Dans les entrailles de la PS Vita

démontage PS Vita

La PS Vita (dont voici notre test) n'est pas encore sortie en Europe et aux Etats-Unis (prévu pour le 22 février) que la voici passée entre les mains de nos confrères d'iFixit. Et on a droit à quelques surprises après ce démontage en règle.

Selon iFixit, la console est facile à ouvrir avec des vis de type Philips et quelques adhésifs à décoller. La batterie serait ainsi facilement accessible et on pourrait donc aisément la remplacer. C’est une bonne nouvelle.
Un code couleur a été établi pour les vis de sorte qu’il est aisé de la démonter et de remettre les vis à leur emplacement. Fini donc la galère de ne plus savoir quel vis va où lorsqu’il faut tout remonter.
Enfin, parmi les composants, la puce qui intègre le CPU quadruple coeur est identifié CXD5315GG comme on avait déjà pu le constater. Pas de nom de constructeur (sauf celui de Sony) inscrit dessus mais un examen au microscope avait permis de voir que la puce était fondue dans une fab Toshiba.
Enfin s’agissant de la version 3G qui a été démontée, on découvre le module radio MDM6200 de Qualcomm. Il s’agit de HSPA avec un débit maximum de 14.4Mbps et non de 21Mbps comme avec la HSPA+.
iFixit qui juge la facilité avec laquelle on peut démonter et donc réparer (en changeant les pièces détachées par exemple) l’appareil, donne un bon score (de « réparabilité ») à la PS Vita : 8 sur 10.

[iFixit]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @lifdid t un boulet ou quoi, dou c’est un echec ? Elle est supérieur sur plein de point a la 3DS, elle a tout pour elle, les développeurs vont pouvoir s’en donner à coeur joie pour exprimer leurs imagination !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité