Ces robots volants vont vous terrifier

quadrotor

Si vous avez peur de l’avenir et des robots, allez regardez ça. Pour les autres, je vous préviens, vous allez voir des robots voler en formation, faire du surplace, créer des formes géométriques dans les airs… Et plus vous avancerez dans cette vidéo et plus vos yeux vont s’écarquiller.

Apprêtez-vous à regarder d’abord un quadrotor, une machine volante équipée de 4 rotors. Puis, ce quadrotor est rejoint pas plusieurs copains. Et ici nous sommes bien en présence de robots, car les chercheurs du GRASP Lab, de l’Université de Pennsylvanie sont des experts dans les robots autonomes et les robots autonomes capables de travailler en groupe.

Leur projet baptisé SWARMS permet à ces robots de voler ensemble de manière autonome, de réagir à l’environnement et de s’adapter au nombre d’individus qui constituent le groupe.

On peut les voit évoluer en formation en 3 dimension, naviguer à travers des obstacles et effectuer des parcours et des motifs complexes. Bref, quand ces robots auront une IA capable de leur donner un peu de libre arbitre, l’humanité sera vraiment fichue. [Mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vous l’aviez pas posté il y’a quelque mois de celà ? De plus depuis d’autres sont sorties où les robots sont utilisés pour ériger une tour en brique.. Arrêter par pitier de ressortir d’anciennes actualité ^^
    Même si, c’est une bonne avancé technique.

    1. @Moctezuma :
      Ce n’est pas la même vidéo. Nous avons montré un bêtisier avec des quadrotors, des quadrotors pilotés via un kinect, et jamais de quadrotors autonomes capables de voler en formation.

  2. Ils ne vont pas effrayer grand monde si il faut tendre de grands draps blancs et déployer tout autour des capteurs de mouvements (les espèces de spots rouge qu’on voit sur la quasi-totalité des plans) … En revanche, c’est techniquement impressionnant tout de même.

  3. Il ne manque plus que la musique de Terminator 2.
    Science sans conscience.

    Faudrait-il dès aujourd’hui faire à ces scientifiques là même chose qu’aux scientifiques inventeurs du Terminator et de skynet?

    Brrrr…

  4. Les ennemies des USA devraient déjà commencer à trembler, pas l’humanité.
    Un robot ne sera jamais notre ennemi, car dans son IA sera intégré un centre du plaisir qui réagira à chaque ordre donné par un humain. Plus on lui donnera d’ordres plus il prendra son pied.

  5. c’est encore pas grand chose par rapport à l’envol d’une simple ruche, non ?
    Allons, la route est encore longue pour comprendre la vie, simplement la vie.

  6. Une réponse aux « limitations » soulevées par certain(e)s dans les commentaires.
    En ce qui concerne l’autonomie et l’utilisation de capteurs de mouvement pour permettre aux robots de se situer : il faut bien se rappeler qu’il s’agit là d’un projet de recherche sur la question de la coordination de robots autonomes. Il est donc « normal » que les autres problématiques ne soient pas optimisées, car ce n’est pas le but de ce projet. D’autres groupes de chercheurs peuvent se pencher sur l’autonomie et d’autres encore sur la questions des capteurs (ces groupes là ne s’intéresseront pas à la question de la coordination).
    Ainsi chacun peut se concentrer sur sa problématique, en évacuant par simplification des contraintes, toutes les autres.
    Il ne « restera » plus qu’à régler la question de l’intégration des systèmes créés par chaque groupe. Et hop !

    Les critiques liées à l’autonomie et aux capteurs ne sont donc pas fondées . C’est tout simplement comme ça que ça se passe en R&D : on ne traite pas tous les problèmes d’un coup ; on identifie les différents problèmes et on les traite aussi indépendamment que possible avant d’intégrer les résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité