Le dernier tour d’une machine à laver

machine suicide

Le suicide d’une machine à laver (ou la voir avaler des briques) est l'ultime cadeau de l’électroménager à Internet. C’est un peu comme si la machine réalisait tout son potentiel dramatique. Celle-ci en particulier est superbe. Voici son dernier tour au son du tambour...

Regardez un peu avec quelle soin elle se brise. Petit à petit, morceau par morceau. Difficile de ne pas la voir jusqu’au bout. [G4TV]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Oui, c’est ce qui me semblait.
      On dirait qu’ils l’ont dépouillé et branché directement le moteur d’essorage à l’électricité sans passer par le panneau de programmation, ce qui explique son absence…

  1. Je suis surpris qu’elle ait tenu jusque là. Ca doit être un modèle relativement ancien.
    Pour les lave-linges récent, pas besoin de mettre des briques dedans, il suffit de laisser faire le temps et l’obsolescence programmée.
    Le très bon reportage d’Arte sur le sujet, pour ceux qui ne l’ont pas vu
    http://www.youtube.com/watch?v=iB8DbSE0Y90

  2. Bravo bidul, c’est fou à quel point ce reportage a marqué les esprits. Et c’est tant mieux. Tout le monde en parle maintenant de ce fameux reportage, amis, parents collègues de boulot, etc. Surtout de la fameuse ampoule qui est allumée depuis 100 ans :-).

    1. C’est clair, c’est ce qui fait tourner le business depuis presque 100 ans…
      Pendant mes études d’ingénieur, il y a 15 ans, on se prenait des tôles si jamais on concevait des systèmes trop « costauds » par rapport aux specs : l’objectif était déjà de faire à minima au niveau coût (ça se comprend), mais aussi durée de vie (ça m’avait surpris sur le coup, mais j’ai compris ensuite lors de ma première expérience pro).
      Le reportage Arte était déjà passé à l’antenne il y a un an, mais il était passé inaperçu à l’époque.
      Je recommande la lecture de « Prospérité sans croissance » de Tim Jackson qui explore des pistes pour sortir de ce cercle vicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité