Le Medfield d’Intel derrière le Tegra 3

santa-clara-benchmark

La plate-forme Medfield d'Intel, qu'on devrait prochainement retrouver au sein du smartphone d'Orange Santa Clara, a récemment été benchmarké. Et malheureusement pour elle, elle n'aura pas réussi à voler la vedette au solide Tegra 3 de Nvidia !

Il fallait s'y attendre : plate-forme Medfield développée par Intel, qui fut d'ailleurs au centre de l'attention durant le Mobile World Congress 2012, n'aura pas su damer le pion au Tegra 3 de Nvidia. Enfin, remettons les choses dans leur contexte : à l'heure actuelle, c'est le processeur du Orange Santa Clara, soit un single-core Atom Z2460, cadencé à 1.6GHz (et donc basé sur du Medfield), qui a été benchmarké, et mis en comparaison avec les Galaxy Nexus et autres iPhone 4S.

Le résultat fut le suivant : selon l’utilitaire de test Rightware Browsermark, testant la solidité du smartphone sur la question du rendu Javascript et HTML, il apparaît qu’il passe avec son score de 89 180 points devant l’iPhone 4S (cumulant un score de 87 801 points), mais reste derrière le Galaxy Nexus (98 272 points).

Aussi, il a fait l’objet d’un second benchmark, cette fois assuré par Vellamo, développé par Qualcomm (tiens donc ?) et permettant de tester jusqu’à 11 points sur un même téléphone. D’une manière générale, le Santa Clara arrive alors à passer devant les Samsung Galaxy Nexus, Galaxy Tab 10.1, Acer Iconia Tab et même ASUS Transformer. Par contre, il demeure derrière les monstres actuels que sont les Mi-One Plus de Xiaomi et Transformer Prime d’ASUS. Mais dans l’ensemble, il faut bien avouer que ça reste assez encourageant. Même si de simples benchmarks ne sauront jamais vraiment se substituer à une expérience utilisateur en bonne et due forme.

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. D’un autre côté il ne faut pas oublier que le Medfield amène avec lui l’énormissisme compatibilité x86 ==> peu d’efforts à faire pour mettre qchose sur pieds.
    db

    1. Sauf que sous Android c’est pas utile, au contraire, l’OS doit unifier, donc supprimer les différenciations d’architecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité