Fujifilm produit Le Saint en 3D

realfuji

La 3D a envahi nombre de périphériques comme les Smartphones, les TV ou les salles de cinéma. On oublie trop souvent que son application médicale peut être déterminante. Aujourd’hui la mammographie passe la porte de la troisième dimension.

Voici donc un appareil pile poil dans la catégorie ‘en voilà une idée qu’elle est bonne’. C’est précisément au Japon que le concept est né et dans le cerveau des équipes Fujifilm. L’appareil est baptisé Real 3D Mammography et il permet en toute logique de produire des images en 3D.

Ici, l’idée est de voir et d’interpréter le détail de la structure interne du sein, ce qui n’est pas possible avec les clichés en 2D. Personne n’est sans savoir que les docteurs sont à la recherche de grosseurs pour détecter les tumeurs et donc d’éventuels cancers du sein.

Plus les tumeurs sont détectées tôt, plus les chances de guérison sont grandes d’où l’intérêt évident de cette machine. La technique est d’ailleurs parfaitement aboutie et permet de vérifier si une masse tumorale est en contact avec une glande mammaire, on évite également certains diagnostics erronés. Dernier point, ce dispositif permet autant de localiser précisément les masses et microcalcifications que de définir au micron près leur taille et texture.

Real 3D Mammography utilise un appareil tiers de Fuji pour permettre la visualisation 3D, l’Amulet f. Il compile deux images prises sous des angles différents et la lecture se fait via un écran LCD et des lunettes polarisées. En revanche, comme tout appareil médical, il coûte les yeux de la tête, 181 000$, environ 136 268€.

[Fujifilm] via [BoingBoing]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour avoir vu en fonctionnement l’appareil à l’ISE d’amsterdam cette année, j’avoue que le rendu etait vraiment bluffant.
    en l’occurence, ce n’était pas un sein qui était modélisé, mais un interieur de voiture.

    l’effet 3D etait vraiment saisissant.

    1. Honnêtement, si cela évite que les femmes se fassent écraser les seins dans une presse comme c’est le cas actuellement., je pense que le jeu vaut bien la chandelle.
      Surtout quand on soupçonne que cet écrasement provoque plus de cancers qu’il ne détecte.

      1. L’écrasement de sein, provoquerait le cancer du sein? hihi, drôle d’hypothèse, à vérifier :)

        sinon pour avoir des clichés de qualité, qu’on ait qu’une ou plusieurs incidences, le sein sera toujours « écrasé » donc bon… de toute façon, la madame aura une échographie au moindre doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité