Une conf call du FBI sur les Anonymous pirateé par… les Anonymous

Conference_Call_FBI_Scotland Yard_Anonymous

Les Anonymous sont connus pour leur activité débordante mais aussi pour parfois jouer avec le feu (celui des armes dans l'affaire Zetas). Dans leur élan anti-establishment, ils viennent de diffuser 16 minutes d'une conference call entre le FBI et Scotland Yard. Tout cela à l'insu des deux institutions et alors même que le sujet de la conf call était… les Anonymous.

C’est un sacré pied de nez que les Anonymous viennent de faire au FBI et à Scotland Yard. Imaginez un instant la tête des responsables du FBI.
Dans cette conversation, le FBI parle de progrès effectués pour lutter contre les Anonymous. On découvre aussi les petits arrangements entre le FBI et la justice anglaise, la seconde retardant une affaire de justice. Il y est question des détails concernant une enquête sur un jeune hacker de 15 ans connu sous le pseudo de « tehwongz ». Celui-ci aurait dérobé des milliers d’identifiants de comptes Steam.
Intéressant de voir comment les autorités considèrent les hackers. On peut ainsi entendre un « a bit of an idiot » de la part d’un membre du Scotland Yard. Reste que dans ce hack précisément, les idiots ne sont pas forcément les hackers.

[arstechnica]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Peut-on parler de « performance » ? D’après le site arstechnica.com : « The combination of the FBI e-mail and conference call recording suggests that at least someone in Anonymous has access to internal FBI communications or accounts. ». En gros, un mec du FBI a peut-être accès à des données, que l’on peut supposer confidentielles, et les balance sur la place publique ? Mouais…

    1. Pour les sous-titre :

      1) Dans la barre du lecteur click sur l’onglet  » CC  »
      2) ensuite active « transcrire la piste audio » puis « ok »
      3) Click sur traduire les sous titre et choisi ta langue dans la liste deroulante

      Et voila, Youtube traduit (approximativement) ce qu’il ce dit en anglais !!

  2. Pour info, Anon a simplement eu acces a un mail entre le FBI et Scotland Yard avec toutes les infos necessaires. Il à été rendu public sur pastebin à ce lien (pour ceux que ça interesse) http://pastebin.com/8G4jLha8

    on y lit la date du conf call, la liste des intervenants, le bridge et le code d’acces

  3. Did! toi aussi? bon sang ça fait depuis un bout de temps que je la recherche cette convers entre César et un certain Galvius (nom du général, je te le confirme de source sûr). Je l’avais quelque part et pouf! disparu… surement un coup de ces anonymous. D’ailleurs, comme tout un chacun peut se prétendre anonymous sachez que,moi, anonymous, j’ai réussis à pirater le compte facebook de 317 personnes, j’ai leur photos, leur conversations sur le mur etc, tout. Alors on est performant NOUS les anonymous hein? ça vous en bouche un coin VOUS qui prétendez que l’on fait que du DDOS! Oui, bon c’est vrai qu’il s’agit de mes 317 « amis » dont je vous parle, mais vous reconnaitrez que là ça fait tout de suite moins classe si je le dis comme ça. C’est peu être un peu pour cela que l’on sera JAMAIS d’où ni comment cette conversation a été obtenue, à moins d’être crédule à tout les ragots que l’on pourra raconter. Ah, et j’attends toujours la confirmation du FBI pour savoir si cette conversation est authentique. Et enfin, vous croyez VRAIMENT que des conversations d’haute importance, transiterons comme ça, par mail ou par téléphone sans cryptage? n’importe quoi.

    Amen.

  4. Si c’est vrais c’est une très bonne chose… mais bon je sais pas quoi penser de ses anonymes… tout le monde peut se faire passer pour un anonymous y compris le FBI qui pourrai très bien avoir enregistrer eux même la conversation ect…. bref difficile de se faire une opinion sur des gens qu’on ne connais pas et qui peuvent être n’importe qui… leurs agissement est parfois pro-américain parfois anti-américain… on sait pas trop qui sont ses gens…

  5. Comme d’habitude ces informations sont à prendre avec précautions car on est dans une guerre de communication où chacun essaye de décrédibiliser l’autre. Peut être que tout ceci est vrai, mais il faut garder à l’esprit que c’est peut être le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité