Android, quand les applications gratuites dévorent votre batterie…

original (8)

Nous manquons toujours d’autonomie sur nos téléphones, c’est un fait. Seulement les coupables ne sont pas nécessairement ceux auxquels nous pensons. Vous songez WiFi, Bluetooth ou multitâche ? Une nouvelle étude sur l’OS Android démontre que ce sont les applications gratuites qui sont les plus énergivores.

Des experts de l’université Purdue dans l’Indiana se sont attardés sur les applications gratuites les plus populaires de l’Android Market. Citons, les Angry Birds, Chess ou encore Facebook et le New York Times.

L’équipe américaine est arrivée à la conclusion que 75% des ressources consommées pendant l’utilisation servent uniquement à géolocaliser l’usager et à lui proposer de la publicité en conséquence. Autant d’énergie gaspillée qui suce la batterie de votre Smartphone jusqu’à la moelle.

Pour arriver à ces résultats, Abhinav Pathak explique que lui et son équipe ont mis au point un logiciel baptisé Eprof, celui-ci analyse la consommation énergétique des applications. Les principaux responsables sont donc les multiples requêtes GPS et les connexions internet n’ayant pour seul but que de charger les publicités.

De plus, ces applications continuent à s’exécuter en arrière-plan, même lorsque vous n’êtes pas en train de les utiliser. Après un rapide calcul, l’équipe estime que les fonctionnalités essentielles des applis ne nécessitent que 10 à 30% de l’énergie utilisée.

Une autre raison s’ajoute et elle vient indirectement des développeurs. Ceux-ci récupèrent un code afin d’intégrer les publicités, code qui n’est hélas pas optimisé pour chaque application. Déjà gourmand en ressources à la base, le phénomène ne fait donc que s’accentuer.

Finalement la gratuité des applications a un coût et en l’occurrence il se paye en autonomie. Les applications payantes, souvent dénuées d’annonces, sont nettement moins énergivores que leurs consœurs gratuites.

Pour le moment, les tests ne sont effectués que sous l’OS de Google, mais aux vues des raisons incriminées, il y a peu de chance de voir une différence sur les autres systèmes d’exploitation.

[Gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. AdFree + LBE Privacy Guard pour bloquer la géoloc + accès au réseau quand c’est possible.
    (Certains jeux/applis refusent de se lancer s’ils n’ont pas accès au net)

  2. Et donc des mecs ont été payés pour dire que la géolocalisation vide davantage la batterie ?

    Si on tient à sa batterie, on désactive la géoloc’, la 3G et le WiFi si c’est juste pour jouer à AngryBirds …

  3. Mauvais article qui fait de la généralisation, faudrait p’tet pas tout le temps se contenter de recopier. L’étude porte sur les applications gratuites utilisant la publicité comme modèle économique. Il existe des applications gratuites ET sans pub, les conclusions données dans l’article ne sont pas valables dans ce cas. Et je cite « Les applications payantes, souvent dénuées d’annonces… », « souvent »? Donc il y a des applications payantes ET avec pub? Quid de celles-là alors?

    1. Rô là là ! Faut arrêter le café et passer à la tisane ! Si tu lis ce qui est écrit sans tout interpréter ça éviterai de t’énerver pour rien. T’es commercial pour appli ou bien ?

    2. les applis gratuites testées sont les plus populaires. Faut pas stigmatiser les applis gratuites, mais la logique de pub et géoloc est quand même assez évidente.

  4. +1 concernant la persistance de certaines app. Il faudrait rendre obligatoire l’option « désactiver le service ».
    Exemple : J’utilise que très ponctuellement facebook sur android, la version actuelle tourne en arrière plan alors que l’ancienne non. J’ai donc désinstallé les mise à jour.

  5. Faut pas se voiler la face, ça arrive sur toutes les plateformes, des softs mal foutus par des gars qui ne connaissent de l’informatique que quelques IDE composés de quatre boutons scriptés en pseudo-script (si encore c’était en pseudo-code, là c’est en rien-code), ça pompe un max de ressources, que ça soit sous Windows, Linux, Mac, Android ou iOS. C’est un peu pour cette même raison que Flash est considéré comme une techno foireuse alors que Epic fait tourner Unreal 3 dessus. Pourquoi ? Ils sont développeurs, pas la majorité des gars qui utilisent Flash jusqu’à présent pour faire du design.

    1. Ben certainement que si. C’est pas parce qu’il y a pas eu d’étude sur ios que le problème n’existe pas. Techniquement ça doit être pareil : les appli qui contiennent de la pub (gratuite ou pas) requièrent plus de GPS et de 3G donc bouffent plus batterie.

      Après si je ne m’abuse, sur ios le GPS et la 3G sont plus sollicité par l’OS que sur android donc tu ne vois pas de différence entre le fait d’avoir des pub ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité