L’accident d’hélico le plus étrange que vous verrez aujourd’hui

helicopptère

Regardez cet accident d’hélicoptère très très très étrange. Rassurez-vous, les passagers n’ont pas eu la moindre égratignure. Vous pouvez donc rire autant que vous le souhaitez. Bon, ils se font bien secouer, mais c’est hilarant.

Cette scène s’est déroulée mercredi dernier à Para, au Brésil. Je suis certain que l’un de vous va pouvoir nous expliquer ce qui s’est passé et pourquoi l’hélicoptère s’est mis dans cet état après avoir atterri.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je peux me tromper mais je vois bien comme coupable la raisonnance des matériaux, eolienne, pont, electronique sont souvent sujet à ces phénomène

    1. En l’occurrence le phénomène n’est pas du à un problème d’équilibrage des pales mais bien de résonance des matériaux comme dit plus haut, l’appui au sol n’étant pas le même des deux côtés, on à parfois ce problème avec les hélicos montés sur pneus si la pression n’est pas identique, pouvant entrainer un déformation complète de la structure et l’anéantissement de l’aéronef. Faudrait que je retrouve le nom exact du phénomène …

  2. pour faire des économies ils ont remplacé les moteurs par des vieux moteurs de machines à laver avec toutes les vibrations qui vont avec, je ne vois pas d’autre explication, c’est exactement les mêmes symptômes que lorsque ma machine à laver c’est jetée sur moi pour essayer de me tuer.

  3.  » – T’es sur que c’est pas les hélices qui doivent tourner, normalement ?
    – Mais non je te dis ça va je maitrise le truc quand même; ça c’est les forces tournantes, elles font centrifuges, c’est classique !
    – Mais ça donne un petit peu envie de vom… Oh, apparemment toi non plus tu supportes pas trop l’hélicoptère ? »

  4. C’est bien la résonance qui est à l’origine se problème.C’est un cas connus dans le monde de l’hélicoptère.
    Le pilote a très mal réagit, la consigne est claire en cas de résonance, la seule solution est de remettre les gaz et de décoller.
    C’est pour cela que lors des points fixes en Hélico (test des paramètres moteur au sol par exemple) on a systématiquement un pilote au commande et non pas un mécano comme on peut l’avoir sur avion.

  5. Je pense que l on peut aller un peu plus loin et que c est la distance par rapport au sol qui fait que la frequence de resonnance est atteinte : a quelques centimetres de plus ou de moins du sol il ne se serait pas passe la meme chose : les contacts avec le sol definissent plus cette frequence critique que celle des pales, voir meme totalement. Meme sans probleme de pale, l oscillation est enclenchee par le premier rebond et le second suit…
    Pas de chance…

  6. Je pense que le pilote était une femme qui avait laissé son vibromasseur sur on, du coup ça a produit trop de vibrations, ce qui a conduit a cet accident.

  7. Le pilote est une quiche, car on est censé connaitre l’effet de résonance et quoi faire dès l’apparition du phénomène.
    Évidemment, on s’y attend moins sur les hélicos récents (ici un écureuil) alors que c’était courant sur alouette II et 3 et même sur puma. Mauvais pour la pub d’Eurocopter, même si la destruction aurait pu être évitée.

  8. -1 pour la raisonnance, on dirait qu’un truc a pété au niveau de l’entrainement du rotor.
    on voit bien que le rotor ne tourne pas correctement, le moteur semble tourner dans le vide, le rotor est entrainé par le moteur mais pas à 100%.
    il ne tourne pas assez vite pour que ça provoque un pb de raisonnance, c’est qq chose à l’interieur du moteur qui déséquilibre l’hélico.

    1. +1 Christian , on voit bien que le déséquilibre ne viens pas du rotor , la fréquence est plus rapide que les révolutions du rotor principal , j’opte comme toi pour une pièce en rotation dans le compartiment moteur (démultiplication entre la turbine et le rotor anticouple ) un truc dans ce genre la .. en tout cas une élément lourd de l’appareil..

  9. « Robert je t’avais bien dit qu’il te fallait plus de colle pour finir ta maquette » ok je sors, sinon il s’agit tout simplement d’un problème d’attraction terrestre, plus forte à ce moment là de façon non continue, bon ok je re-sors

  10. Il s’agit du phénomène de résonance sol. C’est un problème très connu des voilures tournantes comportant plus de 2 pales. Sans rentrer dans les détails, le rotor d’un hélicoptère est équipé de 2 articulations : l’articulation de battement et de l’articulation de trainée. L’articulation de battement permet à la pale d’évoluer dans le plan vertical ; elle supprime ainsi le moment statique en pied de pale, et surtout supprime les problèmes de dissymétrie de portance entre pale avançante et pale reculante. L’articulation de trainée – en cause ici – permet à la pale d’évoluer dans le plan horizontal ; elle permet ainsi de supprimer un moment de flexion en pied de pale du aux forces de Coriolis engendrées par l’articulation de battement.
    Dans le cas de l’AS350 (l’hélicoptère de la vidéo si je ne m’abuse), le rotor est constitué de 3 pales. L’angle entre chaque pale est donc 2.pi/3. Maintenant imaginez que cet angle entre 2 pales varie légèrement: il va se créer une dissymétrie de portance d’un coté ou de l’autre de l’appareil, créant un balourd tournant, qui excite le fuselage (en roulis), ce qui excite en retour le mouvement des pales en traînée. Donc ce phénomène de résonance ne correspond pas à la fréquence de rotation du rotor, mais à la fréquence de rotation du rotor divisé par le nombre de pales, ici Omega/3.
    Un mauvais entretien du train d’atterrissage ou des amortisseurs de trainée est souvent à l’origine de ce phénomène.
    Si ce phénomène est aujourd’hui à l’origine de peu d’accident parce que largement étudié pendant les essais en vol des nouveaux appareils (CF la vidéo du Boeing Chinook), il a déjà tué des pilotes d’essais (3 pilotes et ingénieurs lors des essais du V22 Osprey notamment – je crois qu’il y a une vidéo sur youtube).

    1. Effectivement, cet Ecureuil AS350B1 est pourtant équipé de lames en fibre de verre d’une quarantaine de cm á l’arriere des atterrisseurs, pour limiter ce phénomene de résonance au sol … mais sur de la terre, leur éfficacité reste limitée … Et oui, le bon réflexe aurait été de décoller immédiatement, car sur certains appareils on peu aussi freiner le rotor dés l’apparition du phénomene, mais sur l’écureuil, le frein rotor n’est vraiment éfficace qu’á l’arret …

  11. Mais mdr, ta déjà utilisé une débroussailleuse a essence sur la quelle le disque métallique pour couper les branches est mal fixée ?
    sinon alors sa donne ca :
    1) des vibration
    2) les boulons se dévisses
    3 ta débroussailleuse tombe en miette avec un peut de chance le disque de coupe en métal te provoque pas de dégât.
    même chaos pour cette hélico si tu regarde les hélices d’hélico, tu vois bien qu’il y a quelque chose qui cloche.
    ^__^

    1. Renseigne-toi aupres de pro … avant d’etre mdr … quelques années de mécanique aéronautique sur voilures tournantes, et quelques années de pilotage justement sur le meme oiseau … Bien essayé mais tu manques un peu d’humilité, surtout dans un domaine qui n’a rien á voir avec une tondeuse !

  12. Je suis pilote et je suis d’accord pour dire que cela ressemble tout à fait à un effet de résonance sol, sa aurais put être bien plus impressionnant !

  13. Bonjour, un phénomène de raisonnance sol, toutes les vibrations engendrées par l’hélicoptère (rotor principal, rotor de queue, moteur) trouvent leur échos avec le sol. Sur un écureuil as350 ba, des amortisseurs hydraulique placés sur la traverse arrière du train et des lamelles métalliques à l’arrière des patins, isolent vibratoirement l’hélicoptère du sol, peut être un mauvais entretien de cette partie. Je crois de plus qu’il était en phase de réduction moteur. L’écureuil danse un peu vers 170 tours rotor principal, la réaction est de décoller pour arrêter le phénomène de résonance, mais en phase de réduction…..en tous cas il essaye de remettre en puissance,ça se voit. le bulbe c’est coupé au niveau des hublots supérieurs et des traverses sous barque en dessous, neutralisant les commandes de vol. La poutre de queue se coupe à la jonction de la structure centrale, ces points sont critiques sur l’écureuil. Ils ont de la veine que la machine reste debout et les protège autant.
    Signé pit mécano hélicoptère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité