Tout ça pour allumer un ordinateur …

Office building on a background of the blue sky

L'équipe neo-nomade propose un film d'animation original et décalé qui pointe le paradoxe du chemin de croix effectué pour bêtement allumer un ordinateur.

Vous remarquerez que cette vidéo a déjà un an, mais elle est parfaite pour illustrer le sujet d’actualité qu’est le télétravail. Beaucoup d’individus sont devenus adeptes de ce mode de fonctionnement, si tant est qu’il s’adapte à la profession pratiquée. Pour résumer, il s’agit simplement de travailler de chez soi.

A l’heure d’internet et de l’hyper connectivité, on en fait parfois bien plus de chez soi qu’en perdant deux heures pour se rendre au bureau. Au final, le sujet ne date pas d’hier et ce petit film d’animation résume parfaitement la situation.

« Grèves, pollutions, stress – tous les jours, nous sommes confrontés à une même question: tous ces efforts et pour quoi? Pour aller allumer un ordinateur sur un open-space »

[vimeo]http://vimeo.com/17555195[/vimeo]

[neonomade] © V. Yakobchuk – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Léger » détail : c’est bien mignon le télétravail mais si réellement votre boulot peut être fait de chez vous, qu’est-ce qui va empêcher votre boite d’utiliser un indien 2 fois moins cher ? Ou un chinois, 3 fois moins cher ?

    1. Les délocalisations affectent en priorité les emplois ouvriers ou de manufacture et on il est facile de constater que la plupart des boulots (en particulier ceux qui ne peuvent pas être faits à domicile) peuvent être sous traités ailleurs.

      Vous ne faite qu’énoncer une tautologie qui ne remet pas en cause la pertinence du télétravail.

    2. Je te signale qu’un télétravailleur qui se respecte a déjà à cœur de produire quelque chose de meilleur que les autres télétravailleurs de « pôle emploi » (ou des boites de consultants en tout genre) et qu’il va quand même rendre visite, de temps en temps, à ses clients/employeurs.
      Il évite les trajets inutiles, les locaux inutiles, la « RDL » (la fameuse réunion du lundi ou chacun raconte sa semaine), les cafés « sociaux » et toutes les autres histoires sur les gosses des autres. Il est beaucoup plus ouvert sur le net que sur l’entreprise. A ce titre, il apporte en permanence du sang neuf.
      Donc si t’as ce qu’il faut de maitrise et d’autonomie pour rassurer ton employeur (tout le monde n’est pas fait pour bosser comme ça, la personnalité et l’environnement familial doivent s’y prêter), le télétravail est LA solution.
      Le seul inconvénient est lié au coté déconnecté du boulot : difficile de faire de l’admin ou du management de projet en télétravail.
      Je suis une sorte de télétravailleur depuis assez longtemps maintenant. Quand j’arrive dans un boite, j’ai l’impression de rencontrer un tas de gens mous, enfermés dans quotidien improductif.
      J’ai choisi ce style de vie (je suis freelance) parce que, plus jeune, je voulais faire des trucs extrèmes (genre bosser 24/24 dans des task team de folie, sur des projets extrèmes impliquant forcément du travail concurrent sur un même document). Vu que personne ne se positionne sur ce créneau en France, j’ai dû improviser à ma façon (il n’y a qu’à voir ce que proposent les boites de « consultants » … aucun suivi des projets, t’as le type qui vient en qualif, celui qui rédige la proposition et celui qui fait le boulot … on s’engage sur n’importe quoi sans même avoir en tête qui fera le job).
      Société de service = intérim des cadres.
      Freelance = 1 personnalité et une relation sur le long terme avec quelqu’un qui REALISE de façon RESPONSABLE.

    3. Concrètement, aucun job « télétravaillable » (i.e. réalisable par un individu unique, extrait du cadre physique de l’entreprise) ne peut-être délocalisé comme tu le penses. Il y a la barrière de la langue, l’impossibilité de réunir tout le monde de temps en temps (en conf. call, tu balances ce que t’as préparé, tu sors ta science mais t’inventes rien de bon), et, surtout, il y a toujours cette prise de conscience, à un moment ou à un autre, du fait que certains membre de l’équipe sont sous payés et qu’il est impossible de capitaliser autour d’eux (tu vas le faire venir en France pour prendre le lead du prochain projet s’il s’avère bon ?).
      Une entre prise n’est pas qu’un ensemble de fourmis produisant bien, c’est aussi une hiérarchie technique qui se fait sur le tas, dans la culture projet de l’entreprise. Si tes fourmis sont dans la 4 ième dimension, t’es toujours bloqué à terme et tu finis forcément par devenir abjecte dans ta relation employeur-salarié.

  2. D’accord avec vous Pascal !
    Ah oui et tiens pour changer : « Pour résumé » ==> Pour Résumer ! Merci pour cette énièmme faute d’orthographe Florence qui nous montre comme toujours votre grand professionnalisme !
    Au vu de l’inutilité de l’absurdité et de la non pertinence de ses articles ils devraient peut être y penser à la remplacer par un indien ou un chinois 2 fois moins cher !

      1. Autant pour moi mon doigt à du s’endormir sur la touche … des fois j’en met 3 ! Mais au moins je ne publie pas pour la presse !

  3. @ Pascal : tu as déjà travailler avec des indien et autres ? au vu de ta remarque, je suppose que non !
    Et oui, ils sont peut-être moins chère, mais la qualité du travail produit n’est pas la même !
    Si l’on parle de télétravail, l’on parle justement de travaux qui ne sont pas délocalisable dûs aux connection/sécurité à mettre en place, communication nécessaire, reactivité, qualité finale, etc.
    C’est sur que l’aspect financier est tentant, mais si c’est pour refaire le boulot une fois revenu… pas d’intérêt.
    Et je ne parle pas forcément de travaux complexes.
    [Par experience (je travaille dans l’informatique), je vois revenir en France des travaux que certains avait tenté de délocaliser dans des centres de services étrangers…]
    @Ch4T : ok maître Capello, tu es un champion ! Franchement, tu n’en as pas marre de ne poster que sur les fautes d’un article ? Tu t’ennuies ? Tu révises pour ton bepc ? Ta vie à l’air d’être géniale !
    [et non, je ne me relirai pas… je te laisse le plaisir de refaire une énième remarques… sinon tu auras l’impression de ne pas exister !]

    1. Mon pauvre … vu la longueur de tes commentaires on croirait que c’est toi qui n’a rien de mieux à faire … ha mais oui c’est vrai tu es informaticien … tout s’explique ! Et aigrit en plus de ça. T’as pas l’impression de te répéter un peu ?

  4. Tout ça pour dire que là ou le télétravail est possible, ça serai bien que ça devienne concret.
    Pour pas crever d’un cancer de l’anus à 38 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité