perdent leur temps à laisser des commentaires pour râler…
      …Comme je suis en train de le faire moi même d’ailleurs ^^

    2. Et partie socialiste ou UMP ça fait plus sérieux alors qu’ils traînent tous de grosse casserole derrière eux…Et aussi légitime soit il, ils n’ont jamais rien fait bouger sauf pour eux et leur amis…Alors le nom n’a d’importance que ce que les gens de ces partis font de ce dit parti….

    1. Suède pays de 10 millions d’ habitants avec un Etat providence oú internet est presque gratuit. 10% de la population adepte du p2p avant les restrictions en 2006 type Hadopi qui ont provoqué un élan permettant à un parti pirate de se faire élire aux europennes. Mais sérieusement pour faire plier le FBI et récupérer les données légales et irremplaçables pour certains il faudra un consensus. Et ce n est pas avec un parti pirate qui plus est de Catalogne (province qui revendique son autonomie et est souvent isolée politiquement en Espagne) qu ils arriveront à remporter ce combat légitime. C est une faute politique à mon avis qui stigmatisera encore plus les utilisateurs de MU. Nokiette fan de Nokia( le truc qui faisait des téléphones solides au siècle d’ avant)

  1. Plutôt d’accord avec toi, si ce n’est sur le coup de la faute politique. certes, au vue de la crédibilité d’un tel parti, pas sur que les démarches engagées aboutissent à quoi que ce soit. par contre, je pense pas qu’il faille faire l’amalgame (ou que l’opinion le fasse) entre les habitants d’une province quelconque qui prônerait plus moins des idées libertaires et les utilisateurs d’un service (payant en l’occurrence) qui héberge pour partie des données légal.
    Après je trouve malgré tout la démarche plus sérieuse que le boycott que souhaitent mettre en place les Anonymous en mars prochain. Sur ce point, je pense pas que les quelques milliers de personnes boycottant les produits culturels puisse avoir le moindre impact auprès des majors et autres intervenants du dossier… après c’est au autre sujet… bref

  2. peu importe de qui émane la contestation, du moment que ça fait bouger l’opinion publique !
    il est totalement anormal que le FBI joue les gendarmes du monde et puisse disposer des données privées des internautes comme bon lui semble !!!
    de plus ça remet totalement en doute la fiabilité du cloud computing !

    un autre article très intéressant aussi à faire circuler : http://www.nikopik.com/2012/01/acta-le-dossier-bilan.html#more-5972

  3. Megaupload devait lancer MEGABOX le lendemain de l arrestation de son fondateur. Un service gratuit d’ ecoute qui rémunère les auteurs. Je pense que tout est dit. Une question: comment se préserver de l hégémonie Americaine qui devient une réalité tangible? Il va falloir un vrai patriotisme européen… Les us tentent de contrecarrer toutes nos avancées ( Galileo, CERN..)notre monnaie. Nokiette. Telephone finlandais OS européen.

  4. Pour commencer il faut retirer aux USA la possibilité de fermer n’importe quel site web unilatéralement, pour cela il est temps de mettre un terme à l’ICANN pour rendre internationale la création des noms de domaine.

    Il est incroyable que le .fr par exemple soit sous l’autorité américaine via l’ICANN… le web ne peut pas être libre sans la création de noms de domaine « indépendants ». Un seul étant ne peut décider pour le monde entier.

    Il est temps que la main mise des USA sur le web cesse vite, très vite.
    Mathias (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité