Ces entreprises qui vous demandent vos identifiants Facebook

Futuristic Cloud Computer network

Que feriez-vous si votre employeur venait, du jour au lendemain, vous réclamer les identifiants permettant d'avoir l'accès à votre compte Facebook ? Croyez-le ou non, mais certains ont déjà franchi le pas !

C'est un fait : nombreux sont les recruteurs qui viennent minutieusement scruter les profils Facebook de candidats potentiels. Certains parleront de sécurité supplémentaire, d'autres de curiosité plus ou moins malsaine (protégez vos données, on ne le dira jamais assez !). Pour autant, une limite de confidentialité existe. Et ce n'est pas peu de dire qu'elle explose en plein vol dès lors qu'un employeur demande à ses salariés leurs identifiants permettant l'accès à leur compte Facebook.

Le fait est avéré, et vient d’ailleurs d’être reporté par l’Associated Press, à travers l’exemple de Justin Bassett, un statisticien évoluant dans la ville de New York, qui s’est vu demander ses identifiants Facebook lors d’un entretient avec une société.

Cet exemple nous ramène à celui de Robert Collins, un agent de sécurité évoluant en 2010 au sein du Maryland Department of Public Safety and Correctional Services, et à qui on avait demandé ses identifiants de connexion Facebook afin de vérifier qu’il n’était pas affilié à un gang.

Mettons nous une seule seconde à la place de ces personnes à qui sont demandées ces informations : pourriez-vous vraiment vous mettre votre hiérarchie à dos, et risquer votre place pour un souci de confidentialité ? Le problème est complexe et pourrait s’apparenter au fait de laisser votre boss rentrer chez vous, dans votre maison/appartement, et de soulever chaque napperon pour y voir la poussière qui s’y planque. Et pour ne rien arranger, les lois l’entourant sont pour le moment floues. Trop floues…

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moralité, mieux vaut avoir un compte Facebook fictif en plus de son compte Facebook officiel (sur lequel on y place un avatar en photo de profil) afin de ne pas être gêné par sa hiérarchie…

    Bon, le plus simple serait de ne pas avoir de compte Facebook, mais bon, là, c’est pas gagné de demander au monde entier de quitter le réseau de Zuck.

  2. Non Ben, donner les accès à son compte facebook n’est pas comme donner les clefs de son appartement. Facebook est un site internet. Or, internet n’a jamais et ne sera surement jamais totalement anonyme. Internet n’est pas dans la sphère privée mais dans le sphère publique.

    Le problème avec Facebook, c’est que la plupart des gens ne comprennent pas cette problématique et pense être chez eux !

  3. Moi cela serait un grand bras d’honneur dans un premier temps et prudhommes dans un second, voire plus si affinités :-)

  4. Si j’ai un compte FaceBook, c’est uniquement pour contrôler que mon entourage ne mette de commentaires ou de photos de moi sur le net.

    Depuis le temps que je dis a tout le monde qu’il ne faut rien mettre sur FaceBook…
    Seules mes infos obligatoires sont renseignés mais avec de fausses données…

    De plus, les sociétés n’ont pas besoin de vous demander vos identifiant (sauf pour être sur de trouver le bon profil), car FaceBook propose des abonnements à certaines sociétés afin de consulter les profiles des utilisateurs (publique ou privé).
    Je l’ai sur lorsque dans ma multinationale nous avons bloqué les accès FaceBook à tous les salariés monde.
    Il n’a pas fallut plus de 15min pour les les différents services des ressources humaines ne reviennent vers nous en nous expliquant qu’on payait un FaceBook pour avec un « Full Access », et qu’il fallait de suite ré ouvrir les flux…

    1. Je n’ai jamais été parano, et les données personnelles me concernant que je laisse filtrer sur le net ne me dérangent pas, mais ce que tu dis LacSmith me fait halluciner oO
      J’aimerais bien avoir confirmation de l’existence de ce « Full Acces » …

  5. Aujourd’hui, pour se différencier, il NE faut PAS avoir de compte FB…
    Ce qui est mon cas et je ne m’en porte que mieux.
    Donc, mon employeur, je m’en balance!
    Pour vivre heureux, vivons cachés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité