Test : Lumines Electronic Symphony

lumines-electronic-symphony-02

On aurait tendance à l’oublier, mais la dernière véritable incartade de la série Lumines sur consoles remonte à 2006, sur XBLA. Depuis, Tetsuya Mizuguchi et ses ouailles ne nous avaient offert que de simples adaptations un peu trop simplistes pour nous convaincre. Alors pensez-donc, l’aubaine de retrouver un nouvel épisode destiné à la PS Vita n’avait pas manqué de nous mettre en joie. Un peu trop sans doute.

Classique, mais efficace

Quitte à faire grincer quelques dents, j’aurais tendance à affirmer qu’il est tout à fait réaliste de classer Lumines au même rang qu’un Tetris. Imaginé par Q Entertainment, le concept du jeu est finalement aussi simpliste qu’il n’est ravageur. Vous mettant face à une banale grille, le jeu va vous demander de faire disparaître des blocs 4 x 4 déclinés en 2 couleurs, et qu’il faudra bien évidemment faire correspondre selon leur ton. Vu de cette manière, ça pourrait sembler très (trop) simpliste. Détrompez-vous : à la manière d’un Tetris, pour reprendre une fois encore cet exemple, Lumines est de ces softs dont les mécanismes ne peuvent être percés qu’après de longues et douloureuses sessions. Lumines Electronic Symphony ne fait pas d’entaille à cette règle immuable, et ne manque d’ailleurs pas de caresser les fans de la première heure en reprenant des bases solides, qu’il a décidé de saupoudrer d’une légère once de nouveautés. Mais voilà : ces nouveautés justement, ne sont pas si intéressantes qu’elles pourraient en avoir l’air. Déjà, PS Vita oblige, les développeurs se sont cru forcés d’ajouter un mode de jeu 100% tactile. Inutile de se leurrer : la précision chirurgicale demandée lors d’une session de Lumines empêche cette prise en main de s’affirmer. Au pire, vous pourrez tenter le coup en règlant la vitesse de jeu au minium. Mais lancé dans une partie où les blocs défilent à pleine vitesse, le tactile n’arrive pas à la cheville d’une prise en main basée sur le bon vieux combo croix directionnelle + boutons physiques.

Le principe n'a pas changé d'un iota.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité