Le vote en ligne est-il une solution ?

Présidentielles 2012 - droite

Vous n’êtes pas sans savoir que les élections présidentielles approchent à grands pas. Outre les traditionnelles querelles entre candidats, un sujet problématique est à nouveau soulevé : l’abstention. Une question se pose : le vote en ligne est-il une solution ?

La question se pose à plus forte raison à cause d’éventuels piratages. Sans une sécurité hors pair, les pratiques douteuses seraient opérées à foison. A contrario, il est facile de localiser les votes, adresses IP et hypothétiques attaques. Bref le vote en ligne, ou au moins son éventualité, est de nos jours plus que légitime.

Direct Assurance a justement effectué une étude en ce sens via l’institut Ifop. L’étude a été menée auprès de 1021 français âgés de 15 ans et plus et sur la période du 17 au 22 novembre 2011. Objectivement l’échantillon est bas et bien que l’avis des moins de 18ans soit capital, en l’occurrence n’ayant pas la possibilité de voter, une étude parallèle aurait été préférable. D’autant plus que cette génération est particulièrement rassurée et adepte du web, il y a fort à parier qu’ils soient ,en grande majorité, pour le vote en ligne.

Reste que la question demeure tout à fait d’actualité. Ainsi sur l’échantillon, 55% des internautes seraient prêts à voter en ligne lors des prochaines présidentielles. Le chiffre n’est pas anodin et il est vrai que les problèmes d’abstention pourraient être palliés.

L’élection 2012 tombe en plein pendant les vacances toutes zones confondues, les demandes de procuration sont parfois fastidieuses et les acteurs politiques craignent d’un taux d’abstention record. L’usage du web prendrait alors tout son sens en facilitant les démarches, sous couvert d’un maximum de sécurité.

Ces dernières années, le web fait d’ailleurs partie intégrante des dernières élections et celles de 2012 ne feront pas exception. Avant de favoriser le débat, il permet d’avoir un accès à l’information. Avec un minimum d’objectivité et des sources sures, c’est une véritable mine de renseignements et de conseils concernant les candidats et leurs programmes.

D’où cette question plus que jamais au coeur de la politique : êtes-vous pour ou contre le vote en ligne, des élections locales aux présidentielles ?

© Thomas Pajot – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le vote en ligne est possible à la condition que l’ensemble de la chaîne de liaison soit connue et publiée.
    Ce qui signifie : logiciels libres dont le code est certifié, publié et vérifié.
    À la moindre ombre de dispositif privé le doute sera permis.

    db

  2. Le vote à des élections n’est pas impossible à mettre en place. Il existe maintenant quelques possibilités de le faire, notamment pour les assemblées d’actionnaires. Il faut simplement mettre en œuvre un protocole d’identification + d’authentification ad hoc. Et la décision du Conseil Constitutionnel sur la CNI électronique, et sa puce de service, va ralentir une nouvelle fois les choses…

    Mais attention, ceux qui s’abstiennent, lors des scrutins, ne sont pas nécessairement issus de populations dotées des technologies qui permettent de voter par Internet.

  3. Dans un monde idéal oui ça serait top mais aucun système n’étant infaillible et surtout inpiratable, des hackers mal intentionnés pourrait fausser les élections.

    1. Donc lorsqu’on n’a pas la possibilité d’être présent , on n’a pas droit a l’isoloir…

      Il serait plus simple de pouvoir déposer son bulletin sous enveloppe directement au lieu de demander une procuration qui ne garantit ni l’anonymat ni que son vote va être respecté.
      Finalement le vote en ligne pourquoi pas , on paye déjà ses impôts de cette façon.

  4. J’ai la solution contre l’abstention, qu’il offre un bon pour un plein d’essence gratos une fois avoir voté, au prix de l’essence mdr, pis ça rembourserait le déplacement aussi, la je suis sur y’aurait moins de 5% d’abstention

  5. On arrive bien à payer ses impôts en ligne, alors pour l’aspect sécurité ça ne devrait pas être un soucis. Mais reste à gérer le problème du risque de manipulation possible des votes par le biais de la manipulation des votants, et là ça n’est pas une mince affaire à régler. C’est vrai que l’isoloir en lieu public et surveillé reste, même perfectible, un bon rempart contre ce soucis.

    ———————————————————————————————-
    Speedy Web in the pocket : http://itunes.apple.com/fr/app/speedy-web-in-the-pocket/id459001591?mt=8

  6. Avant de remettre en cause le mode d’élection, il faudrait qu’il se pose la vrai question : Pourquoi y a-t-il de plus en plus d’abstention?

    Et il verrait que les francais en ont marre des politiciens qui ne representent plus le peuple mais leurs propres interets financiers.

    Moi aussi je vais faire de la politique. Faire des promesse sans les tenir, je sais faire. Et passer president/senateur/deputé… juste pour avoir une rente mensuel a vie, ca doit pas etre surhumain a faire non plus.

    1. MAis alors, je suis tellement d’accord !!
      Aujourd’hui, le non-choix qui nous est proposé ne permet qu’un seul mode de scrutin : le non-vote.
      N’est-on donc pas capable en Frace, de dénicher 2-3 gars avec un minimum de jugeote et de bon sens politique, et de nous les proposer comme candidats?
      Pourquoi les seules personnes valables sont systématiquement écartées pour laisser la place à des …… ?

  7. Qu’ils commencent par comptabiliser les votes blanc et si le vote blanc l’emporte tous les candidats sont éliminés et on en présente des nouveaux.
    Sinon je rejoins l’avis de Gourmet

  8. pour moi, voter est un moment citoyen qui ne peut pas être aussi simple qu’un sondage sécurisé. la démarche physique est nécessaire a la compréhension de l’acte du vote et permet d’en prendre toute la mesure. simplifier a l’extreme la procédure ne ferais que décrédibiliser la signification des votes….
    par contre permettre le vote électronique suite a une démarche physique en préfecture ou en mairie…. pour permettre a ceux qui sont dans m’incapacité d’etre present phisiquement…. pourquoi pas!

  9. Et pourquoi pas se marier en ligne ? Adopter en ligne ? Être jugé ( ou juger ) en ligne ? Il y a des circonstances qui demandent la sollennelité du contact IRL. Les révolutions arabes, par exemple, se sont faites dans la rue, seule la communication est passée par les réseaux. Voter en ligne serait donner peu de crédit à sa voix.

  10. Le vote électronique par internet peut être corrompu par des virus sur les postes des électeurs, une fraude interne (comme un bourrage d’urnes dans les dernières secondes du vote par exemple) reste absolument indétectable.
    Mais le vrai problème n’est PAS la sécurité. Le critère le plus important des élections démocratiques , c’est la transparence. Or les élections par internet sont totalement opaques : aucun contrôle possible, y compris par les principaux intéressés que sont les électeurs.
    Il n’est absolument pas prouvé que la participation en serait améliorée, c’est plutôt le contraire qui se passe dans les entreprises quand ce mode de vote est utilisé. Par exemple au CNRS le vote par internet a fait chuter la participation de (44% à 32% !) aux dernières élections des représentants du personnel au conseil d’administration.
    Le vote par internet est déjà autorisé pour les ***élections politiques*** : les élections législatives réservées aux français de l’étranger.
    Pour agir : http://www.ordinateurs-de-vote.org/Actions-Petition.html

  11. Outre les problème de sécurité si on peux voter une lois aussi facilement qu’on like un status la manipulation par desinformation serra encore plus simple

  12. Sinon, une inscription en mairie, ils te filent un code a usage unique, lorsque tu vote tu rentre ce code + celui de ta carte vitale, ou que sais-je. Ça ne doit pas être si difficile.

  13. Les gens ne sont même pas capables de bouger leur ass pour voter, imaginer travailler alors anonymat plus garanti le mec qui force le vote de sa nana ou inverse doute permanent sur les résultats. En gros idée pour gogol fainéant !

  14. Voter sa sert a rien de tout façon tout est manipuler pour que se soit toujours « l’UMPS » qui gagne, le vote en ligne je suis contre car déjà que c’est pas facile de savoir si les votes IRL ne sont pas truquer alors avec des votes par internet c’est encore pire.
    PS: Voter Biquette!

  15. POUR le vote en ligne.
    D’ailleurs n’y a t il pas une application pour ça sur l’iPhone ?
    Comme le dit la pub : « Il y a une application pour tout sur l’iPhone »

  16. … comme le Titanic qui était vanté pour être insubmersible.

    Le vote par internet n’est pas comparable aux interactions avec les banques :
    – Si votre banque crédite ou débite votre compte à tort vous pouvez vous en rendre compte
    – Si votre suffrage est compté pour un autre candidat que le candidat de votre choix, vous ne le saurez pas.

    Le dépouillement des votes par internet n’est pas transparent. Les personnes présentes peuvent voir la machine travailler, mais ne peuvent voir ce qui s’y passe : il s’agit de déplacements d’électrons.
    De la même façon, contempler le bâtiment dans lequel se déroule le dépouillement d’une urne avec de vrais bulletins, ce n’est pas assister, et encore moins contrôler ce dépouillement.

    Je rappelle la position de l’ASTI, fédération de 30 associations professionnelles et scientifiques d’informaticiens (plus de 5000 membres dont de nombreux chercheurs) :
    « l’ASTI recommande que […] pouvoirs publics, partis politiques et société civile ne recourent en aucune manière au vote électronique anonyme […] »
    http://www.ordinateurs-de-vote.org/Qu-en-pensent-les-scientifiques.html

    Bien cordialement

  17. 1) je suis contre le vote en ligne, c’est pas sûr et le vote est un acte solennel, il faut se déplacer et pas le banaliser.
    2) Pourquoi faudrait-il combattre l’abstention ? Les votes blancs ne sont pas comptabilisés, alors que l’abstention l’est. En conséquence, ceux qui comprennent que l’on n’a en candidats que des marionnettes et qui veulent faire valoir leur désapprobation n’ont pas d’autre choix que s’abstenir.

    Personnellement je m’abstiendrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité