Rendons à Einstein ce qui est à Einstein !

original (4)

Cataclysme dans la recherche scientifique : des neutrinos vont vite que la lumière, théorie de la relativité remise en question … Tout cela s’est passé il y a quelques mois  et les théories réfutant la découverte se dévoilent. L’erreur annoncée aujourd'hui serait plus que crédible et elle fait 'mal à l’orgueil'. Le coup classique, le câble mal branché.

La théorie avait littéralement défrayé la chronique, l’écosystème scientifique ne croyant pas qu’une particule élémentaire puisse dépasser la limite – dîtes infranchissable – de la vitesse de la lumière. Plusieurs théories ont vu le jour, contredisant l’avance de 60 nanosecondes des supposés ‘speedy’ neutrinos.

Aujourd’hui, Einstein aura le dernier mot. Les particules allant plus vite que la vitesse de la lumière ne mettrons pas fin à sa célèbre théorie de la relativité. Seulement, il y a des moyens plus ou moins impressionnants de se tromper. En l’occurrence, le coup du câble mal branché fait un peu tâche.

Les résultats bouleversants de la fameuse expérience Opera seraient bien dus à un mauvais branchement. Les scientifiques du CERN précisent qu’une mauvaise connexion entre un GPS et un ordinateur est sans doute à l’origine de l’erreur. Demandez à n’importe quel geek, s’il vous arrive un problème matériel ou un phénomène étrange, la première solution tient du réflexe : On vérifie ses câbles d’abord.

L’univers peut respirer à nouveau, les neutrinos plus rapides que la lumière n’existent pas … pour le moment ! Esprit empirique oblige, cette thèse semble la bonne, cependant les chercheurs s’affairent à la vérifier.

[Gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. N’allez pas trop vite en besogne. La presse n’a annoncé que la moitié des faits. Deux problèmes ont été trouvés qui jouent sur la mesure dans des sens opposés. Le résultat ne pourra être invalidé ou validé qu’après une nouvelle mesure.

    1. Bonjour,
      Je suis tout à fait d’accord qu’il faut refaire de nouvelles mesures. De toute façon les calculs ont été vérifiés et revérifiés avant leur publication et cela par semble-t-il 174 chercheurs!!!!!!!!
      Une autre expérience:
      Pourquoi deux faisceaux de lumière envoyées en directions opposées parcourent-ils 600.000 km au bout d’une seconde au lieu de 300.000 km comme nous le dit la théorie de la relativité restreinte? Elle dit bien que C+C=C non? Pourquoi trouve-t-on C+C=2C alors?
      Merci

  2. @ T : Oh!!! Un troll sauvage apparaît !!
    La seul chose d’incomprehensible dans cette article pour toi c’est la première phrase où il manque un mot???

  3. Bon, des fautes d’orthographe ça arrive. Mais là franchement: dîtes – pourquoi toujours un accent circonflexe Florence ? ; Egalement le mot « tache » s’écrit aussi sans accent. « seraient bien dus à un mauvais branchement » -> seraient bien dû à…

    Grâce à de telles erreurs vos lecteurs se confortent dans leur illettrisme. Le correcteur automatique ne suffit pas.

    1. +1
      même si je l’aurais dit avec un peu plus de gentillesse. Mais c’est vrai que l’on voit des erreurs partout, et les gens prennent pour acquis les termes des articles, alors qu’il ne faudrait pas! :(

    2. Ce sont loin d’être les seules…
      – des neutrinos vont vite que la lumière : mot manquant
      – dîtes infranchissable : dite (singulier et accent…)
      – ne mettrons pas fin : mettronT
      – fait un peu tâche : tache, une tache se fait sur les vêtements, une tâche est une action à réaliser
      – seraient bien dus à : dûs

      Journalisme et orthographe vont en général de pair… Enfin, allaient.

  4. Fermez les yeux !
    Ouvrez les yeux !
    Vous avez mis une seconde pour ce battement de paupières…
    Vous êtes suisse ?
    Non, alors vous n’aurez aucun mal à le réaliser :
    Parce qu’on vient juste de découvrir que le rêve
    A beaucoup plus de consistance que la réalité…
    Quel drôle d’univers !
    Il n’a fallu qu’une seconde à la particule NEUTRINO pour parcourir 300 006 km, là où la lumière n’a pu faire que 299 792 km !
    C’est un tremblement de repères… un pied de nez à la face de la terre !
    Il s’agit d’une particule, qui n’a pas de charge électrique et dont la masse est théoriquement nulle. Le neutrino échappe ainsi aux interactions habituelles avec la matière et peut traverser la Terre et les hommes, sans se faire repérer.
    Cela revient à dire qu’il voyage plus vite que la lumière.
    C’est le jour le plus triste pour le pauvre Albert et sa fumeuse théorie de la relativité… lui qui estimait jusqu’à l’ultime seconde de sa vie que: E=MC2.
    La physique au tapis!
    A bout d’un siècle de belles et juteuses certitudes…
    Les retombées ?
    Pas encore réelles… mais immenses sur le plan virtuel…
    Toutes invraisemblables… mais vraies !

    J’ose à peine les énumérer :
    Primo : après les trois dimensions de l’espace et la quatrième dimension du temps, on a enfin le droit d’entrevoir une cinquième dimension!
    Secundo : on commence déjà à rêver d’un retour vers le passé… pour transformer notre poésie des commencements en commencement de la poésie… le big-bang en bang-bang !
    Tertio : on a enfin une petite, toute petite raison de substituer à la physique quantique le cantique des cantiques, ce chant merveilleux… qui nous laisse le temps de nous poser la question des questions :
    Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien?
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/a-la-masse/

  5. Attention, l’article parait un peut trop catégorique (effet humoristique ???).

    Les chercheurs du groupe Opera (puisque ce sont eux qui, à la base, ont révélé l’info, il ne faut pas généraliser au CERN), n’ont pas indiqué qu’une erreur avait été trouvé mais qu’une erreur pourrait provenir d’un problème de synchronisation entre le GPS et un oscilloscope. Un autre problème pourrait aussi provenir de la liaison entre le récepteur GPS et l’horloge atomique du Gran Sasso (relié via de la fibre optique).

    En attendant Opera mène l’enquête et de nouveaux essais sont prévus.

    http://press.web.cern.ch/press/PressReleases/Releases2011/PR19.11E.html

  6. Pourquoi des particules ne se déplaceraient-elles pas plus vite que la lumière ?
    N’est-ce pas déjà le cas de la pensée ? Et cette même pensée ne serait-elle pas elle aussi composée de particules ? Voici encore de quoi élaborer les théories scientifiques les plus avancées.
    Pour le commun des mortels, sa pensée lui semble en tout cas de toute évidence plus rapide que la lumière, et nul besoin de se livrer à de savants calculs pour s’en rendre compte. Ainsi, n’est-il pas possible de se trouver transporté instantanément par la pensée en n’importe quel lieu de l’univers, connu comme imaginaire. Par exemple, ne suffit-il pas de le décider, pour se retrouver en une fraction de seconde sur la lune, là ou l’homme posa le pied pour la première fois ? Un détour instantané par ses propres souvenirs afin d’y retrouver l’image de l’événement qu’en donnèrent en son temps les média et le tour est joué. N’est-ce pas plus rapide que de mettre moins de deux secondes pour faire trois fois le tour de la terre, comme est capable de le faire la lumière ?
    Et n’ergotons pas sur le fait que que le virtuel se mêle au réel. Le temps est bien présenté par les uns et les autres comme une des composantes de l’univers qui passe – à des vitesses différentes selon l’endroit de cet univers où il est observé –, alors que tout passe dans ce même univers, sauf le temps, qui lui est immuable.
    D’ailleurs, la pensée et la lumière ne convergeraient-elles pas vers cet infini que se partagent le temps et l’espace, pour s’y
    rejoindre dans cette aventure à laquelle est livrée l’homme depuis son origine et où se mêlent l’imaginaire et le réel, le spirituel et le matériel, le charme du rêve et la rigueur de la science ?
    D’où l’incertitude de nos connaissances et le report incessant de leurs limites.

  7. Je conçois qu’une erreur puisse induire un retard mais une erreur qui induit une avance ???
    Comment invente t-on des données qui ne sont pas arrivées ?
    S’agit-il d’un retard de la lumière ou d’une avance des neutrinos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité