Le défi de l’ATV-3 en route pour l’ISS

OasiSS4x2:esaPANNEAUXva, page 1 @ Preflight

Le 23 mars, la plus puissante des fusées Ariane (la fusée Ariane V) s’est élancée dans l’espace en transportant Eduardo Amaldi. Non, il ne s’agissait pas de la dépouille du célèbre physicien italien, mais bien de l’ATV-3 puisque c’est ainsi que l’ESA a choisi de baptiser son 3e cargo autonome à destination de l'ISS. Avec ses 20.100 kg, il s’agit du plus gros objet jamais envoyé dans l’espace par une fusée Ariane. Et il y a mieux…

A titre de comparaison, les vaisseaux russes Progress ne pèsent que 7 tonnes tandis que les HTV japonais pèsent 11 tonnes. Autant dire que les ATV européens sont des mastodontes.

Il faut savoir que le lancement d’un ravitailleur automatique pour l’ISS doit être d’une très grande précision. Ainsi, le 23 mars à 1h34 du matin quand l’ATV a été lancé, il fallait que le décollage se produise à la seconde près. Oui, une seule seconde de retard et c’était l’échec et l’annulation du lancement. S’il y avait eu le moindre problème, le lancement aurait été reporté au lendemain.

Actuellement, l’ATV-3 est à 260km au-dessus de nos têtes et il est en phase d’accélération. Il va devoir atteindre la vitesse de 28.000 km/h pour être en harmonie avec l’ISS. Il va ensuite être progressivement surélevé pour éviter des débris se trouvant sur sa trajectoire pour atteindre une orbite à 400 km d’altitude où se trouve l’ISS.

Puis, le 28 mars, l’ATV-3 va s’accrocher à l’ISS. Les astronautes pourront alors récupérer les 6 tonnes de matériel petit à petit. L’ATV-3 restera accroché 6 mois à la station spatiale pour servir de poubelle géante. Puis à la fin de l’été, l’ATV sera décroché et finira en étoile filante en se désintégrant dans l’atmosphère. [CNES via Sciences-mag]

Pour info : je vais être dans la salle de contrôle située à Toulouse au moment de l’amarrage de l’ATV-3 avec l’ISS ce mercredi 28 mars à partir de 19h. Vous pourrez suivre cet évènement en direct sur Gizmodo et sur mon compte Twitter

Illustration : ESA

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Juste un petit ajout : l’ ATV ne servira pas que de poubelle une fois amarré. Ses propulseurs vont périodiquement fonctionner afin de rehausser l’orbite de la station qui a tendance a plonger un peu a cause de la traînée atmosphérique.
    Eventuellement aussi ponctuellement afin d’eviter une collision avec un débris.
    A bientôt a Toulouse pour l’ATVTweetup.

  2. Gizmodo c’est quand même un blog surprenant. Un jour on tombe sur un news de « ben » dont le niveau intellectuel est entre la chasse d’eau et le balai à chiotte, et le lendemain on tombe sur ce genre de news fascinante, bien écrite, tout ça, et qui réveille l’appétit geek qui sommeille en moi.

    Merci Norédine pour ton excellent travail, c’est bien plus intéressant que d’apprendre qu’un iPad 3 c’est de la merde car si on l’utilise il se décharge et si on le jette sur un sol en marbre il se casse. Neuf de préférence.

    Je suis impatient de découvrir la suite.

  3. Ayons une pensée émue pour ces pauvres élèves de Terminale :

    Vs = sqrt(G*Mterre/rayon) ~ sqrt(6,67E-11*6E24/6800E3) ~ 7671 m/s ou 27627 km/h
    [sqrt est la racine carrée – les constantes ont bien entendu été arrondies pour l’exemple…)

    On remarquera en passant que la vitesse du satellite est indépendante de sa masse.
    Que le satellite pèse 1 kg ou 1 tonne, il devra tourner à la même vitesse pour ne pas nous retomber sur la -bip- 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité