Daisy : Chrome OS et ARM en préparation ?

chrome-os

A croire que Sony nous a mis sur la voie avec son Chromebook : l'ARM va bel et bien s'inviter en masse dans l'univers des ordinateurs portables régulés par l'OS de Google ! La preuve une fois encore avec cet énigmatique Daisy.

Evoqué il y a quelques heures de cela, le supposé premier Chromebook de Sony estampillé du sceau VAIO a vraisemblablement toutes les chances d'hériter d'une structure ARM, et non Intel. Et d'ailleurs, il se pourrait que d'autres constructeurs suivent cette marche. Si nous n'en avons pas encore eu confirmation, le fait qu'un terminal répondant au nom de code de "Daisy" basé sous ARM et tournant sous Chrome OS ait été repéré tendrait à confirmer l'hypothèse.

Pour être un peu plus précis, Daisy semblait équipée d’un processeur Exynos 5250 de Samsung, soit un processeur dual-core ARM Cortex A15 cadencé à 2GHz.

Pour aller encore un peu plus loin, la mention « tegra2_kaen » a également été aperçue dans les entrailles de l’OS suscité : preuve peut-être que l’ARM n’est qu’une première étape dans l’évolution de Chrome OS, qui pourrait également se mettre à l’heure du Tegra 2, puis 3 de Nvidia ?

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bon, juste pour infos, et parce qu’une critique constructive vous sera plus bénéfique:

    Tegra = SoC NVidia en architecture ARM donc, votre phrase  » preuve peut-être que l’ARM n’est qu’une première étape dans l’évolution de Chrome OS, qui pourrait également se mettre à l’heure du Tegra 2, puis 3 de Nvidia ? »

    n’a ici aucun sens.

    D’ailleurs, pour infos, ChromeOS tourne déjà sur des Toshiba AC100 qui elles mêmes sont équipés d’un SoC Tegra 250 donc ARM 😉

    Ah, et derniere petite chose, ChromeOS est depuis longtemps prévu pour tourner sur ARM.
    Cf: http://code.google.com/p/chromium-os/issues/detail?id=17876

  2. Espérons un prix légèrement inférieur et des performances légèrement supérieures et les chromebooks auront alors le positionnement qu’il aurait du avoir dès juin dernier.

  3. Je me répète : un navigateur , des applications dans le Cloud dans lesquelles je ne prends que celle dont j’ai besoin sur le moment , mes données stockées aussi dans le même Cloud et accessibles de partout de n’importe quel terminal connecté ,telle est ma vision de l’avenir et le système de Google correspond parfaitement à ce que j’envisage . Pour le moment la rupture avec les habitudes est dure mais toutes les nouvelles se sont imposées rapidement ou en prenant du temps mais se sont imposées .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité