Test : Ultimate Marvel VS Capcom 3 (PS Vita)

05

Après un passage remarqué sur Playstation 3 et Xbox 360, le 3ème épisode du crossover endiablé de Capcom mêlant les super héros Marvel et les combattants du célèbre développeur japonais débarque sur PS Vita et nous promet du pugilat dantesque où vous voulez, quand vous voulez. 

Le pari est audacieux, mais quand on voit tourner la petite dernière de Sony, il semble tout à fait à sa portée d’offrir un portage mobile de qualité. On espère que Capcom a mis les petits plats dans les grands pour nous proposer une adaptation réussie comme Super Street Fighter IV 3DS en son temps. Mais attention, les jeux vidéo, c’est comme la cuisine, même si on utilise les meilleurs ingrédients, si la recette est mal menée, c’est raté. Cependant, vu l’expertise de Capcom dans le portage (hem, hem), on lance cet Ultimate Marvel VS Capcom 3 PS Vita avec confiance.

Chaotic Flame

Pour ceux qui prennent le train en route, Ultimate Marvel VS Capcom 3, c’est un jeu de combat en 3 contre 3, avec la possibilité de changer de personnage en plein match, un gameplay arcade, nerveux, des combos spectaculaires, des furies toutes les 10 secondes et une débauche d’effets spéciaux permanente. Les mécaniques de jeu ne sont en restes, il est possible de faire venir ses camarades pour assister le personnage à l’écran, ou bien de faire pla… des furies à trois et même switcher pendant qu’on enchaine le pauvre adversaire. Sur Vita, on constate que le jeu n’a pas perdu de sa superbe, même si la prise en main de la console oblige à un certain temps d’adaptation (si vous jouez au stick arcade par contre, c’est un véritable chemin de croix), mais tout réagit parfaitement. C’est fluide, c’est réactif, et les combos sortent comme sur console de salon.

Le truculent Pheonix Wright et ses coups spéciaux très spéciaux.

Bionic ARM

Le jeu reprend tous les modes de jeu de ses grands frères, et il a le bon goût d’offrir sans supplément monétaire des costumes alternatifs pour les personnages, même si Jill et Shuma Gorath, les personnages en DLC, sont payants (ou débloquable gratuitement si vous les avez déjà sur PS3, un geste appréciable.). On pourra pratiquer ses combos en mode training, les apprendre en mode mission, et profiter du Mode Heroes And Herald, après un passage sur le store (gratuitement), qui permet de customiser ses personnages dans la joie et la bonne humeur. Enfin, la PS Vita permet quelques galéjades grâce au tactile, avec la possibilité de sortir des combos d’une simple pression du doigts. Tapoter la barre de super activera un hyper move, pareil pour le Xfactor. Du gadget qui plaira aux casuals, mais clairement pas indispensable. On peut cependant désactiver cette fonction pour le online, même si le nombre de parties disponibles diminue de façon drastique.

Morrigan la batterie DCA.

Optic Blast

Mais la où le jeu impressionne, c’est sur le visuel : on se prend une claque sur l’écran 5 pouces de la machine. Les couleurs sont toujours aussi pétantes, les effets sont un peu simplifiés mais restent toujours autant tape à l’oeil, la modélisation des personnages est fidèle, il est difficile de voir la différence avec les version salon sans coller son oeil à l’écran et l’animation ne faiblit pas en match. Pour pinailler en revanche, on note que les temps de chargement sont un peu trop long et certains ralentissement interviennent en début ou en fin de round lorsqu’on joue online, probablement quand le jeu se synchronise sur son adversaire donc rien de bien grave vu que ce n’est pas en plein match. Le mode online justement est à la hauteur de ses prédécesseurs, il n’est pas exceptionnel, mais permet néanmoins de se friter dans n’importe quelle position sur son canapé. Cependant, il suffit d’un WiFi un peu capricieux pour que les affrontements deviennent un peu trop hasardeux online. En local en revanche, rien à signaler, c’est fluide.

Iron Robert Downey Jr Man et ses répulseurs.

Et alors, j’achète ?

Au final, pour les possesseurs de la console, UMVC3 est un excellent jeu de combat, fun, rapide, accessible à tous niveaux, avec toutes les options de ses grands frères et même un petit peu plus. Il est évidemment discutable de se racheter le jeu si on le possède déjà sur consoles de salon, mais l’adaptation est tellement bien réussie qu’il serait dommage de passer à côté si on aime le genre et qu’on voyage pas mal.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. aaah les rageux… la console est une petite merveille qui n’a montré a l’heure actuel qu’une partie de ses capacité.

    Perso j’ai fini uncharted sans grande conviction (pas fan de la serie) mais je m’amuse très bien avec des jeux comme Lumines, Virtua Tennis et Super Stardust HD. Je me suis même vu parfois abandonné mon PC pour aller jouer a la Vita.

    Evidemment il faut être joueur pour amortir le prix d’achat assez élevé pour l’instant. Pour moi la meilleurs console portable que j’ai eu en ma possession (Désolé de cette infidélité GameBoy :( )

    1. Ca me ferais chier d’avoir une vita pour jouer a virtua Tennis, Stardust et Lumines 😀 Qu’on retrouve sur tous les supports mobiles à qualité égale ! :)
      La meilleur console portable est et restera la neo geo pocket color !

  2. Mon dieu mais pourquoi ne pas restreindre l’acces de Giz a des gens censé et pouvant débattre tranquillement ??

    Au vue du dernier commentaire je suppose que Giz commence a être envahit par le 15-18 de jeux video . com ….

  3. J’ ai pris le jeu sur le store et j’avoue avoir été surpris par la qualité des graphismes et la fluidité de l’animation.

    Très bonne surprise sur le contenu également. Le gameplay demande un peu d’adaptation mais reste très agréable. Une grande réussite pour capcom !

    Et bien sur merci pour le test !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité