Burn Note : attention, ce mail va se détruire…

burn-note

Certaines idées naissent d'expériences malheureuses. La création de Burn Note, ce nouveau service qui va vous permettre d'envoyer un email, qui s'auto-détruira de manière automatique après sa lecture est par exemple due à la réflexion d'un homme, qui sans être parano, semble aimer voir ses données sensibles bien protégées.

L'entrepreneur Jacob Robbins avait, en 2011, rencontré un problème l'ayant entraîné à la réflexion. Ainsi, il hésitait à envoyer par mail un mot de passe jugé sensible à l'un de ses collaborateurs. Avant de se demander "et si un service me permettait de détruire de manière définitive cet email ?". Mine de rien, voici comment Burn Note est né. Ce service, ouvert au public depuis hier, va vous autoriser à envoyer un email qui sera automatiquement détruit après un lap de temps défini.

Fait intéressant, Burn Note n’utilise pas de système de logging binaire, ce qui signifie que sa structure n’est par extension pas en mesure de faire la moindre copie d’un mail. Au contraire, il s’appuie sur un système fichiers sous-jacents, qui pourra noter des metadata, mais qui ne pourra en aucun cas relever le contenu des mails qui seront envoyés par le service. Pour le moment, les mails envoyés via Burn Note peuvent inclure des liens web, mais pas de fichiers joints, de même que leur contenu pourra ou non être copié. Concernant la question des fichiers joints, Robbins ajoute que cet fonction est actuellement à l’étude, de même qu’il sera peut-être possible pour Burn Note de collecter dans un futur proche les données de manière anonymes, à des fins statistiques. Par contre, le service ne jouit pas encore de sa panoplie d’applications mobiles dédiées. Il est malgré tout accessible via une bête version mobile. C’est toujours mieux que rien.

A Robbins d’ajouter finalement que son service ne devrait toutefois pas convenir à tous, et certains ont déjà pu pointer du doigt le fait qu’il puisse être par exemple utilisé à des fins douteuses (pour assurer des conversations illégales, par exemple). Mais arrêtons de voir le mal partout.

[allthingsd]

Tags :