Bientôt on imprimera des organes de rechange à la demande

demo_A_x900

C’est ce que veut accomplir la société américaine Organovo. Ils veulent utiliser une imprimante 3D pour produire des organes de rechange et les transplanter. De la science-fiction ? Pas tant que ça ! Aujourd’hui, ils arrivent déjà à imprimer des tissus de muscles cardiaques, de poumons, de vaisseaux sanguins. Et les applications sont importantes.

Imaginez une imprimante 3D normale, c’est-à-dire une imprimante qui est capable d’imprimer en 3 dimensions en déposant de la poudre de plastique et de la colle couche par couche, pour construire un objet. Organovo a remplacé la poudre de plastique et la colle par des  cellules musculaires. Les cellules sont déposées de manière uniforme en lignes serrées dans une boite de pétri. Cet arrangement permet aux cellules de grandir et d’interagir jusqu’à ce qu’elles forment un tissu musculaire fonctionnel qui est presque impossible à différencier d’un tissu prélevé sur une personne réelle.

Et ça marche ? Oui ! Pour l’instant, les tissus musculaires imprimés servent à tester l’efficacité de médicaments.  Il faut savoir que de nombreux médicaments potentiels semblent prometteurs quand ils sont testés sur des cultures de cellules ou sur des animaux. Mais au moment des tests cliniques, ils échouent. La raison ? Les tests précédents sont effectués sur des tissus très différents d’un tissu humain.

Les tissus produits par Organovo sont similaires aux tissus humains. Ils aident les chercheurs à identifier les médicaments qui échoueront au moment des tests cliniques bien avant que les tests cliniques soient envisagés. Cette invention va permettre aux laboratoires d’économiser des milliards et de trouver des remèdes plus rapidement.

Et un jour, Organovo espère imprimer des organes entiers qui seront immédiatement transplantables. Et ça, on leur souhaite d’y arriver. [TechnologyReview]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Nan, t’as raison, tuons-les tous, ils ne nous servent à rien à nous, maîtres du monde et de l’univers T_T
        Je ne sais pas: « les laisser vivre tranquillement? », voire en version utopique: « repenser le monde pour qu’ils puissent vivre tranquillement sans être inquiétés par nos activités? »

  1. Ah bon? on pratique le cannibalisme chez toi? ou considères-tu que ton intellect et à la hauteur de celui d’un mollusque? En tout cas, jusqu’au dernières nouvelles, on ne mange pas d’animaux dits « intelligent » (chien, chat, singe, etc…).
    En tout cas, ce procédé n’a strictement rien à voir avec l’impression 3D, d’après ce qui est dis ici. d’ailleurs, c’est plutôt de « l’impression » 2D. En tout cas, avant qu’ils arrivent à assembler des milliards de cellules de milliers de types différents, de manière aussi complexe que ce que l’on peut trouver dans le corps humain, je pense que l’homme aura disparu depuis.

    1. Toi tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez.
      Il y a bien des pays, bien plus peuplés que la France, qui consomment chiens et singes…

    2. Naruto, comme l a dit Revol, tu as bien 50 à 75% de l’humanité qui bouffe de tes animaux rangés dans les intelligents. Et puis, elle est où la frontiere? Une fourmi est elle intelligente? Un cheval est il tres con?
      Bref. Sinon la recherche avance et c est bien. Sauf que bientôt on imprimera des guerriers a la chaine.
      La science fiction doit etre renommee en science d anticipation!

  2. A quand les organes vitaux imprimés avec une durée de vie comme un telephone , si tu veux vivre il te faut prendre l’extension de garantie , ceci est un révolution , si tu achètes un rein à 50 euros par mois avec engagement sur 24 mois je suis désolé pour vous mais vous êtes un PIGEON !

  3. – Allo? Le service reprographie?
    – Oui, à votre service..
    – Excusez-moi, je viens de recevoir les travaux d’impression que je vous avait demandé.
    – Parfait. Vous êtes satisfait?
    – En fait, non. Je crois qu’on s’est mal compris…
    – Ah???
    – Je ne vous ait jamais demandé de m’imprimer une « grosse mite ».
    – Oups, désolé…

  4. @Jylfr: on peut définir une classification des animaux quant à leur « comestibilité » morale:
    Sauvages—Gibier—élevage—Domestique & familier
    On ne va culturellement pas consommer les animaux aux extrémités de ce classement (jamais vu un type bouffer un chat ou un panda en France) cependant cette classification évolue bien entendu selon les pays et les cultures. (avec l’exemple du cheval, du chien, du cochon…)

    1. Et pourtant, même si tu n’en as pas vu en France, ça ne signifie as que ça n’existe pas. Il y a des gens qui en mangent, et avant que des règles d’hygiène strictes fleurissent dans tous les coins on pouvait commander un lapin et se retrouver avec un chat dans des restaurants.
      Quant-aux pandas, j’ai déjà vu un piéton s’en manger une dans la rue donc…

      Plus sérieusement, la remarque de fiduce n’est nullement dénuée de sens mais on peut douter sérieusement de la possibilité pour la solution actuelle à pouvoir alimenter l’humanité entière.

      1. C’est bien pour cela que je dis que « cette classification évolue selon les pays et les culture » manger du chat en France n’est pas idéologiquement viable pour les français qui ont une culture et un patrimoine alimentaire lié à leur histoire. Le chat est donc classé dans la catégorie des animaux familiers. (je ne vais pas non plus aller jusqu’à définir ce qu’est un animal familier…) en revanche, dans d’autres cultures comme par exemple en Asie, le chat est un animal qui est plus de l’ordre du comestible car son « utilisation » en tant qu’animal de compagnie n’est due qu’à l’occidentalisation des moeurs.
        Il s’agit juste de différences d’habitudes alimentaires.
        Quant à ta remarque sur la panda (oui sauf faute de ta part c’est un article féminin) ce n’est jamais plaisant de se « manger » une voiture, aussi petite soit elle…

  5. à Revol et autres pseudos imprononçables: quand je parle de « on » je parle bien évidement des gens civilisés, et avant tout de nous français. Je sais que vous pensez perpétuellement que les français on est l’incarnation de Dieu sur terre et que par conséquent on a le droit s’agir et de penser ce qui est le mieux pour les autres nations, mais non. Les quelques « animaux » en Thaïlande qui mangent du chien, bah même si c’est mal, ils font ce qu’ils veulent, ils sont chez eux. Comprenez: on ne va pas développer NOUS une technologie pour imposer NOTRE conception de la vie au AUTRES. C’est méprisant pour eux et stupide de notre part. Le plus drôle c’est que la remarque de la personne à qui je répondais faisait surement allusion aux vaches menfin bon. Et ou est la frontière? heuu… en utilisant un minimum ta cervelle, tu remarqueras que quand tu dis à ta chaise « bouge » elle reste sur place, alors qu’à un humain il réagit automatiquement. Voilà, tu as les deux extrêmes de l’intelligence, tu n’a plus qu’à compléter la palette. Ainsi, tu remarquera qu’une brebis ne te rapporteras jamais la ba-balle par exemple, et tu vois qu’un chien est triste qu’en tu l’es, et qu’il peut l’être lui aussi. Il est donc conscient de son existance et du monde qui l’entoure.

    1. il a été prouvé scientifiquement que le cochon était plus intelligent que le chien.

      C’est juste une histoire culturel si on mange ou pas les chiens, rien à voir avec leur « intelligence » (surtout si tu mesure ça à leur capacité à rapporter)

      Ahkrane

    2. Sans parler de « on » générique ni faire d’ethnocentrisme par rapport à nous, qu’est-ce qui permet de dire que certains humains ne sont pas civilisés?
      pour moi, à partir du moment où un groupe de personne possède une langue commune (et est capable de communiquer), de transmettre son savoir, et mieux encore, capable de dessiner (ça englobe l’écriture), il mérite l’appellation civilisation or qu’est-ce qui différencie leur civilisation de la notre? Principalement notre consommation: prends une tribu d’Amazonie, ils ont une civilisation, ce sont donc des êtres civilisés la différence par rapport à nous c’est que le gaspillage n’existe pas chez alors que chez nous c’est le moteur. Personne n’a parlé d’imposer notre vue à d’autres civilisation surtout quand pour eux il s’agit de gestion intelligente et nécessaire.

      En allant plus loin, le tacle un poil violent que tu as balancé à fiduce fait fi du fond de sa réflexion: sans pour autant nourrir tout le monde au « muscle reconstitué » ça pourrait (science fiction d’anticipation encore) permettre de continuer à gaspiller et à vivre comme nous le faisons chaque jour mais avec une empreinte moins néfaste que celle que nous imprimons actuellement à notre planète.

      En allant encore plus loin dans ta réflexion tu dis que « manger du chien [bah] même si c’est mal ils font ce qu’ils veulent ». En quoi manger du chien [bah] c’est mal? C’est un amas de muscles et de protéines, tout comme un humain. Tu laisses ta morale te guider et non ta logique et donc si un jour une brebis te rapporte ta baballe tu vas la considérer comme supérieurement intelligente et en quoi le fait qu’une brebis te rapporte la baballe va t’être utile?
      à rien.
      on peut donc considérer que le chien qui la rapporte pourrait être mangé également.

      Rassure-toi je comprends ce que tu veux dire et je trouve ta phrase: « Comprenez: on ne va pas développer NOUS une technologie pour imposer NOTRE conception de la vie au AUTRES. C’est méprisant pour eux et stupide de notre part. » très juste puisqu’il s’agit d’un problème d’ingérence 😉
      La démonstration animalière en revanche ne tient pas la route.

  6. « Il a été prouvé scientifiquement ». Ok, j’ai plus rien à dire alors, tout est dit, Dieu a parlé. C’est marrant, je parie que tu n’a aucune source, aucun détail sur cette étude, que c’est juste une phrase que t’a du entendre en soiré, et tu prend cela pour du pain bénis. Cela devient inquiétant quand je pense que des exemples prouvant l’intelligence des chiens tu en connait des milliers, et que tu a vu de tes yeux vu leurs capacité, mais que pour le cochon tu n’a rien, et pourtant, malgré tout ces exemples tu fait confiance à cette étude fumeuse sortie d’on ne sait où.

    1. J’ai utilisé exactement les même argument que monsieur Naruto, la bêtise pure, que tu saupoudre de lieu commun, d’assertion toute faite et d’œillères bien placées.

      Et ce n’est pas en utilisant un nom de philosophe que l’on en devient plus intelligent, Monsieur Descartes. Je n’ai jamais dit que les chien étaient stupide, j’ai juste souligné qu’il se limitait trop dans son jugement.
      De plus, évite de croire que j’ai vu des milliers d’exemples de l’intelligence des chiens et jamais celle des cochons, tu n’en sais rien, tu ne me connais pas.
      Je ne rentrerais pas dans le débat de l’intelligence de tel ou tel animaux, parce que personnellement je m’en fou.

      Ahkrane

  7. On est arrivé on l’ont en ait en bouffant des animaux, et y’a rien de plus goûteux que de la viande, alors je vois pas où est le problème, on doit juste en manger moins.

    Pour ceux qui ne veulent pas manger des animaux, grand bien leur fasse. Pour vous c’est surement un meurtre qu’un Lion bouffe un Buffle dans la savane, et ben non c’est normal.

    @Ahkrane Exactement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité