Transformer des SDF en hotspots, une initiative controversée

SDF & WiFi

L’agence de publicité Bartle Bogle Hegarty de New-York est au cœur d’une controverse étonnante. Les responsables d’un projet marketing ont jugé bon de transformer des SDF en hotspots WiFi.

C’est à l’occasion du célèbre festival SXSW (South by Southwest) qui se déroule à Austin au Texas que l’initiative décriée est apparue. En effet, l’agence a transformé treize sans abri en borne hotspot.

Avant de hurler à la dérive, les intentions de cette agence n’étaient pas innommables. Outre le fait d’améliorer la connectivité au sein du festival, les SDF étaient volontaires et rémunérés. La démarche se voulait donc caritative.

Il ne s’agit pour le moment que d’un test, les SDF en question arboraient un tee-shirt doté d’un système MiFi où était inscrit «  homeless hotspot ». Ils étaient ensuite répartis à des points stratégiques du SXSW et les chalands pouvaient les retrouver via une application.

Ainsi, les passants profitaient d’une connexion et rémunéraient ensuite les sans-abri via Paypal et en fonction du temps passé en ligne. S’ils choisissaient la somme donnée, la BBH avait suggéré un don de 2$ par tranche de 15 minutes.

Le côté caritatif n’a en revanche pas du tout été perçu par les promeneurs qui ont été tout bonnement indignés, voir choqués du concept. BBH a d’emblée précisé qu’ils n’en retiraient aucun bénéfice et que leur but était de moderniser la traditionnelle distribution de journaux effectuée par les SDF. De plus, leur dispositif permettait de ne plus rendre les sans-abri invisibles et par extension de sensibiliser les individus à leur condition précaire.

Si certains y ont vu un dessein louable, d’autres ont été scandalisés de voir des êtres humains utilisés ainsi. Du point de vue des SDF, ils ont exprimé un réel enthousiasme, en plus d’être consentants et dédommagés, ils ont eu le loisir de discuter avec d’autres personnes et de dispenser une image plus positive.

[boingboing]

Tags :