[MàJ] France : un réacteur nucléaire arrêté après un départ de feu

alarme nucleaire

EDF a annoncé qu’une alarme incendie s’était déclenchée ce midi dans la centrale nucléaire de Penly (en Haute-Normandie). L’incendie s’est déclaré au niveau du réacteur n°2…

Selon EDF, « Les systèmes de sécurité se sont enclenchés normalement et le réacteur s’est arrêté automatiquement ».

Nous voilà donc rassuré. Mais comment un incendie peut-il bien se déclencher dans une centrale ?

Tout d’abord, il a fallu 55 minutes aux pompiers pour arriver sur place et éteindre le feu. Ils ont été prévenu à 12h20 et d’après EDF :

« A 13h15, les pompiers sont intervenus dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly pour éteindre deux départs de feu. »

Selon Evangelia Petit, responsable des relations presse de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à Paris, les pompiers ont éteint des petites flaques d’huile « de quelques dizaines de centimètre carré ». Cette huile proviendrait d’une pompe utilisée pour refroidir le réacteur. Bon, ça ne nous dit pas non plus comment l’huile peut s’enflammer toute seule. Peut-être que la pompe a commencé à perdre de l’huile.  Du coup, elle a commencé à chauffer, ce qui aurait entraîné un dégagement de fumée et un départ de feu.

Pour info, Penly est une centrale nucléaire qui n’a que 20 ans et elle devrait accueillir le second réacteur EPR en 2020.

Cet évènement est rassurant car d’un côté il montre que les systèmes de sécurité pour les incendies fonctionnent, mais d’un autre côté, il y a quand même eu deux départs d’incendie dans une centrale nucléaire en France. [EDF]
 

Mise à Jour : une fuite d’eau radioactive a été détectée :

« Un défaut a été identifié sur un joint de l’une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2, provoquant une fuite d’eau  collectée dans des réservoirs prévus à cet effet. Ces réservoirs sont situés à l’intérieur du bâtiment réacteur. »

Illustration : © allapen – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. +1 j’attends toujours ACTA aux infos !!! Une loi qui concerne tout le monde et sa liberté mais qui ne semble pas assez important pour les JTs =/

    1. Il est clairement dit dans l’article qu’il a fallu 55min au Pompiers pour arriver ET eteindre le feu. Donc tres belle performance, surtout dans des facilites de haute securite.

  1. Neutrino => Ouai, mais une combinaison « anti-radiation » ne s’enfile pas en 5 min…

    Il faudrai arrêter de nous pondre des infos pour nous détourner de la réalitée ! (Je ne remet pas en cause Gizmodo, qui ne font que leur boulot) mais y’a des choses bien plus graves, et on les étouffes avec d’autres affaires… !

    1. Euh… Un tel incident dans une centrale nucléaire est GRAVE !!
      je crois que tu ne te rends pas compte de la criticité de la situation !!! Et le fait de diffuser cet info n’empiète en rien sur les autres affaires.
      On aurait passer celle là sous silence c’est ça ?

      L’affaire serait ressortie dans quelques mois voire années, et on aurait crié au scandale !
      Donc non, ce n’est pas une info pour nous détourner de la réalité.
      Le nucléaire nous concerne tous et c’est une info de 1er plan.

  2. Non mais c’est de la connerie surtout l’histoire des pompiers.
    On parle des Pompiers extérieur à la central.Mais « l’incendie » à lui était éteint bien avant par les pompiers interne avec un simple extincteur…
    Bref Giz restez dans vos domaines…

    1. @Welin : où as-tu lu que les pompiers internes avaient éteint eux-même l’incendie ? Quelle est ta source ? Je ne fais que citer le communiqué de presse d’EDF qui dit et je le réécris ici : « A 13h15, les pompiers sont intervenus dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly pour éteindre deux départs de feu. »

      1. Toutes les chaînes d’info…
        Et puis tu pense réellement qu’il ‘y a pas d’équipe incendie en poste dans les central nucléaire ?
        Les pompiers extérieur sont toujours déclenché par-contre, si cela dérape.C’est de cela que parle le communiqué.

  3. « ça ne nous dit pas non plus comment l’huile peut s’enflammer. »
    Google et votre ami l’huile flambe facilement
    Je suis nulle en orthographe … , mais j’aurais dit
    « ça ne nous dit pas non plus comment l’huile c’ est enflammer. » ???

  4. On va mettre tout ceux qui disent que ce n’est rien à bosser dans une centrale nucléaire pour réparer les dégats dès qu’il y en a , on verra si ils sont aussi grande gueule et aussi fier que ça de se lever le matin en sachant les risques encourus .
    C’est tellement bon de l’ouvrir en restant bien au chaud chez soit .

    1. Je travaille personnellement en centrale nucléaire, et j’ose dire que ce n’est rien. Un système défaillant, ça existe dans n’importe qu’elle industrie, et lorsqu’un système auxiliaire est là pour le suppléer je ne vois pas où est la dangerosité…

    2. Je n’y connais rien, mais tu as des études (liens/pdf) sur l’espérance de vie des personnes qui bossent sur les centrales nucléaires par rapport à ceux qui bossent dans les mines de charbons (cas de l’allemagne depuis qu’elle a quitter le nucléaire non ?) et les coursiers à Paris en scooter ? les mecs qui bossent sur les chantiers d’autoroutes, etc ..
      pour les camioneurs ou vrp qui parte le matin pour bosser en camion ou bagnole ? .. etc etc …
      Je pense qu’à part les fonctionnaires en France, des métiers à risque il y en a des paquets..
      Ce n’est qu’intuitif, mais j’ai comme l’impression qu’il y a des tonnes de métiers plus à risque .. mais ceci étant, je le dis bien c’est que par intuition ..

  5. Je suis d’accord, faut pas crier au loup. Mais il ne s’agit pas d’un départ de feu dans le Leclerc du coin en fait.
    L’histoire se répète et nous indique qu’il faut être relativement vigilant avec le nucléaire. Inutile de reciter Tchernobyl ou Fukushima.

    Pour Tchernobyl il était dit : « Le réacteur RBMK1000 est si bien construit qu’on pourrait le construire au milieu de la place rouge sans risquer quoi que ce soit », on connait la suite, l’Ukraine est blessée éternellement.

    Fukushima, cette centrale qui était parée pour faire face aux pires conditions possibles, tremblement de terre etc. Là aussi tout le monde connait la suite (et l’avenir nous expliquera à quel point ce qui se passe là bas est effroyable pour les populations alentours présentes, et les générations à venir).

    Non, ce n’est pas « un simple feu dans une centrale » qui fait beaucoup de bruit pour rien. Ce serait con de devoir évacuer la moitié de la france pour un simple départ de feu qui a mal tourné, d’autant plus quand il touche une pompe censée refroidir le réacteur.

    1. Oui, mais :
      – dans le cas de Tchernobyl, le réacteur a été poussé hors limites, en débranchant les sécurités et en ignorant les alarmes. Tu peux avoir la voiture la plus sûre du monde, si tu fonces droit dans un mur, tu auras quand même un accident
      – pour Fukushima, le risque sismique avait bien été pris en compte mais absolument pas le tsunami : les générateurs de secours supposés prendre le relais en cas de coupure électrique étaient situés en sous-sol, dans la zone qui a été inondée en premier. C’est d’ailleurs insolite qu’une centrale électrique ait été détruite à cause d’une panne de courant.

    1. Désolé mon message était fait avec mon mobile et ça a coupé la moitié…
      En tout cas instruisez vous un peu GIZMODO avant de sortir des absurdité :
      http://energie.edf.com/fichiers/fckeditor/Commun/En_Direct_Centrales/Nucleaire/General/Publications/Note_information_prevention_risques%202012.pdf
      Et le risque des incendies en centrale nucléaire est un des plus important (eau à 300°C Alternateur gigantesque… LoGique) Et tout est fait pour contenir les flammes (séparation des matériels…)

      Donc un article pour faire peur au gens en comparant un incendie à FUKUSHIMA c’est gravissime.

      1. LOL !
        Et tu vas croire aussi le Bilan d’HADOPI ? http://www.gizmodo.fr/2012/04/05/france-un-reacteur-nucleaire-arrete-apres-un-depart-de-feu.html

        L’incendie a eu lieu suite à une fuite d’huile sur le moteur de la pompe du circuit primaire. Un départ de feu a ensuite été signalé sur deux petites flaques d’huile. La fuite d’eau est due, selon EDF, à un joint défectueux sur la pompe.

        et pourquoi ca arrive ? pcq les centrales et constructeur sont sous la pression d ela rentabilité et n’installent pas toutes les pièce snécessaires. Des economies

        Fukushima est arrivé pcq ils avaient fait des economies sur leur digue.
        Donc cet incendie est extremement grave ! Il est un signe des mauvaises conditions d’entretien et d’installation de certaines centrales nucléaires

      2. C’est mal connaître les centrales nucléaires de dire ça… surtout au niveau des pompes primaire.
        De plus l’ASN est très efficace en France, c’est un atout indéniable qu’il faut qu’on ne perde jamais.
        Les pompes primaires sont soumises à 150 bars, bien que vérifié régulièrement le risque zéro n’existe pas, le principal c’est qu’il y ai des solutions autours pour parer aux éventuels disfonctionnement (coupure automatique, matériel installé en redondance, séparation des locaux pour que les incendies ne s’étendent pas…)

      3. Les gmpp ne sont pas ips. Il y a toujours une fuite aux joints. La pompe ayant cramée, la fuite a certainement été plus importante. Rien d’alarmant la dedans, puisque RIS fonctionne et que les puisards récupèrent l’eau qui coule.

        J’ai lut « combinaisons anti radiation ». J’aimerai qu’on en montre car personne en centrale n’en a … À la limite, des tabliers de plomb. En revanche, il y a bien des combinaisons anti contamination (genre tivek comme les peintres).

        Arrêtons de dire des bêtises et informez vous des vrais risques …

  6. à Fessenheim pendant la canicule les pompier aspergeais de l’eau sur les bâtiments pour les refroidir y’avais visiblement un problème de clim, le propblème pour EDF c’est que les caméras on filmé et même si visiblement y’avais aucun danger (c’est ce qu’ils ont dit) n’empêche ça faisais mauvais genre …..

    1. Sauf que lors de la canicule ils n’ont pas forcément arrêté les réacteurs… s’ils auraient été obligé par manque d’eau ils l’auraient fait, et pour maintenir un réacteur à l’arrêt la demande en eau pour le refroidir est beaucoup moins importante.

    2. sauf que c’est de l’eau qui refroidie le réacteur, elle même refroidie par de l’hélium liquide, il me semble…

      1. Hélium … Arrête de t’informer sur 20 minutes et suit une formation, ça évitera de lire des âneries …

        Une centrale, 3 circuits principaux primaire au contact du combustible, secondaire, non contaminée, qui se transforme en vapeur, et troisième, qui refroidi le secondaire dans le condenseur par de l’eau prélevée en mer ou mix eau rivière/ aéro réfrigérant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité