Synchronisons nos montres … dans 14 milliards d’années !

Render of molecule

Une horloge tellement précise qu’il ne faut la réinitialiser qu’une fois tous les 14 milliards d’années ? Challenge accepted !

Les horloges sont ultra pratiques d’ailleurs on ne les compte plus dans les maisons. Seulement, elles ne sont jamais à la même heure, ce qui peut devenir problématique, ne serait-ce que pour la ponctualité. Les scientifiques ont donc développé les horloges atomiques, extrêmement précises.

Une horloge atomique est une horloge qui utilise la pérennité et l’immuabilité de la fréquence du rayonnement électromagnétique émis par un électron lors du passage d’un niveau d’énergie à un autre pour assurer l’exactitude et la stabilité du signal oscillant qu’elle produit. (merci Wiki)

Victor Flambaum, professeur émérite de l’université de New South Wales a découvert une nouvelle méthode de chronométrage qui s’avère cent fois plus précise que les meilleures horloges atomiques.

Pour faire simple, les horloges atomiques utilisent les électrons en orbite autour d’un atome, à l’image d’une pendule. Concrétement, les atomes existent sous divers niveaux d’énergie et peuvent passer d’un niveau à un autre en absorbant ou émettant un rayonnement. Il suffit donc de provoquer une transition atomique, et de compter les périodes de l’onde pour obtenir un signal horaire précis et immuable.

Nos experts se sont basés sur la physique nucléaire et non sur la physique atomique :

‘Nous avons montré qu’en utilisant des lasers pour orienter les électrons d’une manière très spécifique, on peut utiliser le neutron en orbite autour du noyau, ce qui rend une horloge dite nucléaire d’une précision inégalée’ explique le professeur Victor Flambaum

Les électrons utilisés pour les mesures dans les horloges atomiques sont nettement plus sensibles aux perturbations extérieures, ce qui affecte leur oscillation et donc la précision. Notre horloge nucléaire s’en fiche comme de l’an 40 puisque le neutron est étroitement lié au noyau. Résultat, ils parviennent à une précision qui va jusqu’à 19 décimales.

Les applications d’un tel dispositif sont particulièrement précieuses pour les scientifiques. Les tests seraient alors à des niveaux de précision sans précédent, et cette horloge serait un outil inégalé pour pratiquer des mesures expérimentales

Cette horloge nucléaire  ne perdra, ni ne gagnera 1/20ème de seconde en 14 milliards d’années. Pour remettre le contexte, 14 milliards d’années, c’est l’âge estimé de l’univers.

[engadget] © Dmitry Sunagatov – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Concrètement, une telle horloge ne nécessiterait aucun ré-étalonnage, partant du principe que la Terre ne sera plus d’ici 4 à 5 milliards d’années.
    Ça me paraît rentable :-)

  2. @Sydde:
    C’est utile pour des calculs scientifiques. Comme dans l’accélérateur de particules. On se souvient du neutrinos qui « allait » plus vite que la vitesse de la lumière => erreur de calcul

  3. Great goods from you, man. I’ve be aware your stuff prior to and you are simply extremely excellent. I actually like what you have bought right here, certainly like what you are saying and the way in which during which you say it. You are making it entertaining and you still take care of to keep it smart. I cant wait to learn far more from you. This is actually a terrific site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité