Voici les plus vieilles peintures du monde

grotte nerja

Selon les nouvelles datations, ce que vous voyez ci-contre sont les premières peintures réalisées par des humains. Il s’agit de phoques peint il y a plus de 42.000 ans dans la grotte de Nerja, près de Málaga en Espagne. Et ces peintures pourraient changer notre idée de l’évolution de l’humanité.

Jusqu’à maintenant, les archéologues pensaient que les plus vieilles peintures remontaient à l’Aurignacien. Mais celle-ci sont beaucoup plus anciennes. Elles sont bien plus primitives que celles de la grotte Chauvet-Pont-d’Arc qui remontent à 32.000 ans et qui ont fait l’objet d’un superbe film de Herzog.

Selon les dernières datations du charbon trouvé près des peintures, (utilisé pour faire les peintures ou les illuminer) ces phoques auraient été dessinés il y a plus de 42.300 ans. En fait, ils pourraient même dater de 43.500 ans.

C’est une découverte étonnante, selon le leader du projet José Luis Sanchidrián, professeur de l’université de Cordoue. C’est le genre de découverte qui peut révolutionner notre compréhension de l’histoire, de la culture et de l’évolution.

Les dernières découvertes révélaient que les hommes de Neandertal décoraient leur corps avec de la peinture et qu’ils avaient un sens de l’esthétique. Ce qui était déjà une révolution scientifique, car nous pensions jusqu’à maintenant que seul Homo Sapiens (nous) étions capable de tels accomplissements.

Nous pensions que l’histoire de l’art était l’exclusivité des humains développés, que notre sensibilité faisait « intimement partie de nous même, les Sapiens, parce que nous pensons que nous sommes des penseurs ». Cette découverte, si elle est confirmée par d’autres tests, prouve que cette idée sapiens-centrée est fausse.

Selon Sanchidrián, toutes les données scientifiques montrent que ces peintures ne pouvaient être réalisées que par Homo Neandertalensis et non par Homo Sapiens Sapiens. Ce qui était impensable jusqu’à cette découverte. « Les charbons étaient à proximité des phoques, il n’y a aucune autre comparaison dans le néolithique, et nous savons que Neandertal mangeait des phoques. »

Les chercheurs pensent que cette grotte était un des derniers refuges de Neanderthal en Europe (ils ont vécu il y a 120.000 à 35.000 ans), ils fuyaient l’avancée de Cro-Magon, le premier homo sapiens à atteindre l’Europe. [Cueva de Nerja via Diario de Córdoba—en espagnol]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « sont les premières peintures.. »
    Heu non rien ne prouve que ce sont les premières.
    Comme indiqué dans le titre ce sont les plus anciennes.

    1. Les plus vieilles peintures découvertes à ce jour.
      La vrai révolution, c’est si on découvrait des peintures réalisées par Néandertal. Parce que là, toutes les peintures découvertes sont systématiquement Sapiens. Pourquoi ? Elle est là la question !

      1. C’est pas clair ce que j’ai dis. En fait jusqu’à présent les peintures sont Sapiens. Or là, malgrés dit l’article, il y a fort peu de chance pour que les peintures soient néandertalienne.
        Ensuite, les dates données sont elles calibrés ? Normalement oui, mais si tel est le cas ça doit être mentionné.
        Les dates sont elles en BC ou en BP ? (avant le Christ, ou avant le présent (1950)) ?
        Quoiqu’il en soit, c’est la période Chatelperonnienne, soit la transition paléolithique moyen/supérieur.
        A l’heure actuelle on ne sait pas avec certitude si les chatelperonnien sont sapiens ou neandertal.
        Toujours est il que ces peintures seraient plutôt Sapiens. Quand aux datations, elles demandent à être confirmées avant de crier victoire, il peut y avoir des problèmes de pollutions problématiques.
        Pour terminer avec les datations, quelle méthode a été utilisée , Si c’est du C14 c’est problématique car on est extrêmement proche de la limite de détection et des écart considérables peuvent apparaitre. Si c’est les méthodes argon potassium ou uranium, c’est également problématique car pour le moment cette forme de datation s’accorde difficilement avec les méthodes de datations C14, il y a un certain hiatus.
        Cette période est emmerdante à daté car à la limite de tout, et là, 5 000 ans près, ,ça fait la différence entre chatelperon et aurignacien.
        Pour néandertal et sapiens, vu qu’ils se sont forcément côtoyé, l’attribution à l’un ou l’autre est compliqué.

      2. Merci pour ces précisions, mais dans la grotte de Narja, il n’y a aucune trace de Sapiens. Juste de Neandertal. ça n’exclue pas la possibilité que Sapiens soit l’auteur des peintures. Mais pour le professeur, cette possibilité est beaucoup plus hypothétique que l’idée d’un peintre neandertalien. Car tout concorde, neandertal habitait là, il mangeait du phoque et il savait utiliser les pigments. La datation a été faite au Carbone 14. Ils vont ensuite dater directement les pigments et les résultats seront connus en 2013. A suivre donc….

      3. Oui mais c’est tiré par les cheveux comme conclusion.
        Le problème c’est que jusqu’à présent il n’y a absolument aucune preuve de peinture réalisée par Neandertal, donc aucun moyen de comparaison. Les datations c’est du flan, sapiens est apparu beaucoup plus tôt et a cohabité avec néandertal.
        Pourquoi, d’un coup, on reconnaitrait une peinture réalisée par néandertal ?
        Car il y aurait des reste de Neandertal ? Or les restes humains identifiables sont très très rares, ils se comptent sur les doigts d’une mains. Et il est peu vraisemblable qu’une grotte ou abri n’est été habité qu’à une seule période, généralement il y a des succession d’installation, et parfois des installation avérée par néandertal d’abord et par Sapiens ensuite, le tout en se basant uniquement sur l’industrie lithique. Sauf que la taphonomie (c’est à dire tous les mouvements post dépositionnels, l’acidité des sols, les mouvements de terrain, tout ce qui est susceptible d’abimer, détruire les objets ou remobiliser le matériel et la stratigraphie) peut complètement chambouler un site, voir faire une inversion des couches.
        Il faut donc une étude poussée, one ne peut pas poser une certitude en si peu de temps.
        En fait, le problème majeur c’est les fonds, et une bonne grosse annonce tonitruante peut aider à débloquer des fonds pour continuer l’étude, quitte à imposer une vision restrictive. C’est pas mal en soit si ça permet de pousser l’étude plus loin, mais faut vraiment faire gaffe en ce moment avec neandertal, tous le monde le voit partout et en voit l’égal d’un sapiens, or c’est bien plus complexe.
        Pour finir, concernant une éventuelle industrie lithique néandertalienne, encore une fois c’est problématique, car l’industrie est au sol, alors que la peinture est sur la paroie. Et établir une concordance entre les deux, une chronologie, peut être parfois impossible. Quelle preuve que les mecs installés ont peint ? Neandertal s’est peut être installé, à foutu du silex partout mais n’a pas peint.
        Un jour, Sapiens se pointe, grignote un lapin tout en faisant quelques peintures et se barre en laissant un minimum de traces que nous n’avons pas identifiés.
        La peinture et la gravure n’ont pas de stratigraphie, ils sont hors sol, à découvert, et la relation entre le paléosol et la paroi est clairement très difficile à établir.
        Mais c’est peut être néandertal après tout. Je dis juste restons prudent, car pour le moment rien ne plaide en cette faveur. Et dans la conjoncture actuelle, tous les préhistorien courrent après des fonds pour continuer leurs recherches. C’est comme cette histoire de 4% d’ADN néandertal, les médias ont fait tout un tapage, mais lisez l’article en question paru dans Nature, les auteurs ont mis beaucoup de mesure dans leur conclusion (grosso modo ils disent à la fin que ca demande encore bcp d’études complémentaires pour confirmer (ce qui est normal) et qu’ils ont besoin de fric), c’est juste l’introduction qui était racoleuse. Et leurs fonds ils les ont eut (ce qui est très bien, on ne leur laisse pas vraiment le choix d’agir comme ça en fait, c’est très dommage).

      4. Au fait (désolé de spammé) mais la fin de l’article, les néandertals qui fuient Sapiens, c’est absolument non avéré quand même.
        Il y a plusieurs hypothèses, soit néandertal s’est fait absorber génétiquement par sapiens (ce qui est de plus en plus probable), ce qui exclu un génocide de masse contre néandertal (ce qui ne veut pas dire qu’ils ne se battaient jamais, mais pas plus qu’entre tribu sapiens – sapiens).
        Autre hypothèse : Il a claque à cause des changements climatiques, il ne se serait pas adapté.
        Le coup des Sapiens qui exterminent la totalité des néandertal, c’était à la mode à une époque, mais l’hypothèse, sans être totalement écartée, est un peu reléguée au fond d’un tiroir en ce moment. Faut arrêter de voir la préhistoire comme une époque très violente.
        Il y a plusieurs autres hypothèses. Mais avec le peu de restes que l’on retrouve, c’est quand même difficile. C’est très étrange de trouver aussi peu de restes humains à la préhistoire d’ailleurs, avant que les sépultures commencent à devenir une mode au néolithique (très petite la mode cependant), que faisait ils de leurs morts ? Personne n’en sait rien, on ne retrouve que rarement les cadavres.

        Pour les peintures, déjà les espagnols disent eux même qu’ils manquent de moyens financier et que seule une datation directe des peintures pourrait apporter une date un peu plus sérieuse, car visiblement ils ne sont pas sur de leur coup sur la datation du charbon qui AURAIT pu servir à dessiner (en fait ils n’en savent rien). De la mesure, de la mesure, pas de précipitation !

    1. C’est trop ça, j’ai pensé à ça direct, quand j’ai lu que c’était des phoques … ??? WTF
      Ça ressemble à des phoques sans rire ?

    2. On voit même le gêne qui différencie Néandertal de Sapiens … le professeur néandertalien qui utilisait cette grotte pour ses expériences aura laissé s’échapper un specimen …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité