Les créateurs d’Angry Birds n’iront pas combattre le piratage

angry_birds_plushies

Rovio, cette petite société désormais devenue une véritable machine de guerre grâce à une seule et unique licence (Angry Birds, excusez du peu !) n'a rien d'un Don Quichotte des années 2000. Et plutôt que de combattre le piratage de manière frontale, elle annonce tout simplement l'ignorer !

Certaines entreprises devraient prendre des leçons de marketing chez Rovio. La société, jeune pousse rapidement devenue l'une des attractions du moment grâce à sa licence Angry Birds, jouissant d'une renommée ébouriffante, est pourtant en proie à un piratage de masse.

Oui mais voilà, plutôt que de brasser du vent à vouloir tarir une source de piratage, sachant que deux, voir trois ou quatre autre fleuriront immédiatement derrière ne semble pas l’intéresser outre-mesure. Mikael Hed, l’homme à la tête de l’empire Rovio l’explique d’ailleurs avec la plus grande sérénité : « Nous avons quelques soucis de piratage, pas seulement au niveau de nos applications, mais plutôt du côté des produits dérivés. Il y a une tonne de marchandise dérivée d’Angry Birds qui s’est développée, et plus particulièrement en Asie, ou les produits proposés ne sont par contre pas officiels. Nous pourrions apprendre beaucoup de l’industrie musicale, et des manières horribles dont elle a tenté de combattre le piratage. »

Avant de conclure qu’il est de toute façon « futile » de tenter de combattre ce piratage, et de passer par les autorités compétentes pour tenter de le canaliser. Exception faite des cas où il est question de contrefaçons faisant du tord à la marque Angry Birds, où laissant les fans pour compte. Lorsque ce n’est pas le cas, Rovio part alors du principe que cette dérive lui permet de fidéliser encore un peu plus de fans, et ce même si ça ne lui rapporte pas directement et immédiatement de l’argent. Voilà une façon de penser qui mériterait d’être mimée par certains. On en dira pas plus.

[neatorama]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Autant je n’aime pas ce jeu, pire, je le hais, qui est pour ma part une pale copie de crush the castle (sorti bien avant angry birds si je ne m’abuse) d’ailleurs bien meilleur et j’enrage aussi devant toutes les proportions que ce jeu a prit, autant je serais capable de l’acheter juste pour montrer mon soutient à cette logique.

    1. +1 Picton
      Mais je vois mal une compagnie crié au piratage quand le concept de lancer des objets dans une tour existe sur pc depuis longtemps (ça ce compte en année) La seule innovation de ce jeu fut, de mettre des oiseaux et des cochons comme adversaire….

      +1 Rovio qui a compris que le piratage n’enlève pas de revenu mais le donne à ceux qui le mérite vraiment. Si c’est bon je l’achète sinon je le pirate dis que c’est pourri et le delete de mon poste.

  2. Voilà une entreprise qui marche grace à une politique d’innovation et qui a bien compris que les associations américaines de lutte contre le téléchargement avaient une très mauvaise stratégie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité