Vous n’êtes pas gros mais Facebook vous le fait croire

Diet

Attention, c’est le printemps, nous allons souper de centaines de cures et régimes miracles, souvent inutiles. Généralement, le problème vient principalement d’une mauvaise estime de soi et Facebook ne serait pas innocent dans cette histoire.

Une nouvelle étude émanant du Centre des désordres alimentaires de Sheppard Pratt à Baltimore a démontré que les réseaux sociaux ont un impact très négatif sur la façon dont les gens perçoivent leur corps. Menée sur un panel mixte de 600 utilisateurs Facebook de 16 à 40 ans, l’étude révèle que 51% des participants ont déclaré que regarder des photos d’eux leur a fait prendre conscience de leur piètre image corporelle.

Steve Crawford, Directeur associé du centre,  explique qu’en regardant des photos au travers de ces réseaux, nos sujets augmentent leur insatisfaction latente ou consciente. Notre société est absolument obsédée par le poids et les réseaux n’aident pas. Sur le panel, près de 75% des utilisateurs considèrent devoir perdre du poids uniquement parce qu’ils ont vu des photos d’eux non flatteuses ou pas assez à leur goût, et moins attractives que celles de leurs contacts.

D’autre part, le site facilite la diffusion de photos et de commentaires, si un ‘ami’ vous dit à quel point vous êtes beau sur la photo cela va renforcer cette idée dans votre esprit. Seulement peu de personnes postent des photos où ils sont naturels ou juste pas à leur avantage. Au final, cela dégrade votre image dans votre subconscient puisque vous cous sentez beau uniquement sur des photos non conformes à la réalité.

51% ont également déclaré comparer leur vies à celles de leurs contacts, vies souvent ô combien passionnantes sur le réseau et pourtant si loin de la réalité. Qui a envie de poster : « je n’ai rien fait de ma soirée, c’était super ! » ? Résultat 32% affirment se sentir triste en regardant les actualités de leurs ‘amis’.

44% des individus gardent un œil sur toutes les photos de leurs proches avant qu’elles ne soient publiées. 43% ne publieront d’ailleurs pas une photo qui leur rappelle un bon moment, uniquement car ils ne se trouvent pas à leur avantage dessus.

Les chercheurs préconisent un seul remède : se déconnecter !

[eatingdisorder] via [mashable] © olly – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité