Une fois de plus Google aurait joué aux espions …

hand opening windows blinds

Google est encore dans la tourmente, de nouvelles accusations font leur apparition. Le leader aurait enregistré les historiques de navigation des utilisateurs d’iDevices et Mac utilisant le navigateur Safari pour placer le plus judicieusement possible des publicités hyper-ciblées. 

L’information en question émane du très crédible Wall Street Journal, les auteurs dénoncent très clairement un espionnage massif de la part de Google. Jonathan Mayer, chercheur à l’Université de Stanford a mis cette manipulation en exergue, elle a ensuite été confirmée par un ingénieur, en la personne d’Ashkan Soltani.

Cookie (définition de l’Internaute) : « Loin du délicieux petit gâteau que l’on consomme avec gourmandise pour son « 4 heures », le cookie est, en termes informatiques, un petit fichier texte envoyé par un serveur sur votre ordinateur lors d’une connexion à Internet. Ce petit fichier enregistre un certain nombre d’informations, qui pourront être relues et modifiées ultérieurement si votre ordinateur se connecte à nouveau au serveur qui a créé le cookie en question. Parfois utiles, ces petits fichiers peuvent aussi devenir des armes commerciales. »

Google a contourné les paramètres de confidentialité de Safari. Le navigateur d’Apple bloque automatiquement les cookies proposés par des sites tiers, empêchant l’internaute d’être suivi et donc de se voir proposer des publicités hyper-ciblées. Seul l’internaute peut donner un accès à ces fameux cookies, il suffit pour cela d’avoir une interaction avec l’un d’eux.

Illégalement, Google (et trois autres entreprises de publicités en ligne : Vibrant Media Inc, WPP PLC Media Innovation Group LLC et Gannett Co. ‘s PointRoll Inc) a ajouté du code dans ses publicités afin de simuler un clic et donc de débloquer le cookie. Même si le code incriminé n’est présent que pendant 12 à 24 heures, la firme aurait alors eu tout le loisir de tracer l’historique de navigation des usagers. Google est déjà soumis à de nombreuses affaires concernant ses manipulations douteuses des publicités, cette découverte n’est donc pas de bon augure pour le géant.

A l’heure actuelle Google a désactivé ce programme suite à la prise de contact effectuée par le journal américain. Le géant de Mountain View s’est de suite dédouané en expliquant que les cookies ne collectent aucune information personnelle. L’autre protagoniste, Apple, a déclaré tout mettre en œuvre pour voir cesser ces pratiques qui neutralisent les paramètres de confidentialité de Safari.

Il n’est plus à prouver que le commerce de données personnelles est devenu un moteur de l’économie numérique. Google s’est d’ailleurs récemment engagé auprès de l’US Federal Trade Commission à ne pas « dénaturer » les pratiques de confidentialité des consommateurs. Si le viol de cet accord est confirmé, l’amende atteint la somme de 16 000 $ par violation et par jour.

[WSJ]

© Santiago Cornejo – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Perso, je trouve qu’il serait plus judicieux de voir le probleme dans l’autre sens. Pourquoi les historiques sont dispo comme ca ?
    Si ils le sont, c’est notre probleme, non ? C’est un autre probleme… On peut le dénoncer, mais pourquoi punir Google.

    C’est comme si on voyait la raie de mes fesses quand je me balade en rue et que les photographes qui me prendrait en photo auraient une amende… Suffit que je mettes un pantalon moins court.

    Metaphore = en rue: sur internet // ma raie: mon historique // photographes: google

    Fin je dis ca comme ca, qui sait on peut avoir une amende pour prendre la raie des fesses des gens en photo… misere…

    1. Bonjour Klintman,

      T’as mal compris l’article, lorsque tu refuses les cookies sur ton navigateur, google le réactive automatiquement via un script. C’est donc bien Google qui est en faute.

      1. Dans ce cas t’as qu’à mettre une ceinture =) ou changer de pantalon : La faute vient de safari et de ses failles énormes, parce que il n’y a pas que google qui soit arrivé à détourner le blocage, donc le problème est apple qui comme toujours met au public des logiciels/terminaux non finis !!

  2. Mais arrêtons de chercher des poux sur la tête de Google : cette belle entreprise, chevalière blanche du monde libre, ne peut pas être mauvaise ! Elle cherche à offrir la meilleure publicité dans l’intérêt de ces utilisateurs. Bien obligé de tout scanner. Pourquoi voir le mal partout. Tant que ses serveurs sont bien protégés et inattaquables, tant que la démocratie règne partout dans le monde, tant que ces données se perdent dans la masse mais n’intéressent jamais la police ou les services secrets, tant que l’État n’outre-passe pas ses droits en espionnant les journalistes ou d’autres citoyens, que risque-t-on ?
    Simplement de consommer encore plus, par l’envie que la publicité crée ? Mais là encore, ce n’est pas un problème : consommer, c’est bien connu, rend heureux et épanouis. L’inverse serait étonnant.
    Et, de toutes façons, les gens sont responsables de leurs actes. Tant pis s’ils se laissent manipuler par des experts qui savent comment rendre quelque chose irrésistible. Ils n’ont qu’à résister à la manipulation de l’inconscient.

    Bon, c’est vrai, la propagande et la rhétorique de Google m’a lavé le cerveau pour tenir un tel discours. Je crois qu’ils n’agissent que pour le bien du monde libre avec Android alors qu’ils ne font, finalement, que l’utiliser jusqu’à essorage afin de proposer à moindre frais un OS qui leur aurait coûté bien plus cher à développer. Et, de ce pillage du monde libre, ils s’en prétendent l’ami pour s’assurer une armée de geeks prêts à défendre leur cause. Par la même occasion, ils servent leurs utilisateurs (à savoir les publicitaires) en analysant tout ce qui passe par eux.
    C’est vrai, j’ai le cerveau lavé au point de penser que la publicité ne m’atteint pas et que, de toutes manières, celle qui m’accroche me rend service. J’aime le monde capitaliste qui déshumanise les gens au point de ne plus penser qu’à soi. Les faibles, qui tombent dans le piège de la publicité, tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à pas être faible. Et moi, comme je suis plus fort que les autres, la publicité n’a aucun effet sur moi.
    C’est vrai, en utilisant GMail, en utilisant Google, en utilisant mon téléphone Android, en utilisant GoogleDocs ou Google+, je travaille bénévolement pour Google et je leur permet de gagner de l’argent. De ce travail, je n’ai aucun salaire. Mais je m’en contente parfaitement puisque je crois que c’est gratuit. Je n’ai pas compris que je suis devenu un produit en utilisant Google.

    Alors oui, la lobotomie a parfaitement marché sur moi. Le Grand et Magnifique Google m’a tout aspiré, toutes mes neurone et mon libre-arbitre. Et quand je lis qu’ils veulent forcer les utilisateurs Apple à devenir comme moi, je ne vois pas où est le problème…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité