La Helmet cam apporte la justice aux victimes de la route

helmetcam-road-rage

On a tous vécu des moments où quelque chose arrive et où on a regretté de ne pas avoir de caméra. Et c'est encore plus vrai sur la road. Maintenant, de nombreux cyclistes utilisent des helmet cams (caméra-casques) pour enregistrer leurs trajets, car il y a quelques mois, cela a aidé à condamner des conducteurs dangereux au Royaume-Uni.

A Birmingham, en Août dernier, le cycliste Rob Styles faisait tranquillement du vélo quand un conducteur s’est approché de lui car il essayait de prendre la file de droite.

Styles a déclaré: « J’ai vu le conducteur s’approcher par derrière, en train de crier. Il m’a alors fait une queue de poisson, est monté sur le trottoir et est sorti de la voiture en criant. »

Styles a ajouté: « Le conducteur expliquait à la police que ‘je le gênais, que je bloquais la route’. La police lui a fait remarquer que ce n’est pas comme ça que les gens devraient conduire. »

La police locale est allée vers Styles après avoir vu le clip sur YouTube. Styles a fait « une déclaration et a donné la vidéo à la police ». Le conducteur a plaidé coupable en Janvier pour trouble à l’ordre public.

En Novembre 2010, Martin Porter, un avocat, allait au travail en vélo dans le sud de Londres, quand un conducteur l’a abreuvé d’injures, et l’a menacé de mort.

Malgré la preuve, l’officier qui a enquêté a d’abord décidé de classer l’affaire sans suite, avant que Porter ne se plaigne aux officiers senior. Le 18 Janvier, Scott Lomas a enfin été condamné pour trouble à l’ordre public.

Porter a déclaré: « Manifestement, Scott Lomas n’aurait pas été condamné si je n’avais pas ma caméra-casque. Cependant, c’était vraiment difficile de se faire entendre, afin que la police prenne l’affaire au sérieux. »

Il a ajouté: « Malgré que Lomas l’ait admis très clairement devant la caméra, la police qui a vu la preuve, a d’abord pensé que ce n’était pas important et a déclaré qu’il n’y avait pas assez de preuve. »

Simon Castle de la Metropolitan Police Cycle Taskforce déclare que la police prend de tels cas au sérieux. Les officiers de la Taskforce utilisent aussi des caméra-casques.

Il a ajouté que dans certains cas, il n’est pas possible d’identifier des responsables, car les caméras sont tournés vers l’avant, alors que la plupart des dangers pour les cyclistes viennent de derrière.

Amis cyclistes, vous savez ce qui vous reste à faire…

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité