Zoom : Soul by Ludacris SL150

SONY DSC

Dr. Dre et Ludacris ont beaucoup en commun. Personne n’ira en effet remettre en cause l’influence respective des 2 MCs depuis leurs arrivées respectives dans le rap game américain. Mais voilà, s’ils sont tous les 2 capables de prouesses au micro, ils n’en restent pas moins des hommes d’affaires aguerris, qui ont d’ailleurs senti opportun l’occasion offerte par le marché des casques audio.

L’un aura mis plus de temps que l’autre, c’est une évidence. Il n’empêche, son Soul by Ludacris SL150, désormais disponible dans le commerce, pourrait bien coller aux basques des traditionnels Beats by Dre !

Pensé pour les produits Apple ?

Moins imposant que le modèle SL300, mais déjà plus aguicheur que le modeste SL100, ce SL150 semble avant tout vouloir faire du gringue aux mélomanes habitués aux acoustiques chaleureuses. Mais plutôt que d’attaquer la problématique de front et de s’épancher sur le rendu sonore offert par ce casque adoubé par Ludacris, jetons un oeil sur le contenu de sa boîte. Et justement : ce qui étonne lorsque l’on ouvre la boîte (massive) renfermant ce casque, c’est tout d’abord le fait qu’il soit livré avec autant d’accessoires : une pochette de protection molle (mais scellée par une fermeture), un chiffon de nettoyage, un adaptateur 6.35mm ainsi que… deux câbles audio (tous dotés de connecteurs dorés). Pourquoi deux et pas un ? Et bien, s’ils affichent tous les deux la même longueur (1.20m), l’un dispose de 4 contacts et de boutons de commande, permettant de passer les pistes et prendre un appel à la volée. Autant dire qu’il a avant tout été pensé pour les iPhone, iPod touch et iPad. Remarquez, pour 230€, on est bel et bien en mesure de s’attendre à de telles attentions. A côté de cela, ce casque dispose d’un cerceau pliable (pour un gain de place évident en transport) qui semble relativement robuste, à contrario de ceux équipant les modèles Beats by Dre, de même qu’il arbore une finition cuir relativement agréable au contact. Ce même cerceau pourra bien évidemment être réglé, grâce à 2 lames, afin de s’adapter à votre tête. Seul regret concernant ces SL150 : leur finition extérieure en plastique glossy (pour conférer l’aspect clinquant en vogue), très sensible aux traces de doigts. Ceci est d’ailleurs encore plus vrai pour le modèle noir. La déclinaison blanche, elle, s’en sort plus aisément sur ce point. Pour finir sur un bon point, on précisera que le casque, même porté lors de longues sessions d’écoutes, ne se “sent” pas réellement, et est assez léger pour se faire oublier et ne pas traduire une situation d’inconfort, qui il faut bien le dire aurait été éliminatoire.

Les oreillettes sont très confortables.

Et sur la question de l’écoute ?

Il serait tout à fait réducteur d’affirmer que ce genre de casque est avant tout destiné aux amateurs de gros rap jouant sur les basses. Certes, c’est dans ce domaine qu’il arrive à s’en sortir le mieux (lancer un Hoo-Bangin’ de Westside Connection sur un tel casque est un régal pour les oreilles !), mais également dans les genres du R&B, voir de la soul, en reproduisant un son chaleureux, presque suave, et qui ne trahi pas de distorsions gênantes. Mieux : il ne nécessite pas d’être poussé à bloc pour donner l’impression de cracher ses tripes ! Néanmoins, pour remettre les choses dans leur contexte, précisions que nous avons testé ce casque dans des conditions d’écoute moyennes : sur un iPhone 4S, à travers un Spotify dont la qualité des morceaux était réglée au maximum (les morceaux ayant été téléchargés en local au préalable). Ceci étant dit, il n’est pas apparu que ce SL150 avait d’énormes lacunes sur un style musical en particulier, électro compris. Et pourtant, ce genre est tellement particulier à appréhender qu’on aurait vraiment pu avoir peur. Toutefois, il traîne un petit souci de traitement des aigus, parfois littéralement recouverts par le traitement (prioritaire…) des basses. Aussi, sur des morceaux plus rock, les voix pourront parfois se sentir comme “étouffées” (que je n’aime pas ce terme réducteur…) par les mélomanes. Mais généralement, le même constat pourra être tiré chez Beats, le concurrent direct, et dans le viseur de ces SL150. Et puis, est-ce vraiment ces amoureux du son capable de dépenser des sommes bien plus conséquentes dans un casques qui se voient visées par ce casque ? La réponse semble couler de source.

Des lames ont été mises en place pour faciliter le pliage du casque.

Et alors, j’achète ?

Si vous n’en pouvez plus des Beats Solo HD et de leur design désormais passé, alors peut-être que ce Soul by Ludacris SL150 saurait vous convenir. Néanmoins, ce modèle, dont l’étiquette de prix culmine à 230€, demeure plus onéreux que son alternative Beats, même si de notre avis, il arrive à dégager une qualité d’écoute légèrement supérieure. Et puis, son design clinquant ne fera pas l’unanimité, c’est un fait. Comprenez : ce genre de produit cible une clientèle relativement “jeune”, adepte du son « lourd », où les basses sont en mesure de se tailler la part du lion. Vous pensez avoir les goûts musicaux balayés avec réussite par ce casque ? Alors il pourrait bien devenir votre fidèle compagnon…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Après recherche pour voir de quoi ce casque à dans le ventre… Il ne vaut pas son prix.. « Pensé pour les produits Apple ? » Allez petit troll, pensé sur les même marges qu’apple.

  2. J’ai 15 ans donc je suis jeune, et je le veux tout autant que son homologue beat, c’est à dire pas (un truc qui crache que des basse non merci).
    Pour le prix j’y préférais un sennheiser ou un bose…

  3. De plus en plus de billets sponsorisés sur gizmodo, ça devient assez chiant. Ce « zoom » est ridicule, combien vous avez touché pour ça ?

      1. C’est sur qu’avec des commentaires comme le tiens, tu vas nous faire une belle poussé de neurone.. Allez, va chier un coup.. Ça ira mieux après 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité