L’Iran veut se déconnecter d’Internet (et le remplacer par le sien)

0

L'Iran aurait  l'intention de se déconnecter d’Internet et de lancer sa propre version, que son gouvernement prétend être plus «propre». J’imagine qu’en pensant à cela vous devez être en train de vous dire que vous êtes tout de même chanceux de vivre dans un pays dans lequel votre gouvernement n’est pas aussi répressif (bon, sauf si vous vivez dans un pays dans lequel les libertés sont une chose aussi courante qu’un petit coin de verdure en plein Sahel). Ainsi, l'Iran vient d’arriver en tête de la liste des régimes répressifs qui restreignent les libertés sur Internet de la manière la plus agressive. Et on les applaudit bien fort… Cette liste a d’ailleurs été publiée par Reporters sans frontières.

Donc l’idée du gouvernement iranien de créer son propre Internet tient pile-poil dans le cadre de cette notion de contrôle absolu sur les medias : rien ne rentre, rien ne sort. Le système proposé sera donc isolé de l’Internet que nous connaissons et que nous apprécions (même s’il est vrai qu’on n’y trouve pas toujours les choses les plus intelligentes… mais c’est justement l’idée qu’on puisse y trouver de tout de manière libre qui le rend justement extraordinaire). Et bien entendu,  inutile de préciser qu’il sera fortement réglementé par le gouvernement. Des responsables du gouvernement iranien ont fait valoir que ce nouveau système pourrait devenir actif d’ici 5 mois.

Le gouvernement iranien est également à pied d’œuvre dans la création de son propre service personnalisé de courrier électronique, et d’un moteur de recherche national intitulé Ya Haq, et dont le gouvernement espère qu’il remplacera Google en tant que moteur de recherche principal. Pour obtenir un compte sur ce service de messagerie approuvé par l’Etat, vous devrez d’ailleurs vous inscrire en fournissant votre identité au gouvernement (et là, Big Brother is REALLY watching you…). Actuellement, Reza Taghipour le ministre iranien de l’information et de la communication a déclaré que tous les fournisseurs d’accès Internet présents en Iran devront se rallient à l’Internet national, et seulement à celui-ci. Cette action devrait ainsi se mettre en place dès le mois d’août.
Ce n’est pas la première fois que l’Iran participe à eu une course contre l’Internet, car si vous vous en souvenez, le gouvernement de la république islamique avait causé quelques remous en perturbant l’accès à Internet (Gmail et YouTube bloqués) juste avant les élections présidentielles. Et puisqu’ils en sont là, ils pourraient peut-être trouver des partenaires intéressés par cette idée, genre en Chine et en Corée du Nord. Je pense qu’ils arriveraient à se mettre d’accord pour donner naissance à un Internet commun qu’ils pourraient d’ailleurs fort à propos surnommer « Inter-dict »…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité