Le buzz de la semaine : pourriez-vous quitter les réseaux sociaux 48 heures ?

Social media button on keyboard

Une fois encore, le buzz de la semaine s'intéresse aux réseaux sociaux en vogue, et à l'utilisation, ou plutôt, la non-utilisation que vous pourriez en faire. A l'heure où des études tendent à annoncer qu'une minute sur sept passée en ligne le serait sur Facebook, il est évident que ce réseau est devenu l'une des artères centrales de l'Internet.

D'où notre question : à l'heure actuelle, vous sentiriez-vous prêts à quitter, ne serait-ce que 48 heures, les réseaux sociaux que vous avez pour habitude de fréquenter (Facebook, Twitter, Pinterest, MySpace pour les rebels sans cause, etc...) De notre côté, la réponse semble couler de source : mise à part les moments où nous partons nous ressourcer en vacances (et encore !), il apparaît que les habitudes ont la peau vraiment dure, et résister à la tentation d'aller rafraîchir sa timeline Twitter "histoire de" est un combat quotidien. Croyez-nous : on extrapole à peine. Et puis, faire une croix sur un réseau social tel que Twitter, pour l'évoquer à nouveau, indique faire un bon en arrière pour les férus de l'info, qui devraient alors se contenter d'apprendre les faits du jour (triés sur le volet selon le média sélectionné, cela va sans dire) en passant par la TV, voir par la presse papier, plus souvent utilisée désormais pour consulter des articles réfléchis, argumentés, offrant une réele valeur ajoutée.

Allez, dites nous tout : en prenant en compte ces quelques points, votre réponse a t-elle changé ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je crois que c’est sous-estimer la résistance, je suis passionné d’informatique, je ne suis pas vieux non plus (21 ans) et pourtant je ne supporte pas facebook, j’ai un compte comme beaucoup de monde pour faire plaisir à mes potes et à mon copain, mais je n’y suis pas allé depuis au moins 6 mois. Je trouve ça malsain, du voyeurisme et exhibitionnisme à l’état pure les gens racontent leur vie dessus sans se rendre compte qu’ils sabotent leur propre intimité, et le pire dans tout ça c’est que je ne peux même pas leur dire que tout le monde s’en fou de leur vie parce que y a toujours des branlots pour mettre des commentaires, alors quoi ? Les gens n’ont plus rien à faire d’autres ? Serait-ce leur seule activité lorsqu’ils s’ennuient ? Cela leur bouffe tout leur temps, du temps qu’ils auraient pu mettre à profit pour des choses plus seines que de se renseigner sur la vie des autres ou que de se sentir exister en balançant un com un tweet ou toutes ces conneries. Je connais même des gens qui se font chier sur fb et qui du coup ne savent plus quoi faire. C’est grave docteur.

    1. TOTALEMENT D’ACCORD !!!!

      Mais j’avoue il y a quelques temps j’y étais beaucoup actif (sur facebook) : je publiais beaucoup de vidéos « drôles ».
      Après j’ai arrêté et à part de temps en temps (tous les jours) lire les mails que je reçois dessus (informaticien oblige), je n’y touche plus…

      Donc oui, sans hésitation et sans problèmes pour le quitter… de toutes façons je crois que ça gave de plus en plus de monde et qu’au final il n’y restera que les gens qui ne sortent pas de chez eux…
      Quoi ? Qui a dit les informaticiens ! Faux ! On a au moins une vie nous ! (dont une seule non virtuelle ^^)

      Parait que j’ai un google aussi a son réseau social… un truc de cercles… pas vraiment touché depuis l’inscription ^^

      Ah les tweets… je crois avoir un compte aussi, je l’ai créé pendant la conférence d’un prof sur les réseaux sociaux… et je me suis arrêté là

      Viadéo ? C’est un peu spécial, c’est un espèce de CV donc je le laisse, mais complètement inutile, comme tous les autres…

      Donc en conclusion : La mode c’est bien mais ça gave vite, ça m’a déjà gavé aussi, maintenant c’est un truc de « petits »…

  2. Ce truc ringard la ???
    Pas le temps pour ces conneries !
    Franchement pour les ados de 12 à 18 ans mais maintenant …

    ( perdu 13 ans minimum pour Facebook qu’on va me dire )

  3. Facebook reste un bon moyen pour donner des nouvelles, moi je suis militaire, et parfois quand on part 4 ou 6 mois dans des pays etrangé bah c’est quand même plus pratique d’écrire un statuts pour dire que tout est ok, plutôt que d’appeler chaque membre de la famille, d’essayer de les avoir sur skype ou même de leur écrire des lettres à chaque fois. Après pour ceux qui restent constamment en France, effectivement je vois pas trop l’intérêt si ce n’est pour ceux qui vivent loin de chez eux

    1. Sans être aussi éloigné, je suis rarement très longtemps chez moi et proche de mes potes. Facebook (compte depuis ~1semaine) me permet de garder un léger contact avec eux. Mais je n’y poste vraiment pas grand chose.
      Je rejoins Till pour l’exhibitionnisme.

  4. Je n’ai jamais adere au concept de ces sites les vrais amis se fond ds la vie reel et les gens qu’on pert de vue est qu’on prend pas de news bin c’est qu’on veut plis les voirs …de plus depuis l’arrive de ces sites les gens (surtout les jeunes ) ne savent plus communiquer de maniere normale 48h sa n’est pas assez plutot un mois que les addicte voient la difference!

  5. J’ai 18 ans et je ne suis plus sur facebook depuis 1 an et demi après y avoir passé deux ans dessus, quelle tristesse de voir de nouvelles dépendances se créer…

  6. Je suis un Fan de Fb, enfin je l’étais jusqu’a ce que je me sois lancé le défis de rester une semaine sans réseaux sociaux… Non seulement ce fut très facile mais en plus je me suis rendu compte que j’avais l’impressions de moins perdre mon temps sur internet et en général, d’être plus studieux (je suis étudiant), d’avoir une vie plus saine (moins de voyeurisme) :)

  7. Jamais eu de compte fb, je suis adepte de twitter et de G+, par contre une fois par semaine je passe 48 heures sans réseaux (jamais de réseaux le week end, du moins pas de g+ et twitter).

  8. Détracteurs et adorateurs de Facebook : vous n’avez rien compris !!! C’est un outil ! On a jamais entendu des mécanos débattre autour de l’utilité d’une clé de 13 ! Mais c’est dans la nature humaine d’essayer de comprendre les outils et phénomènes nouveaux. Je suppose que des débats similaires se sont tenu à l’arrivée du courrier ou du téléphone, et je me rappelle encore de l’arrivée d’Internet et des emails…donc je suppose que le débat est loin d’être terminé ! Sur ce, bonne nuit à tous.

  9. Pour ma part j’ai encore du mal avec le concept de twitter. Aller hop, pour illustrer mon exemple tapons « twitter » sous google et prennons le premier liens… alors, qu’est-ce qu’on a? le twitter d’une certaine Alizée:
    .
    -12 000 vues en 6 jours pour mon sketch à New-York…C’est pas mal mais on peut faire mieux.Vous êtes prêts pour le RT?
    -Je me marierais bien avec @mellealizee ou #ÉlodieFrégé. Je ferais des cupcakes et j’écrirais des chansons.
    -Bonne nuit followers xxxx

    Voilà. Où est l’intérêt de se souhaiter bonne nuit entre gens qui ne se connaissent pas? qu’est-ce qu’Alizée ou Elodie en a à faire qu’un inconnu veux se marier avec elles pour faire des… des cupcakes?!!???. Alors le pire c’est les gens qui utilisent twitter à la place des classiques SMS. Pourquoi lancer une application qui limite le nombre de caractères? Pire, comment as-t-on pu passer de l’époque où les gens voyez rouge quand on leur piqué leur téléphone pour lire en cachette leur SMS à ça?

    1. Je ne comprends pas, non plus, l intérêt de ce truc… En même temps, ce n est vraiment pas intéressant, mais réellement intéressé….

  10. Till +1000 😉
    J’ai créé des comptes FB, Tweeter, Viadeo, LinkedIn … Et je ne les utilise jamais !!! Je ne me comprend pas.
    Et aussi c’est moi où j’ai l’impression que FB envoi des invitations aux deux membres pour qu’ils rejoignent le groupe de l’autre alors qu’aucun des deux n’a initié quoique se soit !!!

  11. Mais arrêtez donc d’appeller ca un buzz!! Vous faites un SONDAGE… vous posez une QUESTION…
    Mais en aucun cas vous faites un buzz… l’expression même « buzz de la semaine » est un non sens… je suis le seul que ça choque de voir ce mot devenir tout et n’importe quoi?

  12. Vous êtes vraiment graves avec ces histoires de Facebook-c-est-le-mal…
    1 – Facebook est le seul outil qui me permette de garder un tant soi peu de contacts avec mes amis au quotidien car n’habitant pas a proximité
    1 – Chacun fait ce qu’il veut
    2 – Personne n’a à me dire ce que je dois faire, et encore moins a me poser une question de type « seriez vous pret blablabla ». Question stupide.
    « Seriez vous pret a vous passer de voiture ? »
    « Seriez vous pret a manger bio pendant 1 semaine ? »
    « Seriez vous pret à vivre sans electricité, a vous eclairer a la bougie, a vous passer de chauffage, d’ordinateur, etc ?? »
    La réponse est « je vous emmerde ». Et désolé pour la vulgarité, mais ça me saoule.

  13. Moi je vis en chine… donc youtube, facebook, twitter, google+ etc… ca fait plus de 6 mois que je ne sais plus vraiment à quoi ça ressemble !

    Donc fatalement… l’info je la prends sur les site d’information tel que le times, le monde, bloomberg, pour les news généralistes, et pour ce qui est de plus ciblé ou geek il y a toute une série de blog trés efficaces sur la toile.

    Ca va de akihabaranews.com à yakyakyak.fr en passant par gizmodo of course… et J’en passe…

    Concernant le contact social « web »… j’ai mes pots sous skype, MSN, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité