Les hommes bafouillent et la science le prouve

Happy Valentine's!

Beaucoup d’hommes se sont souvent retrouvés à bafouiller en présence d’une femme. Que la gent masculine se rassure, ce n’est pas de votre faute et la science s’en va vous le prouver de ce pas.

En accord avec l’adage ‘il y a des études pour tout’ celle-ci compte démontrer pourquoi la présence d’une femme rend les hommes parfois balourds et bafouillant (sans vexer qui que ce soit). Tout droit venue des Pays-Bas, notre étude émane de l’Université de Radboud.

Scientifiquement, elle suggère que les hommes présentent une baisse des capacités mentales dès qu’ils anticipent l’interaction avec une femme. Fait intéressant, les femmes ne contractent nullement ce symptôme.

Pour prouver ce phénomène les chercheurs se sont basés sur l’effet Stroop. En psychologie, l’effet Stroop désigne l’interférence observée entre une tâche principale et un processus cognitif. Nous le connaissons tous sous sa forme la plus simple, identifier la couleur d’un mot (tâche principale) sans lire le mot lui-même.

Dans notre cas, il s’agit ni plus ni moins que d’un simple exercice de lecture réalisé devant une webcam. Les participants ont été signifiés qu’une personne les observait mais n’avaient aucune idée du sexe de cette dernière. Au cours du test, l’équipe a simplement suggéré le prénom du destinataire, sans photo, ni indice physique.

Pour les femmes, que l’interlocuteur soit un homme ou une femme ne change pas leurs capacités de lecture, donc cognitives. En revanche, pour ces messieurs leurs fonctions cognitives ont considérablement diminué alors qu’ils ne faisaient que penser qu’une femme les examinait. Les experts ont confirmé ces résultats grâce à un autre test, ils affirmaient alors qu’une femme se trouvait de l’autre côté de la caméra sauf qu’il n’y avait personne. Cafouillage général pour ces messieurs, élocution parfaite pour ces dames même en ‘présence’ du sexe opposé.

Les chercheurs notifient qu’il est ardu de définir les raisons précises du phénomène. A leurs yeux, celle qui ferait le plus sens serait le facteur sexe (surprise …). Inconsciemment, les hommes sont plus concentrés sur la possibilité d’avoir un rapport sexuel – nul besoin que la donzelle soit même jolie puisqu’ils ne la voient pas pendant les tests. Le syndrome fonctionne également via Internet, les hommes se livrent fréquemment à des pseudo-interactions avec des femmes, dès lors qu’ils anticipent, ils deviennent moins éloquents.

Nos experts émettent toutefois une seconde hypothèse, plus spéculative. Les résultats dépendraient des attentes sociales. Les valeurs sociétales incitent les hommes à impressionner les femmes, ce qui leur mettrait la pression. Des recherches antérieures prouvent que se soucier de faire bonne impression occupe particulièrement les fonctions cognitives. Ces interactions obligent à dépenser beaucoup d’énergie mentale en interprétation, ce qui se ressent sur le dialogue direct.

Reste à expliquer cela à votre prochain plan drague, bon courage donc, n’oubliez pas que la Vodka aide à mieux parler.

[Gizmodo] © NinaMalyna – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. D’après les derniers articles de Florence je dirais qu’elle a vraiment un problème avec les hommes ^^
    Je pense que tu essayes de nous dire quelque chose mais quoi… 😀

  2. Ceci expliquerai pourquoi on plaît lorsqu’on ne cherche pas (ou plus) de copines… N’étant plus à la recherche d’une nana (par dépit, ou parce qu’on en a déjà une), on serait moins stressé et donc on ferait kiffer les nénettes… why not 😀

  3. C’est un phénomène très connu, du moins des femmes,
    On sait toutes que l’on préfère tomber face à un interlocuteur masculin (gendarmes, RH, contrôleur…) que féminin quand il s’agit d’obtenir quelque chose, car une femme justement restera impassible alors qu’un homme s’émouvra plus facilement et sera plus enclin à accorder des faveurs.
    Et avouons le, on en joue aussi énormément de cet ascendant qui n’a plus de secret pour nous depuis très longtemps. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité