La carte des ennemis du web

enemies-of-the-internet

La journée du 12 mars était consacrée à la lutte envers la cyber-censure, qui vise à mobiliser et à sensibiliser les internautes contre ce phénomène. Pour bien comprendre l’ampleur mondiale de ces manifestations, le collectif ‘reporters sans frontières’ publie la carte des ennemis du web.

Les chiffres sont assez accablants puisque 60 pays sont soumis à la censure du web. Pis, 120 internautes sont emprisonnés de par le monde pour avoir émis une opinion controversée sur le Toile. Parmi les pays pointés du doigt, douze connaissent une censure particulièrement violente, sans grande surprise, il s’agit de l’Arabie Saoudite, du Bahreïn, du Bélarus, de la Birmanie, de la Chine, de la Corée du Nord, de Cuba, de l’Iran, de l’Ouzbékistan, de la Syrie, du Turkménistan et du Vietnam.

D’autres Etats ne déplorent pas d’actions si drastiques mais sont en revanche sous surveillance, on y compte l’Australie, la Corée du Sud, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, l’Erythrée, l’Inde, le Kazakhstan, la Malaisie, la Russie, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Tunisie, Turquie et … la France.

C’est donc la deuxième année consécutive que la France fait partie des pays observés à la loupe. Nous connaissons tous les raisons de cette vigilance puisqu’il s’agit de notre actualité brûlante. Elles se nomment précisément Acta ou encore Hadopi. Reporters sans frontière déplore également le contexte de pressions sur les sources des journalistes.

‘La France ne doit pas sacrifier la liberté d’expression en ligne et la neutralité du Net à la tentation sécuritaire ou à la protection du droit d’auteur.’

A cela s’ajoutent les nombreux filtrages web ou suspensions de site (notamment Copwatch, site recensant les bavures policières). La France est accusée d’avoir ouvertement développé des méthodes de filtrage abusives avec notamment la Loppsi 2 (loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure).

Enfin, en France l’absence de mesures contraignantes en termes de protection des données personnelles est un véritable coup de massue. Fin février dernier, Reporters sans frontières a demandé aux candidats à la présidentielle 2012 de s’engager

“à assurer le libre accès à Internet, à en garantir la neutralité et à renoncer au recours au filtrage administratif, en privilégiant les solutions concertées avec les hébergeurs, afin de faciliter la circulation de l’information en ligne”.

A contrario deux pays sont salués pour leurs efforts et quittent la liste noire, il s’agit de la Libye (chute de Mouammar Kadhafi) et du Venezuela. Pour soutenir ce mouvement, le Prix du Net-Citoyen a été décerné hier soir avec le soutien de Google. En l’occurrence, il s’agit du centre des médias des comités locaux de coordination en Syrie qui diffuse en temps réel des informations et images sur la révolte syrienne.

Pour manifester votre désapprobation à cette déplorable censure, le collectif vous invite à tagguer virtuellement les murs des ambassades des pays concernés (Flash requis). Les raisons pour lesquelles chaque pays est incriminé y sont d’ailleurs expliquées.

[reporterssansfrontiere] via [mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Conspirationnistes? tu connais au moins la définition de se mot? En dirait pas en tout cas…

      Je suis pas conspirationnistes, je crois juste à l’autre version des choses qui me semble plus logique… il n’ y a jamais une seul version d’un coté et les conspirationnistes de l’autre coté, mais il y a toujours deux version, celle de l’empire américanosioniste et celle du contre empire (Russie, Iran, Chine, Syrie…) bref les antisionistes.

      Voilà tu serra moins bête mais il y a encore énormément de travaille de délobotomisation…

      Sinon j’ai rien a dire sur cette article… la France fait partie de la liste donc vous êtes pas mieux que ses pays… allez voir en Syrie en Iran ect.. si il y a Hadopi ou pas… XD

      Moi j’aimerai surtout savoir pour quoi ici en France on ne montre jamais les répressions qu’il y a en Arabie Saoudite ou au Bahreïn, il y a de la répression presque tout les jours mais en on parle jamais en France, devinez pour quoi??? Parce que ses des pays sous contrôle AméricanoSioniste donc c’est pas dans votre intérêt de déstabiliser ses pays puisque se sont vos amis.

      Allez quenelle dans ton cerveau lobotomiser Boris!

      1. Rho la vache… Il a mordu :) Comme un toutou que l’on siffle… le plus drôle, c’est que je me suis même pas fais ch*er a lire ton texte ( qui une fois de plus, doit s’apparenter à une bouillie de mots de peopagande )
        A la niche Médor.

      2. J’ai bien le droit de répondre… en plus tu n’a rien trouver de mieux a répondre tellement tu es incapable… quelle couillon quand même mais il faut tout pour faire un monde… la nature ne ta pas gâter intellectuellement donc je peut pas ton vouloir mais évite de te ridiculiser comme sa la prochaine fois.

        Voilà si je voulais me mettre a ton niveau j’aurai répondue « toi aussi tu as mordue comme un toutou » mais c’est trop facile… à chaque fois je te met des quenelles et tu reviens comme un masochiste XD.

      1. effectivement, surtout que l’article parle aussi de l’acta et il me semble que la France est loin d’être le seul pays a penser à l’adopter si elle n’est déjà ratifiée…

      2. Les USA on créer l’internet. Sans eux cela n’existerai pas. Vous ne pourriez pas écrire n’importe quoi ici. Le peuple américain, pas les politiques, défendra toujours les libertés individuels. Vous pensez que la France est un pays libre ? Le pays des droits de l’homme ? Vous vivez vraiment en France pour pensez cela ?

  1. airtux, je te décerne le prix de l’orthographe. Avec environ 30 fautes sur 2 commentaires, c’est un peu ironique de traîter les gens d’imbécile… Retourne à l’école plutôt que de passer ta vie sur internet, ça vaudra mieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité