La singularité, c’est pour 2045 !

La singularité technologique, c'est pour 2045 !

La singularité technologique, c'est pour 2045 !D'après Raymond Kurzweil, inventeur du scanner à plat et du piano électrique, la puissance de nos ordinateurs devrait continuer à augmenter de façon exponentielle. L'intelligence artificielle que l'on pourra développer dessus devrait atteindre la puissance de notre propre cerveau en 2025. A partir de cet instant, il ne nous restera plus que 20 ans avant d'atteindre la singularité.

La singularité technologique est un point hypothétique dans notre futur, à partir duquel nous atteindront un niveau de croissance technologique d’un ordre supérieure. Notre ami, Raymond, pense que nous atteindront ce point lorsque la puissance d’une IA d’un simple et unique ordinateur à 1000 dollars sera de la même puissance que l’ensemble de tous les cerveaux humains de notre planète.

A ce moment là, notre technologie avancera à une vitesse largement supérieure, car nous confierons cela aux intelligences artificielles. Bref, à ce moment là, les machines seront capables de « survivre » sans l’humain et pourront s’auto-réparer.

Une chose à retenir, intelligence ne veut pas dire forcément conscience. Il est fort probable que même si nos robots passent sans problèmes le test de Turing dés 2025, ils ne prendront conscience de leur existence que bien plus tard.

Je vois déjà les défaitistes, qui voient l’avènement de la robotique à travers la science-fiction (Terminator, Battlestar Galactica). De mon côté, je reste largement optimiste.

[Via Paris Match]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « a puissance de nos ordinateurs devrait continuer à augmenter de façon exponentielle »…
    Oui et alors… Les ordinateurs ont une puissance de calcul dépassant depuis des années le potentiel humain. Cela dit, sans une action de réflexion pour les programmer… ils ne font que calculer.
    Ca fait des 10aines d’années que l’on sait que le raisonnement ne peut pas se réduire au calcul.
    Il serait temps que Paris Match se cantonne dans le poids de l’image-ination et le choc des gros-mots >:(

    1.  » Les ordinateurs ont une puissance de calcul dépassant depuis des années le potentiel humain. »
      Alors là je suis pas sur :p

      La vision, la gestion de tout les mouvements, et pleins d’autres trucs, je pense pas que les ordis soient capable d’une telle gestion (je parle d’un ordi hein, pas 150 concassés ensemble qui font une machine 300 coeurs)

      1. Disons que le cerveau triche un peu 😉 Il fait du parallèle massif. En plus, il travaille sur des signaux continus et non discrets. Ce que nous ne savons pas, c’est comment il travaille « algorithmiquement ». Donc en ce sens, la puissance actuelle des calculateurs ne peut effectivement pas faire ces choses (mouvement, vision, etc) que le cerveau nous permet de faire.
        Pour autant, n’importe quel chip décent actuel nous dépasse quand même en terme de calcul sur une large classe de problèmes (impliquant souvent des calculs de maths app’).

        Mais effectivement, ta remarque est très intéressante et soulève un réel problème d’aujourd’hui: pourquoi malgré la débauche de puissance et de ruses qui habitent les systèmes de calcul actuels, on n’arrive pas à faire ce que même un bébé fait naturellement…

    2. Va dire cela aux joueurs d’échecs. En 1980, les experts et magazines d’échecs déclaraient haut et fort que la machine ne rivaliserait jamais avec les meilleurs joueurs car la puissance de calcul brut ne remplace pas le raisonnement. Un humain écarte d’emblée des tas de coups inutile acquis par son expérience.. Bien sur aujourd’hui, que la machine a battu les meilleurs joueurs, tout le monde s’en fout et trouve cela même évident. Mais l’erreur est de croire que c’est du à la puissance de calcul uniquement. C’est la capacité à apprendre de ses erreurs. Donc de la mémoire, un autre domaine ou la machine a des capacités en progression constante. En alliant sa capacité de calcul et sa mémoire avec un algorithme adéquat, il ne fait aucun doute que dans de nombreux secteurs, l’aticle ci-dessus est loin d’être ridicule.

  2. « NetMediaEurope édite plusieurs sites éditoriaux tels que : Gizmodo, Silicon, Itespresso, ChannelBiz, TechWeekEurope, Itweb.tv .

    Nous recherchons un Webmaster Junior en Stage.

    Nous sommes une société pan européenne à taille humaine avec des bureaux à Paris, Londres, Madrid, Munich et Milan. »

    Je vous propose de poster vos commentaires dans ce thread, puisque les commentaires de la news concernée ont été bloqués.

  3. « Je vois déjà les défaitistes, qui voient l’avènement de la robotique à travers la science-fiction (Terminator, Battlestar Galactica). De mon côté, je reste largement optimiste »

    moi je prefere pensé a isaac asimov et le cycle des robots

  4. Comme nous avait dit notre prof d’IA, un ordinateur c’est très bête, mais ça calcule très vite….

    On pourra toujours empiler des téra-octets d’algos d’intelligence artificielle, je crois qu’on est encore très très loin d’atteindre la conscience artificielle et la cognition plus poussée que la « bête » identification d’objets élémentaires

  5. La puissance ne sert a rien si elle est mal utilisé.
    Plus nous avançons, plus la puissance est utilisé ( gâchée ) en interface pour simplifier l’utilisation.

    Si un jour la capacité de calcul arrive a celui d’un cerveau, c’est que ça fera longtemps que nous utilisons plus celui-ci, tanq nous serions assisté par les machines.

    C’est mon avis.

  6. On peut être plus pessimiste que Terminator.
    Tout ces beaux miracles de la science auront-ils lieu si la terre deviens Mad Max?
    Que restera t’il après la guerre finale du pétrole?
    Ces extrapolations sur ce merveilleux futur risquent de faire sourire quand on se demandera à nouveau si on aura assez de réserves pour tenir l’hiver.
    Bien à vous.

  7. La ou ça deviendra fort c’est quand on aura un ordinateur qui sera capable de se programmer lui meme selon ses besoins ou nos besoins, car pour l’instant l’un des points faibles des ordinateurs est de dépendre de l’homme pour acquerir des données et ensuite fournir un résultat, comme pour les prévisions météo par exemple, on parle également de puce capable d’imiter un ou plusieurs neurones, sachant que le cerveau humain en a des milliards et que les connexions entre chaque neurone se compte en milliard de milliard également, il y a encore du chemin a faire mais 2045 serait presque une date réaliste en tenant compte de la loi de Moore.
    Vu la progression rapide des super-ordinateurs, nul doute qu’en 2045 la puissance d’un seul super-ordinateur sera de plusieurs centaine de millier de pétaflops.

  8. Ne serait-ce que pour conquérir les étoiles (Mars 1ère étape) il est nécessaire d’en passer par là. Les radiations, mortelles, les astéroïdes entre autres peuvent mettre fin prématurément à tous nos rêves…et nos besoins vitaux de quitter la planète terre ravagée.

  9. @Screetch : Pardonnez moi mais selon Mr Kurzweil (ce grand monsieur !), la Singularité ça n’est pas ça. La définition de la Singularité : Le point de l’Histoire où notre évolution technologique ne sera plus menée par nous-mêmes (les Hommes) mais par des intelligences artificielles.

    Du coup on s’aperçoit qu’il y n’y a pas la notion de « vitesse » dont vous parlez, tout comme celle de survivance des machines sans l’Homme (d’où la suite de commentaires en désaccord et l’apparition des termes « matrix », « terminator » et autres). Par contre oui, cela est bel et bien lié à la peur (justifée ou non) de la maitrise de notre avenir.

  10. On ne parle pas de puissance quand on parle de la singularité technologique mais bien de surpasser les capacités du cerveau humain à s’adapter dans toutes sortes d’environnements pour résoudre toutes sortes de problèmes et donc le dépasser par une I.A capable de l’émuler voir de le surpasser pour ensuite qu’elle se développe elle même au point de laisser l’humanité loin derrière, une nouvelle forme d’intelligence auto exponentielle capable de penser par elle même …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité